Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Honda Accord 2018 : besoin d’un deuxième avis?

Les prix et les éloges continuent de fuser en direction de la nouvelle Honda Accord 2018. Elle a été élue « Voiture nord-américaine de l’année » à Détroit en janvier (devant les Kia Stinger et Toyota Camry), puis « Voiture canadienne de l’année » par l'AJAC au Salon de l’auto de Toronto le 15 février.

Déjà, nous en avons parlé beaucoup, notamment avec l’essai routier de notre collaborateur Denis Duquet et puis un petit comparatif avec la Camry. Vous songez à acheter une Accord 2018 et vous aimeriez un autre avis? Ça tombe bien, car je viens récemment d’en faire l’essai à mon tour et je vais vous faire entendre ici mon son de cloche.

Tout le bagage d’une voiture de luxe
Commençons par son design, qui ne fait peut-être pas l’unanimité, surtout à cause de la calandre à l’avant, mais qui regorge de caractère et qui donne à la voiture une belle prestance. Les phares à DEL, en particulier, font penser à une Acura. J’aime surtout son profil trois-quarts arrière avec les ailes musclées et la ligne de toit de type coupé de grand tourisme. Les jantes (de 19 pouces en option!) sont vraiment superbes, elles aussi. Je n’irais pas jusqu’à dire que la Honda Accord 2018 est la plus belle berline intermédiaire sur le marché, un honneur qui revient encore selon moi à la Mazda6, mais elle représente une nette amélioration par rapport à la génération précédente.

À l’intérieur, on découvre un environnement de qualité et moderne. La finition est soignée et les commandes, bien que relativement nombreuses, sont assez conviviales. On s’habitue très vite au décor. Bravo pour le nouvel écran central, qui fonctionne à merveille même si je ne raffole pas de son intégration avec la planche de bord, et bravo aussi pour l’affichage numérique derrière le volant, dont la partie gauche est personnalisable (on choisit l’info qu’on désire voir).

Les sièges en cuir procurent un bon confort et il y a vraiment beaucoup d’espace dans l’habitacle (de quoi faire rougir une berline pleine grandeur) ainsi que dans le coffre (473 litres). Mon principal reproche est que le bruit du vent est mal filtré — et il ne venait pas seulement du toit ouvrant.

Du reste, je dois dire que l’équipement a de quoi faire rougir une voiture de luxe, surtout en version Touring (peu importe le moteur). En plus des phares à DEL et des roues de 19 pouces mentionnés plus tôt, on dénombre des essuie-glaces à capteur de pluie, un volant ainsi que des sièges avant et arrière chauffants (ceux à l’avant sont aussi ventilés et le conducteur a même droit à 12 réglages électriques et la mémoire de positions), un éclairage d’ambiance, un rétroviseur à gradation automatique, un GPS à reconnaissance vocale, un système d’affichage tête haute sur le parebrise, une plaque de recharge sans fil pour téléphone, une chaîne audio de 452 watts et un point d’accès Wi-Fi. N’oublions pas les services HondaLink, qui comprennent le démarrage à distance, téléverrouillage, géorepérage, avis automatique de collision et plus. 

Et la conduite?
J’ai essayé une Honda Accord 2018 de base dotée du nouveau 4-cylindres turbo de 1,5 litre, qui livre une performance honnête et satisfera les trois quarts des acheteurs avec ses 192 chevaux. Au lieu de la boîte manuelle à 6 rapports qui aurait rendu la conduite un peu plus sportive, j’ai dû me contenter d’une CVT. Celle de Honda fait du bon boulot en soi, mais sans plus (les palettes au volant ne servent pas à grand-chose, sérieusement). L’avantage, c’est que la consommation moyenne tourne autour de 7,5 L/100 km.

L’Accord 1.5T n’est pas une bête d’accélération; si c’est ce que vous recherchez, le combo du moteur turbo de 2,0 litres développant 252 chevaux et de la nouvelle boîte automatique à 10 rapports vous fera plaisir, comme l’a pu constater aussi mon confrère Denis.

Dans la majorité des situations, la voiture s’avère pas mal agréable à conduire, tenant bien la route dans les courbes serrées (avec peu de roulis) et faisant preuve d’une belle maniabilité. D’autres journalistes ont décrié la grande sensibilité des aides à la conduite, par exemple le système qui prévient les sorties de voie, mais je n’ai pas rencontré ce genre de problème.

Elle n’a certainement pas volé ses récompenses
La Honda Accord 2018 mérite amplement tout le succès qu’elle a récolté en si peu de temps sur le marché. Nous avons un faible pour la performance supérieure et le style de sa rivale coréenne, la Stinger (plus dispendieuse, certes), mais dans l’ensemble, la nouvelle Accord se veut une berline intermédiaire de très grande qualité avec peu ou pas de défauts évidents.

Cliquez ici pour voir sa fiche technique.