Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hyundai Tiburon 2003

Hyundai Tiburon 2003

Par ,

Gros progrès
En avril dernier, au moment où l'équipe de rédaction et moi-même étions à bâtir le contenu éditorial du premier numéro de Québec Tuning, une question existentielle fut soulevée. Quelle marque et quel modèle de véhicule allions-nous mettre à l'essai pour le tout premier numéro ? Le débat allait bon train. Les japonaises, les européennes, les américaines, toutes semblaient plus emballantes les unes que les autres. Tout à coup, je me suis souvenu avoir entendu parler d'une nouvelle Tiburon équipée d'un V6 et d'une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports. Mais un doute suit aussitôt : une sportive de la Corée du Sud dans un magazine sur la personnalisation automobile ? J'hésite... jusqu'à ce que mon ouverture d'esprit reprenne le dessus. Au fond, une voiture qui se veut une rivale des nouvelles Acura RSX Type-S et [link artid="42043"]Toyota Celica[/link] GT-S avec des caractéristiques techniques comparables sur papier, ne peut simplement pas me laisser indifférent. Le choix est donc fait : ce sera la Tiburon !

Mon premier contact avec la Tiburon s'est fait par le nouveau design de la voiture. Pour être tout à fait honnête, je n'avais pas apprécié les lignes de la version précédente qui lui donnaient des airs de jouet. Toutefois, la version 2003 a fait peau neuve et adopte des lignes beaucoup plus sobres et discrètes. On dirait presque un amalgame d'exotique, comme la F550 Maranello ou la DB7, et de sportive japonaise, comme la RSX et la Celica. Certaines personnes disent même voir un peu de la Mustang et de la TT dans la Tiburon. Qui a raison ? Qui a tort ? Je ne sais trop ! Une chose est certaine, les designers de la nouvelle Tiburon ont trouvé leur inspiration chez divers fabricants automobiles. Tout comme les modèles précédents : on aime ou on n'aime pas !
 
Une fois installé au volant de la voiture, on trouve immédiatement la position de conduite idéale grâce à la colonne de direction adaptable (tilt steering column) et les sièges réglables en 7 directions. Pour ce qui est des sièges, mentionnons qu'ils offrent un excellent soutien latéral au cours des manoeuvres plus agressives et restent confortables sur les longs trajets. Le tableau de bord, quant à lui, donne un air de robustesse au véhicule, et tous les gadgets de luxe comme la chaîne audio INFINITI, le régulateur de vitesse automatique (cruise control), le système d'antipatinage à l'accélération (traction control system) et autres se trouvent à portée de la main. Seuls le tachymètre (tachometer) et l'indicateur de vitesse (speedometer) encerclés d'aluminium se distinguent des autres instruments. En passant, la seule couleur offerte par Hyundai pour l'intérieur est le noir, ce qui, quant à moi, fait très bien l'affaire.

Quand on tourne la clé de contact, un léger grondement (un peu trop silencieux à mon goût) laisse savoir que le V6 est en marche. Enclenchez le premier rapport, faites tourner le moteur à 3000 tr/min et débrayez ; c'est tout ce dont vous avez besoin pour faire bondir le requin. Bon d'accord, vous ne risquez pas de bondir très loin, car les 181 chevaux annoncés risquent d'être un peu justes, surtout si vous êtes un amateur de puissance pure. D'un autre côté, au fur et à mesure que vous passerez les 6 rapports (eh oui, 6 rapports) qui, soit dit en passant, sont courts et ultra précis, vous apprécierez la régularité de la puissance sur toute la plage des régimes. C'est là qu'on trouve la vraie beauté d'un V6. De plus, cela nous évite de passer notre temps à rétrograder, comme sur la majorité des voitures japonaises.
 
Sur un parcours sinueux comme à l'autodrome Saint-Eustache, la Tiburon a une tenue de route exemplaire. Même après avoir désactivé le système d'antipatinage à l'accélération (traction control system) et poussé le véhicule à la limite dans les virages à haute vitesse, ce dernier reste stable et démontre très peu de roulis. Au pire, vous réussirez à faire décrocher l'arrière. Le plus gros reproche qu'on peut faire à la Tiburon est sa tendance au sous-virage lors des virages courts à basse vitesse et son agilité légèrement inférieure à celle de ses concurrentes, compte tenu du poids plus élevé du V6. Autre petit point négatif : le confort sur les routes cahoteuses; on peut vraiment traiter la Tiburon de tape-cul, mais entre vous et moi... on s'en balance pas mal. Côté freinage, les quatre freins à disque avec ABS font du bon travail, tant et aussi longtemps qu'on ne leur en demande pas trop, car ils s'échauffent vite et perdent rapidement leur efficacité. Un des journalistes qui participaient au lancement de la Tiburon a même réussi à provoquer un incendie dans les freins au cours des premiers essais.

En somme, la nouvelle version de la Tiburon est une vraie sportive qui possède toute les qualités nécessaires pour faire face aux concurrentes de son créneau. Si sa puissance n'est pas aussi impressionnante que celle de ses rivales, son design, son prix (qui frôle les 30 000 $, tout équipée) et l'agrément de conduite qu'elle procure à son conducteur, sont tous des arguments qui font de la Tiburon un véhicule à considérer sur votre liste de magasinage.
 
La Tiburon 2003 sur les bancs du tuning
Même si l'on ne peut comparer la Tiburon à une Volkswagen ou à une Honda, le nouveau modèle devrait offrir de belles possibilités en termes de tuning. Les modèles antérieurs comportaient de jolies options de modification esthétique. Actuellement, le seul ensemble de jupes offert pour les modèles 2003 est vendu par SHARKRACING (www.sharkracing.com) ; cependant, d'autres manufacturiers devraient emboîter le pas sous peu. Pour abaisser la suspension du bolide, EIBACH est à l'écoute avec une bonne gamme de ressorts. Il ne manque plus maintenant qu'un bon jeu de roues (les 17 pouces sont bien, mais pas suffisamment larges), et le tour est joué. C'est du côté de la mécanique qu'il faudra attendre. Pour l'instant, tout doit être fait sur mesure comme c'était le cas dans le passé. Mais ne soyez pas impatient ! Comme le dit si bien le vieux dicton : « Tout vient à point à ceux qui veulent aller plus vite » ou quelque chose comme ça.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Hyundai Tiburon 2003
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Hyundai Tiburon 2003
Hyundai Tiburon 2003
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Gallerie de l'article