Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Honda Ridgeline EXL-NAVI 2006

Honda Ridgeline EXL-NAVI 2006

Honda a pensé à tout - et même plus Par ,

Honda a pensé à tout - et même plus

Vous connaissez la théorie de l'évolution par sélection naturelle de Darwin? Ce concept, appliqué au monde de l'automobile, peut expliquer
Honda a naturellement fait évoluer sa gamme de véhicules diversifiée pour y inclure son propre modèle de camion. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
pourquoi Honda, considérant un marché nord-américain aussi patriotique envers ses camions que son drapeau, a naturellement fait évoluer sa gamme de véhicules diversifiée pour y inclure son propre modèle de camion. Je ne m'attendais pas toutefois à ce que la nouvelle création du constructeur japonais ressemble autant, en apparence, au gros Chevrolet Avalanche. Dieu merci, grâce à la fonctionnalité exemplaire de Honda, l'apparence n'est que la seule ressemblance.

À 5253 mm de long, le Ridgeline est considérablement plus court que l'Avalanche (5631 mm). Il est également bien plus léger avec son poids en ordre de marche de 2064 kg (4550 lb), alors que le gros Chevrolet pèse 2466 kg (5437 lb). Cela signifie que le camion de Honda peut être alimenté adéquatement par un moteur plus petit et plus économe que l'Avalanche. Le Ridgeline se distingue en outre
L'absence d'un cadre-échelle lourd et encombrant a permis à Honda de placer un énorme coffre de rangement sous le plancher de la caisse, à l'extrémité arrière. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
par son cadre-échelle en caisson et son châssis tubulaire fermé intégré à la carrosserie autoporteuse - une première pour ce type de véhicule.

La structure du Ridgeline englobe la caisse et les pare-chocs intégrés, un design qu'on risque peu de voir sur les camions à l'ingénierie conventionnelle. L'absence d'un cadre-échelle lourd et encombrant a permis à Honda de placer un énorme coffre de rangement sous le plancher de la caisse, à l'extrémité arrière. Cet espace profond est imperméable et verrouillable; il peut entre autres engloutir plusieurs sacs de golf ou valises, ce qui ajoute une nouvelle dimension à l'expression «camion utilitaire». Le hayon à double ouverture, qui peut se rabattre à plat ou s'ouvrir latéralement, rend l'accès au coffre de rangement ultra facile et pratique.

Je dois avouer qu'avec le temps, j'ai commencé à aimer de plus en plus le design extérieur du Ridgeline; de là à dire qu'il est «attrayant», il y a un
Avec le temps, j'ai commencé à aimer de plus en plus le design extérieur du Ridgeline; de là à dire qu'il est «attrayant», il y a un pas que je ne franchirai point. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
pas que je ne franchirai point. À force de vouloir lui donner une allure de dur à cuire, les designers ont fini par faire ressembler le Ridgeline à un char d'assaut, impression créée par les cadres de vitres massifs, les passages de roues anguleux et les rebords de caisse élevés.

Toutefois, ils ont au moins le mérite d'avoir fait preuve d'audace. La thématique particulière se poursuit à l'intérieur, où Honda a conçu une cabine grand format très confortable et fonctionnelle qui se montre à la hauteur de la réputation du Japonais au chapitre de la qualité du fini et des finitions. Même en version supérieure, l'intérieur ne déroge pas à sa vocation, étant constitué de long en large de surfaces en plastique rigide, durable et de haute qualité.

Honda a tout fait pour garantir un confort à un endroit bien important: les sièges. Les sièges baquets avant de mon modèle d'essai, chauffants et
Bien que la cabine du Ridgeline puisse être un tantinet plus étroite que celle de l'Avalanche, elle ne coince aucunement les passagers des places arrière. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
garnis de cuir, offraient un support remarquable et apaisant. Ils donnent une position élevée par rapport à la route et favorisent une excellente visibilité vers l'avant, en plus de fournir abondamment d'espace pour les jambes et la tête. Bien que la cabine du Ridgeline puisse être un tantinet plus étroite que celle de l'Avalanche, elle ne coince aucunement les passagers des places arrière. Ceux-ci bénéficient d'un dégagement pour la tête et les jambes que je qualifierais de «généreux» pour un véhicule de cette catégorie. D'ailleurs, c'est l'idée à la base du Ridgeline: offrir aux acheteurs tout le confort et la capacité de chargement d'un camion grand format à quatre portes et quatre roues motrices (4RM) dans un véhicule plus compact, plus agile et plus économe. Si on se fie aux cotes présentées par Honda, le Ridgeline consomme 20 % moins de carburant que l'Avalanche au V-8 de 5,3 litres.