Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lexus CT 200h 2011 : essai routier

Lexus CT 200h 2011 : essai routier

Un agneau déguisé en loup Par ,

Il fut un temps où la mention « hybride » et « énergie renouvelable » (est-ce qu’on en a marre de cette expression tendance, ou quoi?!) faisait frissonner de dégoût la plupart des amateurs de conduite.

Mais les temps changent, il faut croire.

Même les biens nantis souffrent de la flambée des prix du pétrole, et les mordus d’adrénaline automobile réalisent eux aussi que nous devons faire quelque chose pour atténuer notre impact sur la planète.

Lexus CT 200h 2011 vue 3/4 avant
La mine fortement sculptée de Lexus et les flancs découpés se marient bien à la croupe tronquée et l’aileron coquet. (Photo: Lesley Wimbush/Auto123.com)

La nécessité conduit inévitablement vers l’invention, et les importantes percées qui ont mené à des moteurs à combustion interne plus efficaces et des véhicules hybrides et électriques plus conviviaux ont ravivé l’espoir de tous ceux qui, comme moi, vouent presque un culte à l’automobile. Bien que j’applaudisse Prius pour avoir courageusement ouvert la voie, je me taperai sa banalité médiocre comme véhicule quotidien quand les poules auront des dents…

Et voilà que Lexus, constructeur prestigieux de modèles impeccables, mais sans âme, vient de lancer un hybride compact « créé pour être grisant » selon l’ingénieur en chef Osamu Sadakata.

Oh, elle a l’air grisante, c’est sûr. Ma voiture d’essai ressemblait en effet à l’enfant illégitime d’une Mazdaspeed3 et d’une STI, en jaune moutarde. La mine fortement sculptée de Lexus et les flancs découpés se marient bien à la croupe tronquée et l’aileron coquet, et les grandes jantes à plusieurs rayons accentuent son impudence.

Mais, vous est-il déjà arrivé de rencontrer quelqu’un qui semblait intéressant, différent, voire cool? Intrigué, vous décidez d’apprendre à le connaître, pour finalement découvrir que chaque jeu de mots, chaque astuce que vous prononcez tombe totalement à plat? Au lieu de l’échange effervescent que vous espériez, il vous inflige un monologue aride sur les vertus de la frugalité et la modération.

Évidemment, les sensations fortes et la symbiose ne sont pas là une priorité. Je vous présente la Lexus CT 200h.

Au fond de ce petit bolide effronté habite l’âme d’un comptable, bat un cœur complètement dépourvu de spontanéité. Oui, elle profite d’une bonne tenue de route et d’un super habitacle tous deux dignes de sa robe aguichante, mais on ne parle pas de voiture haute performance pour autant.

Construite sur la même plateforme que la Lexus HS 250h hybride, la Scion tC et la Toyota Corolla, la CT 200h représente la plus petite Lexus de la gamme. Et la plus légère, grâce à un capot, un hayon et des pare-chocs en aluminium. Sa silhouette se veut non seulement désinvolte, mais très aérodynamique aussi, affichant un coefficient de traînée de 0,29.

Lexus CT 200h 2011 vue 3/4 arrière
Au fond de ce petit bolide effronté habite l’âme d’un comptable, bat un cœur complètement dépourvu de spontanéité. (Photo: Lesley Wimbush/Auto123.com)