Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Infiniti EX35 2011 : essai routier

Infiniti EX35 2011 : essai routier

Bon timing Par ,

Lorsque la marque Infiniti a lancé le EX il y a deux ans, on n’aurait pas pu choisir un meilleur moment. Les ventes de véhicules haut de gamme grimpent, les multisegments sont à la mode, et un surplus de chevaux sous le capot ne fait pas de tort non plus. Réunir tout cela dans un seul véhicule paraît tout à fait logique.

Le EX35 partage sa plateforme avec la berline G. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

En principe, on pourrait considérer le EX35 comme une berline G en version familiale, ce qui n’est pas bête. Ils partagent le même empattement, mais le EX est plus court, plus large et évidemment plus haut. Par rapport à une G37x, il pèse quelque 115 kilos de plus.

Je sais; la G37 offre maintenant un moteur de plus forte cylindrée. Le compartiment moteur du EX35 est toujours décoré du V6 de 3,5 litres qui, dans ce cas, développe 297 chevaux et un couple de 253 livres-pied. On parle de 31 étalons de moins que dans la berline.

Cela ne m’affecte point, car tout ce muscle est canalisé à travers une boîte automatique à 7 rapports avec mode manuel, et les sprints de 0 à 100 km/h s’effectuent en 7,5 secondes. La sonorité agressive du V6 procure également une certaine excitation auditive. On aimerait juste que la boîte de vitesses réagisse plus rapidement lorsqu’on écrase la pédale de droite.

Malgré sa cote de consommation de 8,5 L/100 km sur l’autoroute, on a conclu un voyage de 1 200 km par une moyenne de 9,7, ce qui n’arrive pas tout à fait à la hauteur de nos attentes. En ville, la moyenne grimpera au-delà de 12 L/100 km.

Le système à rouage intégral du EX tourne les roues arrière en conditions normales, et peut acheminer jusqu’à 50% du couple du moteur aux roues avant s’il sent que les conditions routières se gâtent. Le EX35 offre une belle tenue de route dynamique, et dévale les autoroutes en toute stabilité : sans surprise, étant donné ses racines de berline G.

Les passagers profitent d’un excellent design de l’habitacle. Chaque élément est arrondi, adouci, comme les bouches d’aération ovales et le tableau de bord terminant sa courbure dans les panneaux de porte. On a utilisé des matériaux de qualité dans tous les aspects. La seule vraie critique, à notre avis, concerne les boutons et la molette du système multimédia : placés trop loin pour qu’on puisse les manipuler confortablement. Ah, et certains boutons montés au volant ne sont pas à portée des doigts.

L’habitacle du EX35 profite d’un joli design et d’une finition soignée. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)