Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GMC Terrain 2010 : essai routier

GMC Terrain 2010 : essai routier

Le macho sans complexe Par ,

Étonnant de constater combien, malgré les importants changements survenus au sein de General Motors, certaines choses ne changeront jamais en dépit de tous les efforts. Tout le monde connaît le Chevrolet Equinox, un véhicule ultra populaire et qui fait partie des grandes réussites de GM.

Le GMC Terrain se montre tout à fait à la hauteur des concurrents en matière d'utilitaire. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Et tout le monde connaît aussi le GMC Terrain, le frère presque jumeau de l'Equinox, qui remporte sensiblement le même succès. Ce qui surprend toutefois, c'est l'attention et le souci mis par GM pour conserver au Terrain son style un peu rustaud, son allure macho et ses rondeurs masculines. Chassez le naturel, il revient au galop: GMC a toujours été une bannière d'abord pour les véhicules de travail, et malgré tous les efforts, cette personnalité ressort encore. Ce qui, dans le cas du Terrain, n'a rien de véritablement négatif, bien au contraire.

Macho sans complexe
Quiconque regarde le GMC Terrain ne peut que se rendre compte du passé masculin de la bannière. La bouche carrée de la calandre mettant en évidence le gros logo GMC, les lignes généralement carrées auxquelles pourtant on ajoute quelques renflements latéraux, histoire de mieux asseoir la silhouette de l'ensemble. Bref, sans conteste, le Terrain a du style et du charme. Mais il n'a rien de féminin.

Tout au plus partage-t-il une ligne de toit avec son cousin Equinox, ce qui en estompe un peu les contours, mais dans l'ensemble, on a vraiment affaire à un camion qui s'est légèrement adouci. Et que les féministes me pardonnent, je suis totalement gaga de ces looks macho bien assumés. Difficile donc pour moi de critiquer de quelque manière la silhouette du Terrain qui se démarque avec assurance sur la route.

Le design de l'habitacle a voulu reprendre cet esprit très affirmé. Les cadrans sont simples et sobres, bien encadrés de chrome abondant partout sur la planche de bord. Et la console centrale regorge de commandes de toutes sortes, réunissant comme à l'habitude les systèmes audio, de climatisation et de navigation dans un ensemble qui, avouons-le, a l'air un tantinet improvisé. Le tout avec un vif rétroéclairage rougeâtre qui donne vraiment un style imposant à l'espace central.

La profusion ne rend pas toujours justice, et dans le cas précis du Terrain, l'abondance de style dans la planche de bord rend le tout un peu confus. Malgré tout, une fois installé au volant, il faut quelques minutes pour prendre ses repères, et la suite de l'expérience devient un jeu d'enfant.

Le design de l'habitacle a voulu reprendre cet esprit très affirmé. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)