Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Kia Sportage SX 2011 : premières impressions

Kia Sportage SX 2011 : premières impressions

En piste avec un multisegment! Par ,

Homestead-Miami Speedway, Floride. Qui a déjà entendu parler d'un utilitaire lancé... sur un circuit de course? Normalement, les VUS et multisegments se concentrent sur les routes pleines de nids-de-poule et les chemins de campagne en terre ou gravier.

C'est pourtant au Homestead-Miami Speedway que Kia a présenté aux journalistes son tout nouveau Sportage SX 2011 au moteur turbo de 2,0 litres qui développe 256 chevaux via une boîte automatique à six rapports.

Kia nous propose un petit multisegment sportif et bien pensé qui n'a rien à voir avec l'ancien Sportage (vous vous rappelez la pub? ''Yiiii-haaa!''). (Photo: Kia)

Tout en nous assurant que ce modèle n'a aucun problème avec lesdits chemins de campagne, la compagnie voulait ici nous faire découvrir l'autre extrême, c'est-à-dire la conduite sportive et la tenue de route à haute vitesse.

Après avoir assisté au lancement médiatique de la nouvelle Optima 2011, nous avons pu voir de quel bois le tout dernier membre de la famille Sportage se chauffe en piste. Le parcours se basait sur le circuit routier empruntant les principaux droits et virages inclinés de ce super ovale. En faisant en sorte d'atteindre le point de corde, il m'était possible de rouler à 160 km/h avant de devoir freiner.

Après une quinzaine de tours, incluant une pause aux trois tours pour se remettre les idées en place et écouter les consignes des instructeurs, mes vitesses de pointe n'ont pas vraiment augmenté dans les longs droits. C'est dans les plus courts que j'ai surtout gagné du temps. Comment? En peaufinant considérablement ma technique de pilotage dans les courbes.

Le fait que le Kia Sportage SX m'ait permis de m'améliorer autant démontre que les ingénieurs ont conçu un excellent véhicule. Les principales composantes de la suspension (des jambes MacPherson à l'avant et des bras multiples à l'arrière) adoptent des réglages sport, tandis que les nouveaux amortisseurs à double soupape contrôlent efficacement les mouvements de la caisse.

De plus, le modèle SX voit le diamètre de ses disques de freins et de ses roues augmenter (à 18 pouces dans le second cas). On se retrouve donc avec un Sportage qui mord davantage la chaussée et qui ne se fatigue jamais au freinage. Pourtant, je ne l'ai pas ménagé sur la piste – huit arrêts d'urgence en cinq minutes, ça vous donne une idée?

Pendant que la suspension s'acquittait brillamment de ses tâches, le siège du conducteur me gardait drôlement bien en place, même lors des virages plus prononcés, rehaussant ainsi mon niveau de confort. Des appuis latéraux modestes mais bien positionnés nous empêchent de glisser d'un côté ou de l'autre et d'avoir l'impression de culbuter dans une sécheuse. Par surcroît, il m'a fallu quelques secondes seulement pour trouver une bonne position de conduite grâce aux réglages électriques.

Des appuis latéraux modestes mais bien positionnés nous empêchent de glisser d'un côté ou de l'autre et d'avoir l'impression de culbuter dans une sécheuse. (Photo: Kia)