Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Exclusif : le Hyundai Kona 2018 à l’essai!

Exclusif : le Hyundai Kona 2018 à l’essai!

Un bon petit VUS, même s’il arrive un peu tard Par ,

La demande pour les VUS et multisegments à traction intégrale ne semble pas avoir de fin et les constructeurs automobiles font tout ce qu’ils peuvent pour en offrir aux consommateurs afin de remplir leurs propres coffres. Le tout nouveau Hyundai Kona 2018 n’est peut-être pas le plus spacieux ni le plus pratique qui soit, mais ce sont des modèles sous-compacts comme lui qui siphonnent des ventes aux berlines et aux voitures à hayon. Bref, ces véhicules sont de bien plus gros joueurs dans le marché que leur petit gabarit le laisse croire. 

À l’instar du Toyota C-HR, le Hyundai Kona a quand même du rattrapage à faire parce qu’il arrive un peu tard sur la scène. Dévoilé en première mondiale le 13 juin, il se pointera chez les concessionnaires à l’hiver 2018. J’ai cependant eu la chance de me rendre au centre de recherche et de développement de Hyundai à Namyang, en Corée du Sud, pour effectuer en primeur un essai de ce nouvel utilitaire.

Tous les bons ingrédients
Sur papier, le Kona a tout pour plaire : un choix de 2 moteurs à 4 cylindres et de 2 boîtes de vitesses, un rouage intégral en option et un prix de base qui devrait dépasser à peine les 20 000 $. En personne, il fait encore une meilleure impression grâce au design agressif de sa partie avant (calandre béante et phares qui font penser à des yeux de requin), à ses flancs profilés et à son derrière massif. 

On pourrait croire que de tels éléments de design ne se marieraient pas bien ensemble, mais le Kona projette une allure harmonieuse et c’est l’une des rares fois où l’ajout de garnitures en plastique ne vient pas briser l’équation visuelle. Bravo aux stylistes de Hyundai, qui ont su les agencer avec les lignes de la carrosserie et les blocs optiques de façon remarquable, particulièrement au niveau des portières et des feux arrière. 

À l’intérieur, les choses sont plus simples, mais non moins attrayantes. Le Hyundai Kona 2018 propose aussi une gamme complète d’accessoires et de commodités qui seront familiers pour les amateurs de la marque. En plus d’un choix d’écrans multimédias tactiles (à l’avant du tableau de bord pour être facile d’accès), il est disponible avec des sièges en tissu ou en cuir, un climatiseur automatique, un système de navigation de même qu’une série de dispositifs de sécurité sophistiqués, incluant l’alerte de collision avant avec freinage automatique, la surveillance des angles morts et la détection des piétons. 

En termes de dimensions, le Hyundai Kona se situe à peu près au milieu de la catégorie. Moins spacieux que le Honda HR-V, mais plus que le Mazda CX-3, il ressemble au Jeep Renegade d’un point de vue pratique. Malgré sa taille assez modeste, des adultes peuvent s’assoir à l’arrière sans problème et le coffre engloutit 850 litres de bagages (on peut bien sûr en charger davantage en repliant la banquette).

Bonne puissance et un roulement confortable
En général, les petits véhicules sont plus amusants à conduire. C’est vrai même quand on parle de VUS à vocation utilitaire. Le Kona met bien à profit sa construction relativement légère afin d’offrir une conduite dynamique et confortable pour un modèle aussi peu dispendieux. 

Mon essai routier du Hyundai Kona en Corée du Sud s’est limité à une séance sur le parcours d’agilité et la piste d’accélération de Namyang, mais j’ai quand même pu découvrir les mérites du moteur turbo de 1,6 litre (optionnel). Jumelé à une boîte à double embrayage à 7 rapports, ce moulin développant près de 180 chevaux entraîne efficacement le Kona dans ses déplacements, tant lors des départs arrêtés que des reprises à partir de 60 km/h. Mon exemplaire possédait une traction intégrale et une suspension arrière multibras, comparativement au modèle à traction avant qui se contente d’une poutre de torsion. À défaut de pouvoir les essayer successivement, j’ai été impressionné par le calme dont faisait preuve le Hyundai Kona à 4 roues motrices en négociant la portion du parcours destinée à tester sa résistance aux bruits et aux vibrations.

Le rouage intégral est également disponible avec le moteur atmosphérique de 2,0 litres, qui génère quelque 150 chevaux via une boîte automatique à 6 rapports, Il s’agit d’un système qui peut s’activer automatiquement dès que les roues avant manquent de traction, mais qu’on peut aussi verrouiller manuellement pour assurer une répartition du couple de 50/50 en tout temps. En passant, seules les 2 versions les plus haut de gamme renferment le moteur turbo.

La recette d’un succès
Le Hyundai Kona 2018 risque fort de devenir populaire auprès des Canadiens. Ses grands frères, le Santa Fe Sport et le Tucson, se classent toujours parmi les 10 meilleurs VUS pour les familles qui recherchent de la qualité et de la fiabilité à prix abordable. 

Bien qu’il cible davantage les couples désirant un véhicule à hayon pratique que les familles ayant besoin d’un vrai utilitaire, Hyundai a clairement fait un bon pari en lançant ce nouveau modèle sous-compact, d’autant plus que sa plateforme ne sera pas partagée avec Kia. La compagnie estime que les petits multisegments grugent le marché des berlines plutôt que de cannibaliser celui des VUS, alors le Kona devrait être un gros plus pour ses résultats financiers.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
82%
Hyundai Kona 2018
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :B,Hunting
Photos du nouveau Hyundai Kona 2018