Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Ford Explorer 2018: Un des meilleurs de sa catégorie

J’ai toujours été agréablement bien servie par les VUS de Ford. On trouve un niveau de satisfaction à tous les niveaux dans leurs véhicules de format familial. Ayant essayé le Ford Escape 2018 en début d’année et qui m’a fait très bonne impression, étant actuellement propriétaire d’un Ford Edge que j’adore, j’ai cru bon de poursuivre l’exploration de la famille des VUS que nous propose le fabricant américain, histoire de tester encore un peu plus la marchandise disponible sur le marché. Voilà qui justifie mon essai du Ford Explorer 2018, le plus gros des intermédiaires de la famille juste avant l’Expedition (qui se détail à partir de 60 149$ sans les frais de transport quand même) tandis que l’Explorer affiche un prix de départ de 34 899$ ou 36 789$ (frais de transport et de préparation inclus).

Je me demande pourquoi le fabricant n’en parle pas plus de son Explorer. Ce VUS allie confort, puissance et technologie à merveille, en plus d’avoir de la gueule, et les versions de base sont quand même bien équipées ; 

Voyons voir ce que Ford nous propose pour un peu moins de 37 000 $ avec son Explorer de base :

-Un moteur V6 de 3,5L jumelé à une boite automatique à 6 rapports.
-Des jantes en alliage de 18 pouces
-Système Sync (appels mains libres, musique à commande vocale, Siri Eyes Free etc…)
-Feux arrière à DEL
-Capacité de remorquage de 5 000 lbs
-La traction avant

Il est toujours possible d’opter pour le moteur EcoBoost de 2,3L dans les versions Explorer de base et XLT pour 1 000$ de plus, et l’ajout de la traction intégrale est également possible. Parlant de l’Explorer XLT, ce dernier, offert à un prix de départ de 39 099$ (ou 40 989$ avec les frais de transport et de préparation inclus) nous offre aussi :

-Le système Sync sur écran tactile de 8 pouces compatible avec Apple CarPlay et Android Auto
-Les phares antibrouillards à DEL
-Le sonar de recul
-Le système de démarrage à distance

La version Limited disponible à partir de 49 999$ (ou 51 889$ avec les frais de transport et de préparation inclus) embarque l’EcoBoost 2,3L de série et propose en plus des attributs des versions précédentes :

-Le système de navigation à écran tactile et à commande vocale
-Une caméra avant à 180 degrés avec écran à double affichage
-Les sièges avant chauffants et refroidissants en cuir perforé haut de gamme
-La traction intégrale de série

Les versions Sport et Platinum proposent un moteur V6 EcoBoost de 3,5L de série. Honnêtement, les 3 moteurs proposés pour l’Explorer sont efficaces. Il suffit de trouver celui qui comble nos besoins. La version Sport que j’ai essayé offrait beaucoup de puissance et d’agrément de conduite grâce à l’EcoBoost de 3,5L performant, mais cette version commence à jouer dur côté prix ; disponible à partir de 56 189$ frais de transport et de préparation inclus. Mais sincèrement, il vaut quand même le coup d’œil, car on commence à parler sérieusement avec l’Explorer Sport. Le niveau de confort est rehaussé avec des sièges en cuir perforé avec coutures rouges contrastantes et le système intelligent à 4 roues motrices avec Terrain Management System efficace. Les jantes d’aluminium usinées de 20 pouces le rendent carrément séduisant.

Là où le prix se corse vraiment, c’est dans la nouvelle version Platinum de l’Explorer disponible à partir de 62 589$ (frais de transport et de préparation inclus). Ford y a mis le paquet avec des sièges en cuir Nirvana avec micro-perforations et traversins matelassés, l’ensemble Ford Safe and Smart, le toit ouvrant à deux panneaux et les systèmes d’assistance active améliorés durant le stationnement. On joue dans la cours des VUS de luxe du marché avec ce niveau de confort et d’équipement. Ça vaut le coup de le comparer à d’autres joueurs haut de gamme qui proposent leurs modèles de base autour des 60 000$ juste pour voir ce qu’ils ont à offrir pour concurrencer l’Explorer tout équipé !

Notez que toutes les versions sont offertes avec la transmission automatique à 6 rapports. Cette dernière travaille très bien avec tous les moteurs, et est tout à fait capable de remorquer les 5 000 lbs permises par le manufacturier.

Bon, maintenant, ce que j’ai aimé de l’Explorer 2018 :

-Son apparence moderne et luxueuse
-Son habitacle très vaste qui offre de l’espace pour tous les passagers (mais il faut faire attention ici, la 3ème rangée est destinée à de jeunes enfants)
-Le choix des moteurs performants que nous propose Ford
-La finition à l’intérieur qui est plus que juste correcte, on est pas encore rendu au niveau des VUS de luxe, mais franchement, les versions Sport et Platinum nous font comprendre que le compromis ne sera pas si énorme à faire entre un VUS de luxe et un modèle haut de gamme de l’Explorer
-Le système de rouage intégrale efficace
-Le confort de roulement, sa capacité, sa conduite, sa maniabilité
-Le sentiment de sécurité quand on grimpe à bord
-Le fait qu’on ne sente pas son format impressionnant quand on le conduit
-La troisième rangée rabattable de façon électrique
-Les modes de conduite Neige, Gravier et sable

Ce que j’ai moins aimé de l’Explorer 2018 :

-Le compromis à faire entre le plaisir de conduite que procure le V6 biturbo EcoBoost de 3,5L et la facture à la pompe (consommation estimée de 10,7 sur autoroute). Après 7 jours à le conduire majoritairement sur les grandes routes reliant les Laurentides à la banlieue de Montréal, affrontant indéniablement le trafic quotidien de la semaine matin et soir, l’Explorer m’a quand même surprise avec une cote de consommation de 11,4L/100km. C’est en ville que ça commence à se corser avec une cote affichée du manufacturier à 14,4L/100km.
-Les versions plus de base qui n’offrent pas la traction intégrale de série, c’est dommage, mais je comprends que cela s’inscrit dans la stratégie de prix de Ford
-Les prix élevés des versions Sport et Platinum
-L’espace restreint à la troisième rangée
-La visibilité restreinte dans la fenêtre arrière

Ses compétiteurs sont les Jeep Grand Cherokee, Dodge Durango, Nissan Pathfinder, Toyota Highlander, Honda Pilot, Hyundai Santa Fe, Mazda CX-9, GMC Acadia, Buick Enclave, Volkswagen Touareg, Lincoln MKX, Kia Sorento et Chevrolet Traverse.

En conclusion

Les ventes de l’Explorer ne cessent d’augmenter années après années, et ça se comprend. C’est un VUS qui offre une foule de possibilités à sa clientèle, et qui figure définitivement parmi les meilleurs de sa catégorie et ce, peu importe la version choisie. Tout y est, des moteurs puissants, une bonne traction intégrale disponible sur les modèles de base, des options et équipements intéressants, le confort, le look, la capacité de remorquage, même la consommation est respectable vue son gabarit. 

On dit que Ford aurait l’intention de proposer une version ST de performance de son Explorer prochainement. On parle d’un modèle doté d’un moteur V6 turbo de plus de 400 chevaux (probablement le même 3,0L qu’on retrouve actuellement dans le Lincoln MKZ). Il y aurait aussi un autre modèle Explorer à l’étude pour 2020… on a donc pas fini d’en entendre parler… je n’ai aucun doute qu’il continuera à se vendre à merveille au cours des prochaines années.

 

Photo : Ford
Photo : Ford
Photo : Ford