Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai : Volkswagen Rabbit 2.5 2007 à trois portes

Essai : Volkswagen Rabbit 2.5 2007 à trois portes

Par ,

Une compacte pour ceux qui aiment conduire

Au mois de février de l'an dernier, VW a présenté la nouvelle Golf au salon de l'automobile de Toronto. En avril, VW a ensuite annoncé que la Golf ne s'appellerait pas la Golf, car la voiture allait maintenant ressusciter le nom de Rabbit. En septembre dernier, VW a réuni les médias pour annoncer le lancement de la Golf City, qui est en fait l'ancienne Golf et qui sera vendue aux côtés de la Rabbit qui remplace la Golf. C'est clair, hein?

Le nom Rabbit rappelle de bons souvenirs à certains.

Ce qu'il faut se rappeler, c'est que si vous voulez une Volkswagen dénudée, jetez un coup d'oeil à la Golf City. Si vous voulez une compacte mieux finie, plus puissante et mieux équipée, toutefois, c'est plutôt la Rabbit que vous devez regarder.

Du nouveau pour une compacte : du couple!
Au lieu d'offrir un petit moteur nerveux, comme dans toutes les autres compactes, VW a déposé un 5-cylindres de 2,5 litres sous le capot de Bugs Bunny. Avec un couple de 170 livre-pieds à un régime aussi bas que 3 750 tr/min, vous sentirez rapidement le besoin de zigzaguer dans le trafic et de décoller comme une fusée aux feux de circulation. Si vous ne pouvez vous payer le « punch » époustouflant de la GTI, la Rabbit vous servira bien pour 10 000 $ de moins. Quelques rivales offrent plus de puissance, mais vous devez leur tordre le cou afin d'extirper leur plein potentiel. Ce n'est pas le cas avec la 2.5.

Le moteur à 5 cylindres procure peut-être plein de puissance, mais au ralenti, sa sonorité donne malheureusement l'impression qu'il manque une couple de pintes d'huile. Une fois en marche, toutefois, la sonorité s'améliore.

Évidemment, ne vous attendez pas à la consommation de carburant de la Civic de votre voisin. Incapable de résister à la tentation d'écraser l'accélérateur, ma consommation moyenne durant la semaine avec la Rabbit atteint 12,5 litres aux 100 kilomètres. J'aurais pu faire mieux, mais je doute fort que j'aurais pu réussir à abaisser la moyenne sous les 10,0 litres aux 100 kilomètres.

La voiture présente une silhouette épurée et aérodynamique, mais je trouve qu'elle ne se démarque pas vraiment de l'ancienne Golf. Par conséquent, elle n'a pas l'air aussi fraîche et moderne qu'une autre voiture récemment redessinée. Le fait que ce modèle de dernière génération parcourait déjà les routes de l'Europe bien avant celles de l'Amérique n'aide pas.

Cette génération de véhicule était disponible en Europe depuis un certain déjà.

De plus, je n'aime pas la portion inférieure noire du pare-chocs arrière; un pare-chocs complètement peint serait beaucoup plus joli. La GTI a le même problème. Je ne pensais jamais dire cela, mais à mon avis, la Rabbit à cinq portes est plus attirante que le modèle à trois portes.