Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Fiesta SES à hayon 2011 : essai routier

Ford Fiesta SES à hayon 2011 : essai routier

La sous-compacte tout-en-un Par ,

Il arrive parfois qu’une voiture fasse son apparition, et malgré le fait qu’aucun aspect ne vous coupe le souffle, la façon dont elle accomplit tout ce que vous lui demandez la rend spéciale. La Fiesta est comme ça.

La Fiesta est plus belle en version cinq portes qu’en format berline. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Le retour de Ford dans la catégorie des sous-compactes, après avoir abandonné les Aspire et Festiva il y a des décennies, du moins il me semble, représente tout un évènement.

La nouvelle philosophie de la compagnie de produire des voitures globales, bien que modifiées quelque peu pour combler les goûts de chaque marché, n’a rien d’une nouvelle stratégie. Vous vous souvenez des Ford Contour et Mercury Mystique? Ces projets n’ont pas vraiment fonctionné. Pourtant l’arrivée de la Fiesta et de la Focus 2012 représentera un succès, puisque les produits sont tellement mieux.

La Fiesta, disponible aux États-Unis et au Canada en formats berline et cinq portes à hayon, arrive juste à temps pour la bataille dans le segment grandissant des sous-compactes. La Honda Fit, la nouvelle Mazda2, la Scion xD (nouvelle au Canada) et les refontes prochaines des Hyundai Accent, Kia Rio et Chevrolet Aveo promettent toutes des confrontations sanglantes dans les années à venir.

D’abord, la Fiesta a ce qu’il faut au niveau de l’esthétique. Elle mélange des styles plus jeunes et plus matures à la fois dans une carrosserie très profilée. Nous préférons la version hatchback à la berline, cette dernière disposant d’un long porte-à-faux arrière et des foufounes pincées, comme si la greffe du coffre à la Fiesta était une idée survenue bien plus tard (et c’est possible).

Sous le capot réside un 4-cylindres de 1,6 litre à 16 soupapes, qui développe 120 chevaux et un couple de 112 livres-pied : seules les Nissan Versa (122) et Scion xD (128) sont plus puissantes, avec ce moteur jumelé à une boîte automatisée à 6 rapports avec double embrayage, la Ford atteint les 100 km/h en 10,7 secondes.

En parlant de cette boîte de vitesses intitulée Powershift, elle fait subir des à-coups à la voiture durant les changements de rapports à basse vitesse. Un tel dispositif à double embrayage procure typiquement des passages de rapport très rapides, toutefois dans la Fiesta, il ne performe pas vraiment mieux qu’une automatique à 6 rapports conventionnelle.

Le 4-cylindres de 1,6 litre produit 120 chevaux. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)