Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Mercedes-AMG GLA 45 2018

Je me souviens encore de la première fois que j’ai pu mettre à l’essai ce mélange bizarroïde de voiture de rallye et de multisegment urbain. C’était il y a quelques années à l’occasion du Festival des Essais de l’AJAC, une expérience inoubliable!
 
Le Mercedes-Benz GLA 45 AMG – il s’appelait ainsi à l’époque – avait été classé dans une catégorie regroupant plusieurs VUS de luxe, les uns plus gros que les autres. Le GLA 45 AMG avec sa suspension sèche, son aileron surélevé et sa mécanique avoisinant de 355 chevaux (à l’époque) était le mouton noir du groupe. 
 
Les organisateurs avaient planifié une section hors route pour tous les VUS de la catégorie et même le GLA était censé avoir suffisamment de garde au sol pour traverser ce parcours à obstacles. En toute honnêteté, je trouvais l’exercice un peu ridicule; j’avais donc omis de m’y présenter, préférant l’essayer sur un tronçon de route fermée pour les voitures de performance. En me voyant arriver, l’officiel qui donnait le feu vert pour s’élancer sur ce tronçon de route sinueuse m’a dit : « eh bien, c’est la première fois de la semaine que je vois ce modèle sur la route, et pourtant, ça fait trois jours que je suis ici ». 
 
Aucun membre de l’AJAC n’avait cru bon venir tester le plus petit VUS développé par AMG sur cette route asphaltée. J’avais peut-être enfreint les règles, mais la nature haute performance de cette Classe A haute sur pattes m’y obligeait. Le GLA 45 est peut-être un « utilitaire », mais à mon avis, il a plus de points en commun avec une super compacte sportive que n’importe quel VUS robuste ou familial. 
 
J’ai d’ailleurs pu le constater pendant ce deuxième contact, le véhicule s’appelant désormais Mercedes-AMG GLA 45. 
 
Une gueule convaincante
Je l’avoue, le GLA 45 m’interpelle, malgré cette fausse apparence de VUS robuste. Le véhicule a beau avoir une garde au sol supérieure à la Classe A commercialisée en Europe depuis quelques années, pour moi, le GLA 45 n’est rien d’autre qu’une Classe A « en altitude », même si le design de la voiture diffère. Avec ses jantes de 20 pouces – oui 20 pouces ! –, le GLA 45 prend des airs de bolide modifié, j’exagère à peine. Les moulures en plastique noir sont nécessaires pour donner le titre de multisegment au GLA, et je dois l’avouer, les modifications apportées au bouclier (sous forme de grillage) donnent un air plus méchant au modèle. 
 
À l’arrière, les feux de position en forme d’oreille de lapin sont à mon avis trop imposants, mais bon, ça n’empêche pas le GLA 45 d’être attrayant pour l’amateur de performance. Les deux pots d’échappement intégrés au diffuseur et l’aileron qui surplombe la lunette arrière, tous ces éléments sont là pour capter l’attention des aficionados.
 
Un habitacle AMG
Le traitement AMG se poursuit à l’intérieur, la planche de bord étant habillée de rouge au niveau des buses de ventilation circulaires sans oublier ce panneau de plastique (en face du passager) qui met en valeur ces formes géométriques. Le volant est définitivement emprunté à la division AMG, sa prise en main étant un bon indice du potentiel de ce VUS sportif. Les sièges sport sont plus enveloppants, même s’il existe une option supérieure, tandis que le levier de la boîte de vitesses se trouve entre les deux occupants contrairement aux modèles plus civilisés de la marque à l’étoile d’argent. La position de conduite est excellente, mais la visibilité arrière n’est pas idéale, un défaut de plus en plus fréquent de nos jours! 
 
J’ai également pu constater que le GLA – AMG ou non – n’a rien d’un véhicule familial. Juste pour attacher mes deux petits monstres à la deuxième rangée, il fallait que j’avance mon siège pour ensuite le reculer. Et vous pouvez tout de suite oublier l’option de transporter trois adultes derrière, la place médiane étant beaucoup trop étroite. 
 
Au volant
Lorsque le GLA 45 a fait son entrée sur le marché canadien, la puissance du moteur 4-cylindres turbo était de 355 chevaux. Depuis, les ingénieurs d’AMG ont ajouté 20 purs sangs supplémentaires à l’équation. Le bloc de 2,0-litres conserve donc son titre de 4-cylindres de production le plus puissant du globe. Vous vous rendez compte que ce petit bouledogue urbain a presque la même puissance que la première Dodge Viper qui, à l’époque, était considérée comme une voiture exotique? 
 
Au démarrage, le système d’échappement vend tout de suite la mèche : ce « VUS » résonne comme une voiture modifiée… ou comme une voiture de rallye, à vous de juger! La sonorité rauque peut même être amplifiée via le bouton situé non loin du levier de vitesse, tandis que le caractère de la voiture change carrément grâce à cette molette qui fait passer le véhicule du mode Comfort à Race, sans oublier les modes Sport et Sport+. Sans surprise, le mode Comfort est parfait pour la ville, la boîte de vitesse à double à 7 rapports cherchant à trouver le meilleur rapport pour sauver à la pompe, mais plus on avance dans les modes, plus le régime du moteur grimpe en hauteur, ce qui donne presque l’impression qu’on a oublié de changer le rapport à basse vitesse. Le GLA 45 propose aussi de changer soi-même les rapports à l’aide des palettes fixées au volant. 
 
Les accélérations sont foudroyantes en mode Race, un ajustement trop aiguisé pour une utilisation sur route à mon avis. En fait, je recommanderais de limiter celui-ci aux séances en circuit fermé, même si j’ai bien peur que les acheteurs de ce modèle n’iront jamais sur une piste de course. Le freinage est également à la hauteur de la réputation de la division sportive, tandis que la suspension qui change elle aussi selon le mode retenu peut devenir désagréable avec nos routes usées par le temps, tellement en fait qu’une blessure au dos m’a forcé à ramollir la suspension plus souvent qu’autrement. À ce sujet, les jantes de 19 pouces seraient une bonne option pour ceux et celles qui voudraient adoucir cet aspect de la voiture. 
 
Le mot de la fin
Il reste maintenant à déterminer si toute cette folie vaut les 52 300 $ exigés pour acheter le    GLA 45 de base (notre version prêtée pour l’essai faisait grimper la facture à 62 500 $). Dans son créneau des micro-utilitaires de luxe, le GLA concocté par AMG est fin seul. Le seul bolide qui s’approche de ce petit monstre allemand vient de Ford et porte l’écusson RS. La Ford Focus RS est d’ailleurs un modèle sur le point de nous quitter, ce qui explique son prix de base complètement ridicule en ce moment. 
 
Le Mercedes-AMG GLA 45 ne s’adresse vraiment pas au commun des mortels, mais pour certains d’entre nous qui apprécient le comportement « ultrarigide » de cette compacte haute sur pattes, ce multisegment est peut-être la voiture à acheter, que vous considériez cette bibitte comme un VUS sport ou une compacte déguisée en utilitaire!

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Mercedes-Benz AMG GLA 45 2018
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V.Aubé
Photos du Mercedes-AMG GLA 45 2018