Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Edge Sport 2016 : essai routier

Ford Edge Sport 2016 : essai routier

SYNC 3 fait une grosse différence Par ,

J’aime le Ford Edge depuis ses débuts en 2006 pour l’année-modèle 2007. D’ailleurs, j’ai conduit l’original lors du lancement médiatique à San Francisco. Au cours des années suivantes, j’ai eu l’occasion d’essayer un Edge Sport 2009, 2011 et 2013. 

Ce n’est pas la seule version disponible, évidemment; SE, SEL et Titanium sont aussi offertes. J’ai juste eu de la chance. Même chose en 2016 : le Ford Edge Sport et moi venons de passer du temps de qualité ensemble. 

Je comprends maintenant pourquoi les ventes du Lincoln MKX déçoivent. Ce dernier constitue une excellente alternative aux marques de luxe plus populaires, mais les propriétaires de Lexus RX, de Mercedes-Benz ML et de BMW X5 ne fuient pas leurs concessionnaires en grand nombre pour se précipiter chez Lincoln. La majorité des acheteurs de MKX sont en fait des anciens clients de Ford, sauf que le Edge est tout simplement trop bon pour échanger, surtout celui de 2e génération. 

Look cool et sophistiqué
Côté design, j’aime autant le Ford Edge que le Lincoln MKX. La double calandre ailée du second est certainement plus originale, alors que l’hexagone large et chromé (ou noirci en version Sport) du premier fait plus masculin. Le reste de son physique l’avantage également, allant de son capot très sculpté à son faciès aérodynamique ponctué de grandes ouvertures et de lumières à DEL, en passant par ses jantes optionnelles de 21 pouces au fini gris foncé enveloppées de pneus Pirelli Scorpion des plus mordants.

Ses flancs sont marqués par des lignes de relief saillantes et d’autres éléments aérodynamiques, tandis que son derrière arbore un gros aileron au sommet du hayon et des feux à DEL que les designers ont maintenant reliés par une mince bande sous la vitre. N’oublions pas bien sûr le parechoc arrière qui intègre un diffuseur noir mat et une saisissante paire d’embouts d’échappement rectangulaires au fini chromé.

En somme, le Ford Edge Sport 2016 a l’air d’un dur à cuire. 

Habitacle impressionnant 
Dur à cuire jusqu’à ce qu’on ouvre ses portières. Si vos chums trouvent que vous êtes un vrai de vrai gars en vous croisant sur la route au volant de votre Edge Sport, ils penseront que vous vous êtes adouci en s’assoyant à vos côtés. Voyez-vous, le nouveau Ford Edge est vraiment luxueux et raffiné.

Presque tout le dessus du tableau de bord est recouvert d’un matériau composite caoutchouté et doux au toucher. Idem pour les côtés du bloc central et les arêtes supérieures de la console. Vous ne trouverez même pas un tel niveau de raffinement dans plusieurs VUS intermédiaires de luxe. D’autres matériaux doux au toucher ornent les portières et les accoudoirs, des coutures contrastantes et des garnitures en chrome ou en argent satiné égayent le décor et une insertion en similicarbone embellit la vue du passager avant.

Le volant est bien sûr garni de cuir, mais un peu trop mince pour un modèle sport. En revanche, tous ses boutons sont de première qualité en termes de finition et d’assemblage. Même chose pour le reste des commandes, molettes et interrupteurs dans l’habitacle. Il y en avait même dans mon modèle d’essai pour les assises avant chauffantes et ventilées à 3 intensités.

Électronique dernier cri
Les interfaces numériques du Ford Edge Sport 2016 sont parmi les meilleures de la catégorie. Je parle ici des 2 affichages qui encadrent l’indicateur de vitesse analogique et de l’écran d’infodivertissement exceptionnel qui réside au haut du bloc central. Le nouveau système SYNC 3, compatible avec Apple CarPlay et Android Auto, s’avère beaucoup plus convivial que l’ancien et autant que les meilleurs systèmes sur le marché. Son beau jeu de couleurs (blanc et bleu poudre) et son infographie ultra minimaliste le rendent super attrayant, tandis que certaines améliorations font penser à une tablette ou à un téléphone intelligent, comme le processus de configuration facilité, la reconnaissance vocale naturelle et la possibilité d’ordonner des actions à l’écran avec les doigts. 

Ses fonctions principales s’accompagnent d’une caméra de recul avec lignes de guidage, d’une excellente téléphonie mains libres et lecture audio en continu via Bluetooth ainsi que d’une foule d’applications à télécharger. La chaîne audio Sony du Ford Edge Sport (de série) s’avère tout aussi excellente et mon exemplaire comptait par surcroît sur un système de navigation optionnel.

Aucun manque d’espace
J’adore les sièges avant bien dessinés de ce VUS intermédiaire, surtout avec leurs réglages électriques en 10 sens, leurs bons appuis latéraux et leurs empiècements en suède perforé au centre ― encore une fois d’une richesse équivalente aux marques de luxe. La banquette arrière procure presque autant de confort grâce à un bon support lombaire et, dans mon cas, à des assises chauffantes à 2 intensités aux places extérieures.

Le Ford Edge Sport 2016 propose un généreux espace, notamment pour les jambes, les épaules et la tête des occupants arrière. Ceux-ci bénéficient également d’un accoudoir central repliable avec 2 porte-gobelets. Les portes arrière jouissent d’un aussi bon traitement que celles d’en avant et, si vous êtes un peu claustrophobe, le gigantesque toit ouvrant panoramique vous aidera à ne pas vous sentir enfermé. 

Ladite banquette possède des dossiers divisés 60/40 qui s’inclinent tantôt vers l’arrière pour plus de confort et se rabattent tantôt vers l’avant pour augmenter le volume de chargement au besoin (en version Sport, le tout se fait électriquement grâce à des boutons sur la paroi du coffre). Donc, si les 1 111 litres ne suffisent pas, vous pouvez obtenir une aire de chargement de 2 078 litres en un rien de temps. L’accès est facilité par un hayon à commande électrique qui s’ouvre automatiquement dès qu’on balaie le pied en dessous du parechoc arrière (en ayant la clé en notre possession, cela va de soi).

Performance qui domine la catégorie 
J’ai réalisé que c’est la 2e fois que j’essayais le nouveau V6 EcoBoost de 2,7 litres de Ford. Presque aussi puissant dans le Edge Sport 2016 que dans le MKX, ce remarquable moteur turbocompressé à injection directe livre une performance excitante à chaque instant, mais fait preuve d’une douceur et d’une sophistication que plusieurs concurrents ne peuvent égaler. Il développe 315 chevaux et 350 livres-pied de couple, soit 20 chevaux et 30 livres-pied de moins que dans le Lincoln, mais quand même suffisant pour coller un sourire au visage en pleine accélération.

Le V6 EcoBoost de 2,7 litres n’est pas seulement bon dans les sprints; il permet aussi au Ford Edge Sport d’afficher une consommation intéressante de 13,6 L/100 km en ville et de 9,8 L/100 km sur l’autoroute, ce qui est nettement mieux que les 14,4 et 10,3 L/100 km du MKX. Dans chaque cas, il fait équipe avec une boîte automatique SelectShift à 6 rapports qui a fait ses preuves, à défaut d’être la plus évoluée de la catégorie. Des sélecteurs manuels au volant permettent de maximiser son potentiel, tandis que la transmission intégrale de série maintient les 4 roues en contact étroit avec le sol. 

Le moteur produit un beau grognement guttural au démarrage, accentué par un son d’échappement grave et vibrant qui fait mentir sa petite cylindrée. Sa force de décollage se compare carrément à celle d’un V8, son turbo le catapultant de 0 à 100 km/h en 6,2 secondes. 

C’est ici que la suspension agile entre en jeu, gardant le Ford Edge Sport 2016 bien ancré à haute vitesse, tant en ligne droite que dans les enchaînements de virages. Sérieusement, quand on voit la façon dont ce VUS américain se manie, on croirait que le logo à hélice bleue et blanche de BMW orne le capot. Je parie qu’il dominerait ses proches concurrents sur une piste de course et j’imagine aussi qu’il donnerait bien du fil à retordre à des rivaux de luxe.

Équipement complet
À 44 649 $, le Ford Edge Sport 2016 se positionne au même échelon que des VUS intermédiaires de luxe en version de base. Cela dit, mon modèle d’essai comprenait une superbe peinture Bronze feu à 450 $ et les magnifiques jantes de 21 pouces à 950 $ dont je vous ai parlé plus tôt. Ce n’est pas tout : il bénéficiait d’un ensemble d’options à 4 500 $ incluant des phares à décharge à haute intensité avec feux de route automatiques, une direction adaptative avec colonne inclinable et télescopique à commande électrique, un rétroviseur à assombrissement automatique côté conducteur, des essuie-glaces automatiques, une caméra avant offrant une vue sur 180 degrés, un système de stationnement assisté amélioré, un volant chauffant, des sièges avant ventilés et arrière chauffants, un système de surveillance des angles morts, une alerte de circulation transversale arrière, des systèmes d’avertissement et de prévention de sortie de voie et plus encore. L’ensemble Canadian Touring à 2 000 $ ajoutait un toit ouvrant panoramique et un système de navigation. 

Toutes ces options faisaient grimper le prix du Edge Sport à 52 549 $, soit à peu près au même niveau que des VUS de luxe de milieu de gamme. Pour mettre les choses en perspective, Ford propose ce même Edge avec moins de puissance et de commodités à seulement 31 349 $, tandis que la majorité des VUS de luxe offrant des options similaires à celles de mon modèle d’essai se situent entre 60 000 $ et 80 000 $.

Mot de la fin
Le Lincoln MKX se vend beaucoup moins cher que ses compétiteurs fantaisistes. Celui que j’avais testé l’an passé coûtait à peine 3 751 $ de plus que mon Edge Sport 2016, alors vous devriez vraiment essayer les 2. Je vous assure qu’il y a beaucoup de bonnes raisons de choisir un MKX au lieu d’un Edge et vice versa, mais il y a encore plus de raisons de choisir l’un ou l’autre de ces VUS assemblés au Canada plutôt que leurs nombreux compétiteurs.

Le Ford Edge était l’un des 3 meilleurs vendeurs de sa catégorie en 2015. Cette année, après les 4 premiers mois, il occupe la seconde place et se rapproche de la tête. Comme on l’a vu à l’émission The Price is Right, sonder le public est la meilleure façon de s’aider à prendre une décision importante, alors vous auriez intérêt à imiter les nombreux consommateurs qui ont acheté un Edge.  

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Ford Edge 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Ford Edge 2016
Ford Edge 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :K.Tuggay
Photos du Ford Edge Sport 2016