Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Honda S2000 2007 : essai

Honda S2000 2007 : essai

Par ,

Superstar du nouveau millénaire

Lorsque la Honda S2000 a fait ses débuts, en 1999, elle a chamboulé le segment des petites voitures sport. Avant elle, seules la Mazda Miata et la Porsche Boxster avaient réussi à s'imposer dans le coeur des amateurs de cabriolets au tempérament sportif.

Dynamique et excitante, la S2000 est tout sauf monotone.

En termes de prix, la S2000 se positionnait entre ces deux modèles: plus dispendieuse que la Miata mais beaucoup plus abordable que la Boxster. Son succès a été instantané. Honda, pour faire changement, venait de créer une sportive plus à l'aise sur une piste de course que sur les routes publiques.

Évidemment, la S2000 avait ses faiblesses: un habitacle restreint, un volant non ajustable, une lunette arrière en plastique, un levier de vitesses qui brûle la main lorsqu'il est exposé trop longtemps au soleil, etc. Côté performance, le moteur VTEC de 2,0 litres devait rouler à un régime fou pour produire des accélérations satisfaisantes -- une particularité qui, en dehors de la piste, pouvait rapidement devenir agaçante.

Plaisir inchangé
Au fil des ans, Honda a modifié la lunette arrière, le levier et le moteur. Lorsque enfin j'ai pu essayer le modèle 2007, j'ai découvert que ces petits «raffinements» n'avaient pas du tout altéré la redoutable personnalité de la voiture.

Premièrement, le nerveux moteur VTEC a vu sa cylindrée augmenter à 2,2 litres. En raison des nouvelles méthodes de calcul de la Société des ingénieurs de l'automobile, la puissance se chiffre maintenant à 237 chevaux au lieu de 240. Le couple, en revanche, est passé de 153 à 162 lb-pi à 6800 tr/min. La zone critique (redline) débute désormais à 8000 tr/min et non plus à 9500.

Ces données fournissent une bonne indication de l'évolution de la S2000. Le roadster doit encore rouler à haut régime pour offrir une performance optimale, mais ce pré-requis n'est pas aussi extrême qu'avant. De même, bien que le système VTEC fournisse une poussée additionnelle dans les plages de régime supérieures, la puissance est livrée de manière plus progressive que jamais.

Soyons bien clairs: progressive ne veut pas dire lente. La S2000 est toujours capable d'atteindre les 100 km/h en six secondes ou presque. Chemin faisant, le conducteur s'amuse à jouer avec le court levier de la boîte manuelle à six rapports -- une championne au vrai sens du terme. Par surcroît, les pédales sont idéalement positionnées pour un jeu de pieds efficace lors des rétrogradations et des freinages.

Performance musclée + capote rétractable = conduite enivrante.