Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai dans le nord canadien du Chevrolet Silverado 2019 : joueur de concession

La quête du succès, avec une compagnie comme GM, ne repose pas sur les épaules d’un seul modèle. Cependant, sans l’un d’eux, la firme aurait à trouver d’autres solutions pour amener de l’eau au moulin.

Le Silverado, pour GM, mais surtout Chevrolet, c’est comme un joueur de concession pour une équipe de hockey. Chevrolet sans le Silverado, c’est comme le Canadien de Montréal sans le fameux joueur de centre tant recherché; ça handicape une formation. (Je fais ici référence à Chevrolet, bien sûr…)

Une grosse affaire
Tout ce qui concerne le modèle est donc une grosse affaire et la refonte du produit pour 2019 en est un parfait exemple. La présentation à laquelle nous venons d’assister dans les Territoires du Nord-Ouest (vous avez bien lu !) clôture près d’une année de festivités entourant la venue de ce modèle. Le tout avait commencé en décembre 2017, au Texas, dans le cadre des 100 ans des camions Chevrolet. Le Silverado 2019 nous était apparu pendu à un hélicoptère, sans blague.

Une grosse affaire qu’on vous dit.

Ont suivi une présentation au Salon de Détroit et, le mois dernier, le lancement américain dans l’état du Wyoming - voici notre essai routier issu de cet évenèment.

Puis l’exercice réservé aux médias canadiens, aux confins des Territoires du Nord-Ouest, plus précisément sur route inaugurée le 14 novembre 2017 entre les municipalités d’Inuvik et de Tuktoyaktuk.

Allez-voir ça sur la carte, ça vaut la peine.

Photo : D.Rufiange

Tout ça illustre l’importance et le rôle du modèle au sein de la marque ; on ne déploierait pas ce genre d’effort et de ressources pour la Spark, mettons. Consultez par ailleurs notre nouveau palmarès des 10 meilleurs camionnettes au Canada en 2018 pour voir ou le nouveau Silverado se situe...

Plus, plus, plus…
Le nouveau Silverado, sérieusement, nous pourrions vous le décrire sur une vingtaine de pages. Nous n’en finirions plus. Le pire, c’est que toutes les informations le concernant ne nous sont pas encore parvenues. Par exemple, les prix des différentes versions seront communiqués au début d’octobre, puis en ce qui concerne les mécaniques, nous n’avons eu pour l’instant droit qu’à celles que l’on connaît bien, soit les V8 de 5,3 et de 6,2 litres.

Le nouveau moteur 4-cylindres turbo de 2,7 litres ne se pointera qu’en fin d’année. Quant à la variante Diesel, ce sera plus tard en 2019.

On aura l’occasion de reparler en long et en large du Silverado pour approfondir certains aspects. Aujourd’hui, faisons le tour de ce qui nous a marqués lors de ce premier contact, à commencer par notre expérience de conduite, tiens, réalisée sous différentes conditions.

Une pluie de… garnottes
C’est sur une route de gravier que nous avons effectué l’aller-retour entre les deux villes mentionnées plus haut. Au total, ce sont quelque 300 kilomètres qui ont été franchis sur un pavé parfois très lisse, mais souvent très raboteux. Ce qu’on a pu constater, c’est la solidité générale du véhicule.

On ne vous le cachera pas, on s’est fait allégrement brasser par moment et l’arrière avait tendance à chasser facilement (attendu avec une caisse vide). Néanmoins, malgré les dérobades et les glissades à des vitesses variant entre 80 et 100 km/h, on n’a jamais senti qu’une perte de contrôle était possible. Le système à quatre roues motrices, comme celui assurant la stabilité, s’est montré fort efficace.

En fait, le seul danger, c’était de manger quelques roches si on suivait un autre véhicule de trop près.

Photo : D.Rufiange

Confort et insonorité
Il y a quelques semaines, j’ai pris le volant du modèle d’ancienne génération, question de bien évaluer le travail fait avec la nouvelle mouture. Ce qui m’a frappé, c’est la rigidité de l’ensemble. On sent le Silverado mieux planté au sol et la rétroaction qu’il nous fournit est meilleure. C’est notamment attribuable à une direction plus communicative.

En matière d’insonorisation, l’exercice s’y prêtait bien, on a pu constater des gains intéressants. Quant au confort général, il est excellent, mais on avait déjà atteint un niveau appréciable avec la dernière évolution.

Et que dire de l’espace à la deuxième rangée ? Si vous avez un employé qui fait 6 pieds et 3 sur une charpente de 275 livres, vous ne l’entendrez plus chialer.

S’il y a une déception cependant, c’est au chapitre de la présentation. C’est fonctionnel et l’ergonomie est nickel, mais visuellement, rien n’est renversant. Ironiquement, l’approche est similaire chez Ford et Ram, mais ces derniers laissent une meilleure impression. L’instrumentation située devant nos yeux, par exemple, fait vieillotte.

Une question de compétences
La guerre que se livrent les trois grands constructeurs dans le segment en est une d’image, mais surtout de capacités et de compétences. Car, après tout, l’acheteur d’une camionnette souhaite un véhicule qui va lui permettre de réaliser ses tâches quotidiennes dans le meilleur des environnements et à un coût d’utilisation minimal à long terme.

Sur ce dernier point, le bilan de Chevrolet est excellent.

Photo : D.Rufiange

Et avec cette nouvelle génération, la firme en remet au chapitre des compétences. Et tout n’est pas qu’une question de chiffres sur la capacité de charge de telle ou telle version. On le sait, les camionnettes sont toutes capables de tirer des remorques imposantes aujourd’hui, mais qu’en est-il de tout ce qui touche l’opération, par exemple ?

Eh bien, pour vous donner un exemple, justement, toutes les versions du Silverado profitent d’une application qui permet de voir, intégré à l’écran multimédia du véhicule, une liste de choses à faire avant de prendre la route, comme vérifier le fonctionnement des clignotants ou la qualité de l’arrimage en tant que tel. Il est même possible de créer un profil à votre remorque afin de savoir combien de kilomètres sont parcourus avec cette dernière, à quels intervalles son entretien doit être fait, etc. Et tout peut être personnalisé. Vraiment, un truc aussi impressionnant qu’utile.

L’application peut même vous informer si quelqu’un tente de subtiliser votre remorque. Avec tous les vols du genre qui se produise, pariez que cette dernière va être très populaire.

Tout ça donne une idée de l’approche de Chevrolet avec son produit ; servir sa clientèle selon ses besoins. D’ailleurs, pour la conception de cette génération, les consommateurs ont été consultés comme jamais afin de connaître leurs préférences.

GM, dans la mesure du possible, les a écoutés. Et c’est peut-être ce qui est le plus intéressant à propos de cette nouvelle mouture ; elle est porteuse de caractéristiques vraiment souhaitées par ceux qui vivent au quotidien avec ce type de véhicule.

Ajoutez à cela différentes configurations de variantes, de cabine et de caisse, différents modes de conduite, des options pratiquement infinies concernant les caméras de recul et une kyrielle de caractéristiques de sécurité et vous avez la meilleure camionnette de l’histoire de Chevrolet.

Photo : D.Rufiange

Son style
Quant à son style controversé qui me fait toujours grimacer, notamment avec ces extrémités avant pourvues d’une ouverture qui fait tout sauf embellir le modèle, sachez qu’il a été conçu pour être plus fonctionnel que joli. Une question d’aérodynamisme. Nous aurons l’occasion d’y revenir.

D’ailleurs, surveillez nos pages au cours des prochaines semaines ; on n’a pas fini d’éplucher le dossier de la Silverado, et par la bande, de ses concurrentes.

Le segment est trop important pour qu’on tourne les coins ronds.

Conclusion
Qu’on parle du modèle de 4e génération du Silverado ou de la nième cuvée avancée depuis 1918, ce qui est clair, c’est qu’on a atteint un niveau d’expertise impressionnant.

C’est aussi vrai chez Ford et Ram, soit dit en passant, et c’est ce qui rend cette lutte entre les trois grands si palpitante.

Ce qui est certain, c’est qu’avec ce nouveau Silverado, Chevrolet a les outils pour conserver ses acquis et espérer en gruger à Ford.

C’est ce qu’on souhaite ardemment en coulisse…

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
92%
Chevrolet Silverado 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Rufiange
Photos du Chevrolet Silverado 2019