Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Honda Ridgeline 2006

Honda Ridgeline 2006

Brillant ! Par ,

Brillant !

Généralement, quand les gens d'Honda s'attaquent à quelque chose, ils n'y vont pas de main morte. Le nouveau Ridgeline, première camionnette du constructeur, en est la preuve vivante. Pendant que certains autres constructeurs japonais continuent à offrir des pâles imitations des camionnettes domestiques, Honda choisit d'ouvrir la porte à un autre créneau. On propose donc ici une camionnette de conception totalement différente, conçue pour celui ou celle qui souhaite simplement bénéficier d'un véhicule aussi spacieux que confortable et polyvalent. Cet acheteur n'a souvent rien à faire d'une capacité de charge ou de remorquage énorme, puisqu'il n'effectue jamais de tâches ardues.

Pour répondre immédiatement à la question des amateurs de « vrais trucks », le Ridgeline n'offre aucun moteur V8, aucune version propulsée, ni même de châssis autonome. Il partage l'ensemble de ses éléments mécaniques et structuraux avec les Honda Pilot et Acura MDX. D'ailleurs, il a également en commun avec ces deux véhicules, la même chaîne d'assemblage, qui se situe à Alliston, en Ontario.

Photo - Antoine Joubert (Honda Ridgeline EX-L)
Si vous êtes parmi ceux qui ne croient pas au succès commercial de ce véhicule, demandez-vous simplement ce que tous les acheteurs de camionnettes traditionnelles font avec leur véhicule. Vous comprendrez rapidement que plusieurs individus, parfois même de gent féminine, ne font qu'effectuer les mêmes aller et venues qu'avec une voiture. Donc, il est certain qu'un produit comme le Ridgeline peut satisfaire d'innombrables acheteurs. Il ne reste en fait qu'à convaincre cette clientèle de changer ses habitudes d'achat, en reniant les marques domestiques qui ont occupé leur entrée de garage pendant des décennies.

Design et architecture

Photo - Antoine Joubert (Honda Ridgeline EX-L)
Pendant que ma conjointe et ma belle-mère s'extasiaient sur la ligne du Ridgeline, je passais mon temps à essayer de lui trouver un pouce carré de beauté. Si elle plaît à certains, la silhouette de cette pseudo camionnette me laisse un goût très amer, à un point tel où je me demande si ce véhicule ne devrait pas gagner le prix du design le plus laid. Dépourvu de tout ce qui pourrait améliorer son aspect physique, comme des moulures latérales ou des appliques chromées, le Ridgeline est en plus aux prises avec une grille de calandre rectangulaire des plus horribles, et des phares totalement en désaccord avec le reste de la partie avant. Et comme si ce n'est pas assez, on retrouve des encavements latéraux, à la façon de l'actuelle Mitsubishi Eclipse, qui ne font que confirmer ses airs de conteneur à déchet. Le plus beau dans tout ça, c'est qu'Honda désire attirer une clientèle active et aimant la vie, composée principalement de jeunes pères de famille. J'ai donc peine à croire que ces acheteurs adopteront facilement la ligne mortuaire du Ridgeline.

Photo - Antoine Joubert (Honda Ridgeline EX-L)
Désagréable à regarder, ce Honda est cependant des plus admirables lorsque vient le temps de l'utiliser. Cette camionnette offre par exemple une boîte de chargement de 5 pieds, munie d'un plateau en matériau composite renforcé d'acier, de 6 crochets d'arrimage et de 4 lampes à extinction graduelle. De plus, on retrouve sous le plancher de la boîte de chargement, un pratique coffre à bagages, doté d'un verrou, pouvant accueillir jusqu'à trois sacs de golf. Vous pourrez donc faire votre shopping habituel et disposer vos achats dans ce compartiment, de façon à laisser tout l'espace habitable à vos occupants. L'autre point aussi innovateur qu'intéressant consiste en ce hayon à double ouverture, que l'on peut aussi bien rabattre à plat qu'ouvrir de façon latérale. Fallait y penser !