Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Dodge Caliber SRT4 2008 : essai routier

Dodge Caliber SRT4 2008 : essai routier

Comme un diamant brut Par ,

À plusieurs égards, la Caliber SRT4 rappelle la Dodge Omni GLH 1985. L'acronyme, qui signifiait tout bêtement « Goes Like Hell », voulait tout dire : de la puissance brute, brutale même. Pour atteindre le niveau de raffinement de petits bolides comme la GTI, la Civic Si et la MAZDASPEED3, la compacte musclée de Dodge nécessite un polissage.

La Caliber SRT4 rappelle la Dodge Omni GLH, une compacte puissante lancée en 1985 et dont l'acronyme signifiait « Goes Like Hell » !

Le design de la Caliber plaît, c'est évident. Des traits anguleux, mariés à un pavillon arqué, des arches de roues larges et une ligne de caisse haute lui donnent une présence indéniable sur la route. Le petit becquet arrière au sommet de la lunette signale un penchant qui se veut sportif.

La SRT4 se distingue des autres Caliber par sa calandre monochrome sans garniture chromée. Son capot comporte une prise d'air et deux sorties d'air, toutes fonctionnelles. D'élégantes roues SRT de 19 pouces en aluminium complètent le portrait de cette sportive. Des roues chromées figurent au catalogue des options.

Cette recette plaît et suscite beaucoup de réactions chez les jeunes et les baby-boomers, sans doute nostalgiques. Des automobilistes stimulés par une esthétique séduisante plus que par l'importance d'un champ de vision périphérique efficace. Car, ce n'est pas le point fort de la Caliber, celle-là comme les autres. Le champ de vision arrière est limité par la courbure du pavillon, la petitesse de la lunette et la largeur importante des montants, ce qui rend les manoeuvres de stationnement d'autant plus délicates.

Des chevaux à revendre !
L'équipe de la division Street and Racing Technology (SRT) de Chrysler ne s'est pas limitée à « décorer » cette compacte. Pour lui donner du muscle, on a modifié le 4-cylindres « mondial » de 2,4 litres (l'un des moteurs mis au point par Chrysler, Mitsubishi et Hyundai, de concert) dont une version atmosphérique anime la Caliber R/T. En le dotant d'un turbocompresseur avec refroidisseur d'air, on a réussi à faire croître sa puissance de 172 à 285 chevaux, et le couple, de 165 à 265 livres-pied.

Cette horde de chevaux anime les roues avant par l'intermédiaire d'une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports. Cette boîte Getrag, qui remplace la Magna T355 à 5 rapports des autres Caliber, manque de souplesse et n'apprécie guère les changements de rapports rapides. Elle est jumelée à un embrayage plutôt ferme.

Une version suralimentée du 4-cylindres « mondial » de 2,4 litres procure rien de moins que 285 chevaux à la SRT4.