Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Dodge Magnum SRT8 2007 : essai

Dodge Magnum SRT8 2007 : essai

Par ,

Gare à toutes les proies, la Magnum SRT8 a soif de sang

Vous aimeriez un bolide de course qui grogne autant que la Cadillac de Ron Fellows mais vous avez besoin de l'espace et de la sécurité que procure une familiale? Eh bien, Dodge a la solution pour vous!

Il y a quelques années, sa Magnum a redonné aux familiales leurs lettres de noblesse grâce à son design musclé et typiquement américain, son habitacle confortable ainsi que son vaste choix de groupes motopropulseurs.

Une familiale qui a du chien.

La gamme de la Magnum est aujourd'hui dominée par la version SRT8, adaptée à l'usine par la division Street and Racing Technology (SRT) du Groupe Chrysler. La mission de cette dernière est d'accroître la performance de certains modèles aux limites de ce qui est légal tout en rehaussant l'esthétique pour refléter un rendement supérieur.

Ajouts
La Magnum SRT8 adopte un profil abaissé et une physionomie plus agressive ponctuée de phares antibrouillard et de prises d'air agrandies pour refroidir les freins avant. Ces derniers, de marque Brembo, sont faciles à apercevoir à travers les rayons des roues grâce à leurs étriers rouges. Les jantes, en soi, mesurent 20 pouces et sont enveloppées de pneus haute performance Eagle F1 Supercar.

La tenue de route est de plus favorisée par une suspension haute performance permettant de contrer le gabarit massif de la voiture. Un survirage contrôlé est facile à obtenir dans les courbes prononcées et un effet de sous-virage se produit quand on frôle la limite, rendant ainsi la conduite prévisible et sécuritaire, même sur un circuit de course. Et le fait que la puissance du moteur soit acheminée aux roues arrière assure un comportement sain et équilibré en tout temps. Bref, qu'il s'agisse d'un changement de direction ou d'un freinage brusque, la Magnum SRT8 semble faire abstraction de sa taille et de son poids.

Mécanique diabolique
C'est la même chose qu'on ressent à l'accélération; avec ses 425 chevaux, le V8 HEMI de 6,1 litres génère des poussées réellement prodigieuses. La puissance est administrée par une boîte automatique à cinq rapports avec mode manuel AutoStick. Or, ce dernier est davantage un jouet qu'un véritable outil, si vous voyez ce que je veux dire, et j'aurais aimé compter sur un rapport supplémentaire dans certaines situations.

En piste
Sur un circuit de course, où plusieurs propriétaires de bolides SRT8 poussent leur machine jusqu'à la limite, la Magnum impressionne. Avec sa redoutable force, elle anéantit les voitures de calibre inférieur sur les lignes droites, tandis que ses freins mordants et robustes permettent au conducteur de jouer plus longtemps avec l'embrayage. Selon le degré de liberté dont vous souhaitez disposer, le programme de stabilisation électronique peut être pleinement ou partiellement activé (impossible toutefois de s'en débarrasser complètement). En général, ce système n'intervient que lorsque c'est vraiment nécessaire et il ne coupe pas inutilement le plaisir au volant.


La Magnum SRT8 est dans son élément sur une piste.