Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Fiesta 2011 : premières impressions

Ford Fiesta 2011 : premières impressions

La voilà enfin! Par ,

Je croyais rêver…

Je me trouvais en Californie pour le point culminant de la campagne de promotion la plus longue de l’histoire automobile. Eh oui, mesdames et messieurs, la version nord-américaine de la Ford Fiesta est enfin officiellement arrivée!

La Fiesta 2011 offrira un choix de 9 couleurs extérieures, 2 configurations et plusieurs niveaux d’équipement qui répondront aux goûts et aux besoins de tout le monde. (Photo: Mathieu St-Pierre/Auto123.com)

Impossible d’être plus excité — sans blague! Il faut savoir que la toute première voiture que j’ai «conduite» dans ma vie a été une Fiesta 1978 à quatre vitesses de couleur beige. Je n’avais que quatre ans à l’époque (1980), mais je m’en rappelle comme si c’était hier. Au-delà de mon affinité personnelle avec la Fiesta, c’est surtout la vague de nouvelles sous-compactes sensationnelles qu’elle propulse qui me rend gaga.

Les Honda Fit, Hyundai Accent, Toyota Yaris, Nissan Versa et Chevrolet Aveo sont établies sur le marché depuis longtemps, bien que seules la Fit et la Versa méritent de l’attention selon moi. Or, grâce à la Fiesta 2011, chaque future génération de ces petites voitures promet de se surpasser et d’en offrir plus que jamais aux consommateurs. À ce groupe s’ajouteront même des modèles inédits provenant de Fiat, Volkswagen et Mitsubishi.

La Renaissance par la Fiesta!

Tout ce que je pourrais espérer d’une sous-compacte moderne se trouve dans la nouvelle Ford Fiesta 2011. Premièrement, elle se veut «identique» au modèle européen, alors je n’aurai plus de raison d’envier nos amis du vieux continent. Côté design, elle anéantit les conventions qui dictent qu’une petite voiture doit sacrifier le style et le bon goût. Quelle bouffée d’air frais!

La Fiesta incarne l’ultime sous-compacte jeune, dynamique et énergique. D’ailleurs, le «Mouvement Fiesta» lancé par Ford a pris une telle ampleur qu’on l’a presque mesuré sur l’échelle de Richter. Vue quelque 6,2 millions de fois sur YouTube et commentée à 4 millions de reprises sur Twitter, sans parler de Facebook, la petite Américaine (oui, oui!) connaîtra assurément un succès monstre auprès des jeunes… et aussi des moins jeunes.

Le génie de Ford
Le méga blitz sur les réseaux sociaux a merveilleusement porté fruit. Ford a été surpris en validant le type de carrosserie que les consommateurs aimeraient le plus. Traditionnellement, les Américains ont toujours eu un penchant pour les berlines et une réticence envers les hatchbacks. Au Canada, c’est plutôt le contraire. La marque à l’ovale bleu s’attendait initialement à ce que 60 % des acheteurs de la Fiesta optent pour le modèle à quatre portes et le reste pour celui à cinq portes (l’inverse chez nous). Surprise, surprise : l’intérêt démontré jusqu’ici indique que 55 % des amateurs et clients potentiels préfèrent le hatchback!

Comment expliquer ce phénomène? Facile : la Fiesta est tout simplement sexy, branchée et accrocheuse. Personnellement, j’ai beaucoup de difficulté avec la forme des montants arrière de la berline et son généreux postérieur. Le modèle à hayon, d’un autre côté, a toutes les allures d’une star. Ajoutez-y seulement une suspension abaissée et de jolies jantes de 17 pouces et cette Fiesta deviendrait l’idole de tout un peuple!

Côté design, elle anéantit les conventions qui dictent qu’une petite voiture doit sacrifier le style et le bon goût. (Photo: Mathieu St-Pierre/Auto123.com)