Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Escape Hybride TI 2009 : essai routier

Ford Escape Hybride TI 2009 : essai routier

Un VUS à traction intégrale conçu pour la ville Par ,

J’aime les utilitaires sport compacts à intermédiaires en raison de leur capacité à s’acquitter de toutes sortes de tâches en toute saison. Pour les gens qui ont une vie active ou une petite famille, ces véhicules sont indispensables. Cependant, la consommation d’essence et l’impact sur l’environnement enlèvent du lustre à leur blason. Heureusement, Ford travaille à le redorer.

En 2009, ce petit VUS écolo génère donc 153 chevaux et un couple de 136 livres-pied.

Plus puissant et plus raffiné pour 2009
Depuis son arrivée sur le marché en tant que modèle 2005, l’Escape Hybride bénéficie d’une grande attention de la part du constructeur afin d’optimiser sa puissance utile et de raffiner son fonctionnement au quotidien. En 2009, ce petit VUS écolo génère donc 153 chevaux et un couple de 136 livres-pied.

La hausse du rendement est partiellement attribuable à une augmentation de la cylindrée, soit de 2,3 litres en 2008 à 2,5 litres cette année. Ainsi fortifié, le moteur à quatre cylindres à cycle Atkinson fait très bon usage de son nouveau système de calage variable des soupapes en vue d’améliorer la performance sur une plus grande plage de régime.

Voilà qui constitue le fondement du système hybride de cet Escape. Autour, Ford a révisé la technologie d’assistance motrice dans le but d’assurer des transitions tout en douceur entre les modes électrique seul et électrique/essence. Elles sont en effet beaucoup moins brusques et ressenties qu’auparavant, ce qui rend le raffinement de l’ensemble plutôt impressionnant.

Boîte CVT = performance et économie maximales
Chaque fois qu’un fabricant automobile trouve un moyen d’augmenter la puissance tout en réduisant la consommation de carburant, le conducteur et Dame Nature y gagnent tous les deux.

Ford a réussi pareil exploit en concevant l’Escape Hybride 2009. Certes, le groupe motopropulseur amélioré est le plus grand facilitateur, mais il ne faudrait pas oublier la douce transmission à variation continue (CVT) qui relie si efficacement le système hybride aux roues motrices (4 dans le cas de mon modèle d’essai à traction intégrale).

Petit reproche, toutefois: avec cette boîte, les rétrogradations -- et par conséquent la force du frein moteur --sont limitées par rapport à ce qu’offre la concurrence.

Le moteur à quatre cylindres à cycle Atkinson fait très bon usage de son nouveau système de calage variable des soupapes.