Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Buick Enclave Avenir 2018 : le plus confortable du trio GM

Depuis le Salon de Détroit de 2016 où la division GMC a dévoilé la deuxième génération de son utilitaire Acadia, on sait que General Motors veut désormais différencier son trio de multisegments à caractère familial.

Terminée la stratégie du « copier-coller » proposée au public nord-américain depuis 2008, année où les premiers exemplaires du Buick Enclave, du GMC Acadia et du Saturn Outlook ont envahi le marché. Depuis cette refonte du modèle GMC, les deux autres modèles encore au programme que sont le Chevrolet Traverse et, comme dans le cas qui nous intéresse, le Buick Enclave ont droit à leur identité propre depuis cette année.

Si le véhicule au nœud papillon joue la carte économique pour les familles nombreuses, le Buick Enclave se positionne plutôt comme le modèle ultraconfortable qui n’a pas peur d’avaler les kilomètres sur de longues distances. L’Enclave pourrait presque être rebaptisé « Road trip », si vous voyez ce que je veux dire!

Une seule mécanique au programme
Les ingénieurs de la marque n’ont pas cherché à transformer le plus gros utilitaire Buick en champion de l’économie d’essence pour le millésime 2018. Le groupe motopropulseur a progressé, mais contrairement aux deux cousins de plateforme qui proposent aussi des mécaniques 4-cylindres, l’Enclave se contente de ce bon vieux V6 de 3,6-litres.

Rassurez-vous, ce dernier a évolué grâce notamment à l’injection directe et au système d’arrêt et de démarrage. De plus, la puissance est passée à 302 chevaux, tandis que le couple est légèrement en baisse à 260 lb-pi. Peu importe, car la pièce maîtresse ici se trouve derrière le 6-cylindres. En effet, la boîte de vitesses automatique à neuf rapports de plus en plus répandue au sein du géant américain reprend du service à bord de l’Enclave.

Photo : V.Aubé

Les livrées moins onéreuses de la gamme Enclave sont strictement à roues avant motrices, mais puisque notre modèle d’essai se situe au sommet de la gamme, le rouage intégral fait partie de l’équipement de base. Toutefois, Buick précise que son système est de type intelligent, c’est-à-dire qu’il peut déconnecter l’essieu arrière à la simple pression d’un bouton logé jusqu’à côté de l’écran du système de divertissement. Si le voyant lumineux du bouton « AWD » n’est pas allumé, le VUS est en mode traction pour économiser à la pompe. Dans le cas contraire, la motricité passe à quatre roues. Le seul problème avec un tel dispositif, c’est qu’il faut peser à nouveau sur ledit bouton pour revenir en mode quatre roues motrices.

Avenir, le haut du pavé
La division aux trois boucliers reproduit en quelque sorte le modèle Denali qui remporte beaucoup de succès chez GMC. Buick veut autant que possible séduire une clientèle qui en veut plus et c’est là qu’entre en scène le niveau de finition Avenir, le plus haut disponible chez Buick.

Comme vous pouvez le constater, l’Enclave Avenir a droit à quelques artifices supplémentaires à l’extérieur comme ces écussons sur les portières avant ou cette grille de calandre exclusive. Même les jantes de 20 pouces sont uniques à cette livrée. C’est le même constat à l’intérieur avec des seuils de porte « Avenir » et des broderies intégrées aux appuie-têtes de la première rangée. Le cuir qui recouvre la sellerie est lui aussi de meilleure facture pour garder les occupants dans le plus grand confort, un qualificatif qui colle au constructeur depuis toujours.

Le Buick Enclave Avenir est également le premier véhicule de la marque à hériter du miroir à caméra arrière, une technologie qui a tout d’abord fait son apparition au sein des modèles Cadillac. Ce gadget peut ne pas plaire à la majorité. L’effet « grand angle » diffère vraiment du bon vieux miroir traditionnel, mais en revanche, ce dernier autorise le chargement d’objets encombrants derrière, et ce, jusqu’au plafond. Autrement dit, on peut complètement obstruer la vision arrière sans être pénalisé.

Le système d’infodivertissement vient également avec la navigation dans le modèle Avenir, un luxe qui s’absente de plus en plus de la liste d’équipement des véhicules en 2018, les constructeurs ayant compris que le téléphone cellulaire relié à un système Apple CarPlay ou Android Auto peut faire office de « GPS ». Ah oui, n’oublions pas la présence de ce dispositif de recharge sans fil pour les téléphones admissibles.

Photo : V.Aubé

Au volant
Je n’étonnerai personne en affirmant que je ne m’attendais pas à un bolide capable d’aborder une courbe à cadence démesurée en prenant le volant du plus imposant véhicule Buick. La première génération du modèle est encore reconnue pour son confort douillet et c’est toujours le cas pour cette deuxième mouture.

Mais, puisqu’on n’arrête pas le progrès, le nouvel Enclave bénéficie tout de même d’un châssis plus rigide et même d’un léger gain en puissance sous le pied droit. Vous en voulez plus? Le véhicule est même équipé d’un bouton « Sport » qui, vous vous en doutez, améliore quelque peu le comportement du véhicule. Grâce à la suspension ajustable livrée en option et à cette direction assez précise pour un VUS de cette trempe, le Buick Enclave réussit tout de même à séduire un tantinet.

Je dois aussi mentionner que la boîte automatique s’est montrée beaucoup plus docile que l’ancienne unité à six rapports. Non seulement les changements de vitesse sont plus efficaces, mais le rendement de celle-ci est plus effacé.

Une chose est sûre : à bord du Buick Enclave, on n’est pas secoué par les irrégularités du bitume. La suspension fait du bon travail à ce chapitre, tandis que l’insonorisation est l’une des forces de la marque en général.

Conclusion
Le nouveau Buick Enclave – Avenir ou non – 2018 reprend là où il a laissé l’an dernier. Toujours aussi isolant pour ses passagers, ce multisegment demeure l’un des bons véhicules pour les longs parcours. Clairement, il a été pensé pour les autoroutes nord-américaines. Le comportement de ce dernier est supérieur à l’ancien, un commentaire qui s’applique aussi aux organes mécaniques. Le constructeur doit maintenant trouver le moyen de convaincre les consommateurs de débourser plus de 60 000 $ 64 475 $ pour être précis – pour s’asseoir au volant de cette livrée équipée au possible.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Buick Avenir 2018
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V.Aubé
Photos du Buick Enclave Avenir 2018