Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Focus RS 2016 : essai routier

Ford Focus RS 2016 : essai routier

La meilleure compacte sport de Ford à ce jour Par ,

Ford est une compagnie automobile américaine, n’est-ce pas? Henry Ford, l’usine Rouge, Détroit, le Michigan et tout ça? 

Je me suis longtemps plaint que Ford préférait faire des affaires en Europe étant donné les nombreuses voitures cool et sportives qu’elle vendait là-bas. Je pense entre autres à la Capri (la vraie), à l’Escort (pas notre tas de rouille), à la Granada (pas notre gros bateau), à la Sierra (aussi la vraie) de même qu’aux Fiesta ST et Focus ST et RS. 

Oui, nous avons eu droit à la Focus SVT pendant une courte période, mais elle n’a fait que creuser notre appétit davantage. Je n’oublie pas non plus la SHO, ainsi que la Mustang.

Tout est pardonné maintenant, car Ford vient de lancer en Amérique du Nord sa voiture sport compacte la meilleure et la plus complète à ce jour : la Ford Focus RS 2016. Je dis ça parce qu’elle se veut une arme aussi redoutable que l’Escort RS Cosworth, mais en même temps beaucoup plus agréable au quotidien. Je croyais qu’un tel exploit était impossible à réaliser, surtout après avoir appris que Ken Block avait participé à son développement. 

En gros, la nouvelle Focus RS est une sublime voiture pour les amateurs de conduite, elle qui allie puissance, style et une aura normalement réservée à des icônes de l’automobile.

Voyez-vous, la RS était offerte en Europe avec les générations précédentes de la Focus et, comme elle n’a jamais traversé l’Atlantique, elle est en quelque sorte devenue une licorne pour nous. Les très lourdes attentes envers la Ford Focus RS 2016 auraient donc pu l’écraser, mais je suis heureux de vous annoncer qu’elle est meilleure que vous l’imaginez. 

Avec un hayon, merci!
Les compactes à hayon de haute performance ont vu le jour il y a 40 ans. Les quelques berlines dans la même catégorie se font aujourd’hui de plus en plus rares. Les Subaru WRX et WRX STI en sont 2, mais je prédis qu’une version à 5 portes de chacune suivra la venue officielle sur la route de l’Impreza de nouvelle génération. 

Ford a parfaitement harmonisé le look de la RS. Les roues en alliage de 19 pouces au fini noir, la posture athlétique et les ajouts aérodynamiques s’agencent à merveille. Cette approche s’inscrit dans la pure tradition allemande. Personnellement, j’aurais installé un plus gros aileron au sommet du hayon, mais je ne suis pas quelqu’un de très raisonnable. La peinture Bleu nitreux compense légèrement la sobriété du design extérieur, mais le noir, le gris et le blanc ne font pas l’affaire. Quand vous croiserez une Focus RS Gris furtif, vous comprendrez. 

Malgré son allure peu extravagante en général, la Ford Focus RS 2016 se démarque quand même avec son faciès d’aspect très agressif et bien sûr le traitement spécial au bas de sa partie arrière. Pour les connaisseurs, impossible de la confondre avec une vulgaire Focus ST. 

Des déceptions à l’intérieur
L’habitacle suit lui aussi le principe de la forme au service de la fonction. Or, c’est la première fois que je vois des sièges Recaro mal adaptés : ils sont trop hauts et leurs appuis latéraux, trop prononcés. Certes, ils maintiennent le corps bien en place dans les virages, mais dans la vie de tous les jours, votre humble serviteur, de taille tout à fait moyenne, les a trouvés quasiment inconfortables.

Le positionnement des pédales et la console centrale exagérément proéminente n’aident pas. Exécuter le talon-pointe s’avère difficile, car l’accélérateur se trouve plus loin que la pédale de frein en plus d’avoir une course très fluide. Les commandes de climatisation et de ventilation, par surcroît, ne sont qu’à quelques centimètres du levier de vitesses et je me suis heurté les jointures à plusieurs reprises en manipulant ce dernier avec empressement. Pourtant, je ne suis pas si maladroit que ça…

Étant donné la position de conduite élevée, la colonne de direction finit par envahir l’espace pour les genoux du conducteur. Au moins, le volant offre une excellente prise en main avec ses bras de taille normale, ce qui n’est pas le cas de la Mustang Shelby GT350 que j’ai récemment essayée.

Le reste de la cabine ne s’éloigne pas de la Focus ordinaire. Une chaîne audio Sony à 10 haut-parleurs, un système de navigation et SYNC 3 figurent tous au menu. 

Le temps de foncer!
La Ford Focus RS 2016 sollicite la technologie EcoBoost au max. De nos jours, toutes les compactes sportives utilisent de plus petits moteurs turbocompressés, notamment pour sauver du poids et de l’espace sous le capot. 

Ford a donc retenu les services du 4-cylindres de 2,3 litres de la Mustang et l’a modifié en plusieurs points. Le résultat final est une puissance de 350 chevaux à 6 000 tours/minute et un couple de 350 livres-pied à 3 200 tours/minute. Le tout est transféré aux 4 roues via un système de transmission intégrale sophistiqué, mais d’abord contrôlé par une boîte manuelle à 6 rapports. 

La pédale d’embrayage mord rapidement, alors mieux vaut la relâcher lentement les premières fois. Par la suite, tout devient naturel. La maîtrise du talon-pointe arrive plus tard. Le levier de vitesses est agréablement lourd à manipuler et sa course est rapprochée, mais avec un effet caoutchouteux. En comparaison, celui de la Volkswagen Golf R se montre plus léger et plus franc dans son action. 

Ce qui m’impressionne le plus de la Ford Focus RS 2016, c’est son comportement routier. Si vous avez déjà conduit la ST, vous savez que la direction obéit nerveusement à nos commandes, au point où ça devient stressant. Celle de la RS réagit sans délai, mais quand même plus progressivement; vous me comprenez? Une fois qu’on vise le point de corde, la suspension garde magnifiquement le nez de la voiture à plat, mais pas sans un léger abandon. C’est là où la RS trouve réellement son focus, pour faire un jeu de mots… 

4 roues qui travaillent efficacement
L’excellent rouage intégral analyse les besoins de motricité 100 fois par seconde. Il peut envoyer jusqu’à 70 % du couple aux roues arrière et la totalité de ce couple à l’une ou l’autre des roues arrière pour bien pousser la voiture vers le point de corde et ensuite la sortie. L’effet de sous-virage est donc inexistant, ce qui nous permet d’attaquer les courbes avec beaucoup de vitesse. Bien entendu, les incroyables pneus Michelin Pilot Super Sport Cup 2 jouent un rôle aussi. 

La Ford Focus RS 2016 comprend 5 modes de conduite, dont un mode de dérapage (Drift) qui lui est exclusif. Celui-ci permet à un conducteur potentiellement maladroit de faire déraper sa Focus comme un pro. Le système de transmission intégrale tient compte de l’angle de la direction et de la pression sur l’accélérateur pour nous envoyer dans la direction opposée à celle que l’on dicte avec le volant.

La Focus RS se manie bien et elle a le don de nous faire sentir très en confiance sur la route, et ce, dès la première bretelle d’autoroute qu’on emprunte. L’expérience est vraiment fantastique.

Dans le train-train quotidien, la Focus RS s’avère beaucoup plus civilisée que je m’y attendais. Les premiers millimètres de débattement de la suspension comportent juste assez de souplesse pour absorber les pires imperfections de la chaussée, mais n’allez pas croire que cette voiture est confortable pour autant. À ce niveau, la Golf R demeure la référence.  

Enfin, la puissance de l’EcoBoost de 2,3 litres est exceptionnelle et ne souffre pratiquement d’aucun décalage du turbocompresseur. Pour décoller rapidement, il faut un atteindre un bon régime, mais une fois lancée, la Focus RS dévore l’asphalte et fonce avec ténacité. En passant, elle est à peine plus rapide que sa rivale allemande.

Combien de lettres voulez-vous?
La question se pose maintenant : R, RS ou STI? Sachez que bon nombre des commandes pour la Ford Focus RS 2016 ont dû être reportées à l’année-modèle 2017.

Dans cette catégorie de voitures, les choses ont tellement changé en si peu de temps que la STI paraît déjà démodée, bien qu’elle reste une automobile extraordinaire. Si vous recherchez quelque chose de nouveau et d’exclusif, allez-y avec la Focus RS. Pour toute autre raison et pour sauver environ 10 000 $ à l’achat, la Golf R s’impose toujours. 


 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
55%
Ford Focus 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Ford Focus RS 2016
Ford Focus RS 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :M.St-Pierre
photos de la Ford Focus RS 2016