Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Honda Odyssey EX-L 2010 : essai routier

Honda Odyssey EX-L 2010 : essai routier

Conciliateur Par ,

Les minivans n’ont jamais éveillé de grandes passions en moi. Quoique, en tant que papa responsable, je dois admettre en avoir un dans ma cour. Alors comment un bon père de famille, pilote de course, peut-il réussir à concilier trois de ses passions : fiston, chérie et un volant?

Le choix d’un Honda Odyssey pour n’importe quelle famille devient logique. (Photo: Honda)

Honda m’a fourni la réponse il y a quelque temps déjà, l’Odyssey. Sans prétendre qu’elle soit aussi palpitante que le voyage d’Ulysse, elle réussit depuis sa deuxième génération à établir les marques à atteindre pour la compétition. À peu près tous les journalistes et chroniqueurs automobiles s’entendent pour dire que l’Odyssey se trouve dans une classe à part dans sa propre catégorie.

Esthétiquement elle n’est pas vilaine et réussit assez bien à déjouer l’allure cubique issue du côté pratique d’un minivan. Quand on se procure une mini-fourgonnette, l’aspect rationnel de notre vie prend le dessus sur l’aspect passionnel, qui normalement, nous pousse à l’achat d’une voiture. Heureusement avec l’Odyssey, on trouve quand même notre compte en fait de style.

Pour la famille
La famille sera comblée dans le simple fait que c’est un véhicule conçu pour le transport et l’espace. On accède facilement aux nombreuses places (cinq) arrière dans un grand confort. L’ouverture des portières latérales se fait en un tour de main ou en une simple pression d’un bouton sur la télécommande de déverrouillage. En plus, si on se sent un peu plus permissif, on peut ouvrir les glaces latérales pour avoir un peu d’air frais.

Évidemment, on peut aussi ranger tous les objets précieux à l’abri des regards indiscrets, grâce à la multitude de rangements éparpillés dans l’habitacle. Pour s’assurer d’une tranquillité parentale, on peut choisir l’option des écrans plats et y mettre des films ou encore des jeux vidéo. Le temps passe plus vite entre le point A et B durant les vacances estivales, je vous le garantis.

Pour chérie
On aura beau dire que les utilitaires sport ont remplacé les mini-fourgonnettes, il n’en demeure pas moins qu’il y a toujours une clientèle fidèle au concept. À moins de prendre un Chevrolet Suburban XXXXL ou une remorque, il y a très peu de véhicules qui réussissent à engloutir autant de choses dans un seul habitacle.

On accède facilement aux nombreuses places (cinq) arrière dans un grand confort. (Photo: Philippe Champoux/Auto123.com)