Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Des temps difficiles et inquiétants pour la nouvelle Honda Accord

La situation qui prévaut avec la nouvelle Honda Accord est pratiquement inédite dans l'histoire de l'automobile. Le modèle, entièrement redessiné pour cette année, a reçu un nombre incalculable d'accolades depuis ses débuts au salon de Détroit en juillet 2017. Les critiques sont unanimes ; il s'agit de la meilleure Accord à ce jour, point final.

Généralement, lorsqu'un produit est renouvelé et qu'il est encensé, ses ventes connaissent une croissance intéressante. Dans le pire des scénarios, une croissance modeste.

Voilà que c'est l'inverse que vit la berline japonaise qui depuis des lunes figure parmi les véhicules les plus vendus aux États-Unis, toutes catégories confondues.

Celle qui a reçu le titre de voiture nord-américaine de l'année peine à séduire les consommateurs. En avril, ils ont été seulement 21 751 à la choisir au sud de notre frontière, un chiffre en recul de 19.3 % par rapport à la même période l'an dernier... et à l'ancien modèle.

Le style de l’Accord, discutable aux yeux de certains, pourrait être mis en cause, mais ce serait omettre de s'attarder à une tendance très forte dans l'industrie, soit l'appétit grandissant des acheteurs pour tout ce qui se nomme véhicule utilitaire. Même la Toyota Camry, elle aussi redessinée pour 2018 (et avec plus de succès, faut-il le mentionner), a vu ses résultats fondre de 5 % en avril par rapport avec la même période en 2017.

Et ce n'est pas le cas pour avril uniquement; on assiste à ce genre de mouvance depuis quelques mois déjà.

La Toyota Camry et la Honda Accord sont en perte de vitesse en Amérique du Nord. Clairement, les temps changent.

Toyota Camry 2018
Photo : Toyota
Toyota Camry 2018

L'an dernier, environ les deux tiers des véhicules vendus, tant aux États-Unis qu'au Canada, étaient soit des VUS ou des camionnettes. Dans le cas des premiers, la proportion tourne autour de 50 %.

Les experts s'entendent sur deux choses. D'abord, la popularité des VUS ne cessera pas de croître de sitôt et conséquemment, tout ce qui s'appelle voiture est condamné à connaître des années difficiles. Ford, écoeurée de voir ses résultats fondre comme neige au soleil, a d'ailleurs décidé de régler la question en annonçant la fin de leur production.

Les analystes expliquent aussi que si la demande en automobile va continuer de décliner, elle va finir par rejoindre un certain plancher. En effet, il existe un pourcentage de la population qui ne veut rien savoir des VUS.

La seule chose que l’on ignore, c'est le moment où l’équilibre sera atteint.

Pariez qu'on souhaite que ce soit rapidement chez de nombreux constructeurs.