Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GMC Terrain SLT2 AWD 2010 : essai routier

GMC Terrain SLT2 AWD 2010 : essai routier

Une amélioration démentielle Par ,

Je ne mâcherai pas mes mots, pas du tout, même. Si vous croyiez que ces derniers temps, y compris les récents déboires de l’industrie automobile, ont permis de purifier le processus de construction automobile, vous n’aviez que partiellement raison. La récupération des marques, ou le « badge engineering », bat son plein. C’est quoi, exactement? Eh bien, il s’agit de prendre des plateformes et des groupes motopropulseurs semblables assortis à une architecture intérieure et extérieure quasi identique, et d’en nommer une Poire et l’autre, Papaye. General Motors en a fait une science exacte.

Les lignes angulaires et généralement plates du Terrain définissent son caractère de GMC. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Pensez à toutes les marques qui s’entassaient sous l’égide de GM… et n’allez pas croire que toutes ses voitures étaient uniques. Les Buick étaient des Chevrolet, les Oldsmobile étaient des Pontiac et même les Cadillac étaient des Chevrolet… Les années ont passé, de mauvaises voitures ont succédé à de mauvaises camionnettes, on a frôlé la faillite, et nous voici aujourd’hui, toujours à faire la récupération de marques. Mais cette fois, il y a une grosse différence : elle est réussie!

Un tout nouveau Terrain!
Le GMC Terrain est tout nouveau, grâce uniquement au Chevrolet Equinox récemment déchaîné. « Déchaîné », parce que Chevrolet n’arrive pas à les produire assez vite. Tout un problème, n’est-ce pas? Le Terrain est le jumeau belliqueux de l’Equinox, et honnêtement, je préfère nettement la calandre bœuf du GMC à la personnalité nonchalante, voire timide, de l’Equinox.

Les lignes angulaires et généralement plates définissent son caractère de GMC. L’aspect le plus frappant réside dans les ailes protubérantes qui ne rendent justice au véhicule que lorsqu’il est chaussé de grosses jantes, comme celles de 18 pouces de notre modèle d’essai. Autrement, le Terrain est l’utilitaire GM le mieux galbé depuis le Tahoe.

L’habitacle étonne immédiatement aussi, cette fois par la perception de l’aménagement bien pensé qu’il dégage. Malheureusement, ce n’est qu’une impression. D’abord inspirée par celle de la dernière Cadillac CTS, la console centrale en V semble peut-être respirer l’innovation, mais lorsqu’on tente d’appuyer sur une commande audio depuis le siège du conducteur, on découvre ses faiblesses. L’angle du tableau de bord est trop prononcé, courant à toute allure vers le pare-brise : on ne peut atteindre les commandes qu’en se penchant fortement vers l’avant.

L’aménagement et la finition ont de l’allure, et les matériaux sont, en général, de qualité. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)