Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hyundai Azera 2006

Hyundai Azera 2006

Le luxe américain, tel que défini par Séoul Par ,

Le luxe américain, tel que défini par Séoul

Quand j'ai vu la nouvelle Azera de Hyundai en photos, l'hiver dernier, alors présentée à l'Europe comme étant la Grandeur, elle me semblait
Je ne peux dire que je suis particulièrement enthousiasmé par le design de l'Azera, à tout le moins vue de l'extérieur, mais ces roues sont épatantes. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
très attrayante avec sa peinture d'un bleu argenté. Et si on la compare à la quelconque XG350 qu'elle remplace, je dois dire que le fait de la voir en métal n'a pas totalement changé mon opinion.

Ce ravissant bleu a fait place à un vert léger, attrayant aussi, mais qui ne fait pas partie de mes couleurs préférées. C'est quand même incroyable de voir à quel point une couleur peut changer l'apparence d'une voiture. Peut-être est-ce le fait de voir la voiture dans la rue, parmi les autres, qui m'ont amené à me questionner sur le fait qu'Hyundai n'avait pas créé une calandre suffisamment distinctive? Et sa partie arrière? Ouais, son couvercle de
Son couvercle de coffre semblable à celui de la BMW de série 7 est définitivement unique parmi les marques d'entrée de gamme, et les grands feux arrière ovoïdes réunis par cet appliqué réflecteur "AZERA" ont un air distinctif. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
coffre semblable à celui de la BMW de série 7 est définitivement unique parmi les marques d'entrée de gamme, et les grands feux arrière ovoïdes réunis par cet appliqué réflecteur "AZERA" ont un air distinctif, et alors que selon Hyundai, tout cela délivre une excellente aérodynamique, je ne suis pas particulièrement enthousiasmé par son design - surtout lorsqu'elle se trouve aux côtés de notre Sonata à long terme, qui propose l'un des derrières - sans parler de ses formes globales - les plus attrayants de toute l'industrie. Je ne peux dire exactement la raison de mon changement d'idée, à part peut-être le fait que je ne pouvais voir l'arrière de l'Azera sur les photos initiales, mais après avoir eu des attentes élevées envers le modèle porte-étendard de la firme sud-coréenne, j'ai commencé à la trouver un peu terne.

C'était avant de prendre place à l'intérieur, remarquez bien. Tout ce qui me donnait une impression terne au sujet du design du tableau de bord
Tout ce qui me donnait une impression terne au sujet du design du tableau de bord et de la console centrale bien assemblé et de haute qualité mais somme toute conservateur de la Sonata m'a fait sursauter sur le siège garni de cuir de l'Azera. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
et de la console centrale bien assemblé et de haute qualité mais somme toute conservateur de la Sonata m'a fait sursauter sur le siège garni de cuir de l'Azera. La première chose que j'ai remarquée était la garniture qui entourait le levier de vitesses, en métal brillant, et qui couvrait toute la console centrale. Joliment complétée par de minces languettes de substance ayant l'apparence du bois qui s'allongeaient sous le tableau de bord et qui semblaient, conceptuellement, joindre la fine garniture horizontale de cette même substance qui fait toute la longueur du tableau de bord, mais qui ne la rejoint pas, en fait.

L'espace central du tableau de bord est attrayant, et bien aménagé, aussi, pas tout à fait différent de celui de la Sonata, du moins dans son aménagement, mais encore une fois totalement unique dans sa disposition et d'apparence beaucoup plus distinctive. Les boutons sont
L'Azera profite de plus d'espace à l'intérieur que la BMW 750i ou que la Mercedes-Benz de la classe S. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
tous bien fabriqués, donnant à l'ensemble une impression de qualité, alors que le jeu latéral est réduit à zéro tolérance (c'est-à-dire aucun jeu). Je sais que j'ai déjà été épaté par les habitacles de certaines voitures de haut de gamme, mais Hyundai a vraiment fait un travail exceptionnel avec l'Azera. Les surfaces que la plupart des voitures recouvrent de plastiques durs de moindre qualité sont pour la plupart douces au toucher dans la grande berline de Hyundai, alors que tous les leviers autour du volant sont bien équilibrés.