Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de la Dodge Charger SXT 2019 : Du muscle dans le quotidien

Commercialisée depuis 1966, la Dodge Charger est devenue une véritable référence de performance.  Pour cette année 2019, la Charger revient avec l’ambition de solidifier sa place dans un segment en recul depuis quelques années.  Six nouvelles versions sont proposées, de la SXT qui offre un excellent rapport qualité-prix au SRT Hellcat de 707 chevaux, un véritable monstre de puissance qui conviendra mieux à ceux qui n’ont pas peur de dépenser.

Distinction et modernité
La Charger est, à notre sens, l’une des plus jolies berlines que l’on puisse trouver sur le marché de l’automobile. Nous avons eu la Charger SXT AWD sur laquelle il était possible de rajouter le groupe Blacktop que l’on connaît déjà et que nous avons vu évoluer au fil des années.

Il est possible d’opter pour de nombreuses couleurs d’extérieur dont certaines sont plus renversantes que d’autres. Nous avons eu droit au bleu nacré qui ne passe pas inaperçu, mais mon réel coup de cœur, c’est le vert F8 métallisé qui apporte un réel cachet au véhicule.

Photo : Auto123.com

Bien entendu, la Charger STX AWD n’a pas un look aussi agressif que celui des Charger à performances exceptionnelles, mais avec le groupe Blacktop, la Charger paraît plus méchante. Il comprend pour l’extérieur : un aileron arrière noir lustré, emblème, les rétros, les garnitures et les insignes noirs ainsi que les roues de 20 pouces.

L’intérieur
A l’intérieur, on a de l’espace et on sent que c’était vraiment l’un des objectifs principaux du constructeur. Les sièges sont assez grands et assez confortables pour parcourir de longs trajets. Et notamment grâce au support lombaire que l’on peut régler, on se sent encore plus en confiance pour entamer une longue route.  

Tout comme à l’arrière, l'espace de coffre est lui aussi très satisfaisant.

Le volant et les sièges avants sont chauffants qu’avec le modèle le plus haut de gamme, mais il est possible d’opter pour l’option Temps froids ou encore l’ensemble Plus qui en plus d’y ajouter un volant et des sièges avants chauffants, garnira les sièges de la Charger 2019 d’un cuir Nappa et y ajoutera un nouveau tableau de bord bordé de coutures hautes-performance.

Photo : Auto123.com

On pourrait peut-être un peu tiquer sur la qualité des matériaux utilisés en sur les surfaces en version de base, mais si on passe outre les finitions, l’intérieur reste agréable.

Pour la version SXT on retrouve 6 haut-parleurs ainsi qu’un écran d’infodivertissement de 7 po dans lequel le centre multimédia Uconnect y est intégré.  Apple CarPlay, Android Auto et SiriusXM sont compris dans la garniture standard de la version de base. Le système Uconnect est l’un des meilleurs systèmes multimédias dont de nombreux constructeurs devraient s’inspirer. Il est intuitif, rapide, mais surtout très simple à utiliser.

Il faudra cependant opter pour la version GT et plus pour bénéficier de série d’un écran tactile de 8,4 po ainsi que de la connectivité avec point d’accès Wifi 4G (livrables en option).

Côté sécurité, on retrouve dès la version SXT de la Dodge Charger 2019, le système d’aide au recul ParkSense et ParkView qui aide le conducteur dans sa trajectoire lorsqu’il entreprend une manœuvre de recul. Il est possible d’opter en option pour l’alerte de collisions avant avec freinage actif ainsi que le régulateur de vitesse adaptatif.

Photo : Auto123.com

Côté mécanique
La Dodge Charger SXT AWD 2019 que nous avons conduit était alimentée par un moteur V6 Pentastar de 3,6 litres propulsés par 300 ch et 264 lb-pi de couple tandis que la STX de base propose 292 ch. On y retrouvait une boite automatique à huit rapports et surtout le système de traction intégrale qui répondaient eux aussi présents (il y a possibilité de choisir une version à propulsion, mais considérant notre climat canadien, cette transmission intégrale est plus que bienvenue).

Tout comme la version SXT, le GT dispose aussi du même moteur V6 Pentastar de 3,6 L et se caractérise essentiellement par quelques gadgets visuels qui démarquent les deux versions.

Pour les autres modèles, la version R/T dispose d’un moteur V8 de 5,7 L à transmission automatique à 8 vitesses développant 370 ch et 395 lb-pi de couple.  La Scat Pack 392 dispose d’un moteur V8 de 6,4 L qui développe 485 ch et 475 lb-pi de couple.  Et le monstre de puissance de ce millésime 2019, c’est la SRT Hellcat qui est elle aussi alimentée par un moteur V8 de 6,2 L, mais qui dispose de 707 ch et un phénoménal 650 lb-pi de couple.

Photo : Auto123.com

Sur la route
On était un sceptique à l’idée de conduire cette Charger de six cylindres, mais il fallait la tester avant d’affirmer si elle manquait d’énergie ou non. Force est d’admettre qu’après l’avoir conduit, on peut quand même affirmer qu’elle ne manque pas de punch. La puissance était suffisante et notre désir satisfait bien que les sensations auraient été plus fortes avec un V8.

La Charger SXT indique la puissance qu’elle utilise en temps réel sur un écran numérique juste au milieu des jauges. En ville, il nécessitait 50 ch et sur autoroute ce n’était pas bien plus. Le seul moment où nous avons pu délivrer les 300 ch c’était lors d’une accélération pleine de vigueur, et le moins que l’on puisse dire c’est que la Charger était au garde-à-vous.

Dans l’ensemble, j’ai trouvé que la Charger SXT AWD était parfaitement ajustée, la suspension est plus douce que certaines berlines haut de gamme que l’on peut trouver sur le marché et les déformations de la route étaient parfaitement prises par le véhicule.

C’est un véhicule qui à l’aise sur les longs trajets et qui se maitrise facilement bien que l’on sente son poids sur la route.

Photo : Auto123.com

Petit irritant toutefois, l’avertissement de sortie de voie était vraiment super sensible. Les bips qu’il émet à la moindre des manœuvres sont vraiment agaçants et assez fort pour vous mettre de mauvaise humeur dès les premiers tours de roue du matin. J’imagine qu’à force de conduire son Charger, on fini par s’y habituer.

Côté consommation, dans notre version SXT, l’économie de carburant est correcte, mais rien de vraiment excellent avec 7,8 L / 100 km sur autoroute et 12,4 L/100 km en ville selon le constructeur. Notre semaine d’essai s’est soldée par une belle moyenne de 13,2 roulée à 80% de notre parcours en ville.

Côté prix
Pour le modèle que nous avons testé, le SXT de base commence à 37 095 $ à laquelle il est possible d’y ajouter le groupe d’intérieur le plus luxueux pour 2495$ ou simplement l’ensemble décoration Blacktop pour 595$. La version GT commence à 40 195 $ tandis que le R/T est à 43 095 $. On retrouve le modèle Scat Pack 392 pour un prix de base à 51 695 $ et le SRT Hellcat qui fait flamber les cagnottes avec ses 79 245 $ de base.

Pour cette année, Dodge vous donne le choix entre ses six modèles qui disposent d’une grande différence de prix et de puissance. Le SXT répondait là ou l’attendait et elle saura vous mener à bon port. En réalité, tout autant que la Charger Hellcat sauf qu’elle sera forcément plus rapide et que vous vous éclaterez beaucoup plus sur la route. C’est certain, mais maintenant est-ce que ça vaut le coup de dépenser autant ? Je ne le crois pas, mais c’est à vous d’évaluer si vous avez besoin d’autant de chevaux que le propose la Hellcat et surtout si votre budget vous le permet vraiment.

On aime

Son look agressif et distinct
Spacieuse à l’intérieur
La puissance des moteurs V6 et V8
Le système multimédia Uconnect qui répond aux attentes

On aime moins

La qualité des matériaux à l’intérieur
L’avertissement de sortie de voie
L’économie de carburant pourrait être meilleure

Photo : Auto123.com