Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lexus ES 350 2011 : essai routier

Lexus ES 350 2011 : essai routier

Le luxe silencieux Par ,

De plus en plus de fabricants sentent le besoin de combiner la conduite sportive avec le luxe. BMW le fait. Infiniti le fait. Mercedes-Benz le fait. Même Hyundai le fait avec sa berline Genesis 2012. Lexus le fait, du moins, avec ses berlines IS et GS.

Pourtant Lexus ne le fait pas avec la ES 350. Et c’est correct.

Voyez-vous, la Lexus ES 2011 n’encourage pas la conduite sportive. Oh, elle peut affronter un apex ou deux sans problème, elle n’endosse toutefois pas cette vocation. Et savez-vous quoi? Beaucoup de gens se foutent des apex. Certains ne savent même pas ce que c’est. Et ça aussi, c’est correct.
 
Lexus ES 350 2011 vue 3/4 arrière
La Lexus ES 2011 n’encourage pas la conduite sportive. (Photo: Michel Deslauriers/Auto123.com)

Une Camry glorifiée? Peut-être
Certains considèrent la Lexus ES 350 comme une version endimanchée de la Toyota Camry, et ils ont partiellement raison. Elles partagent la même plateforme, la même mécanique et quelques autres composants, honnêtement on s’en fout.

Après tout, le V6 de 3,5L à 24 soupapes, jumelé à une très fluide boîte de vitesses automatique à 6 rapports, démontre un exemple de docilité et s’avère puissant lorsque sollicité. Dans la Lexus, elle produit 268 chevaux et un couple de 248 lb-pi, tout comme dans la Camry. En fait, elle offrait 272 chevaux jusqu’au millésime 2010, par contre exigeait du super sans plomb. On peut maintenant utiliser de l’essence ordinaire, et économiser quelques dollars à la pompe.

Et puisque la ES est une traction, on ne devrait pas espérer plus de puissance de toute manière, sinon la voiture souffrirait d’effet de couple au volant très souvent. En ce moment, la Lexus gère très bien le nombre de chevaux qu’elle possède, tout en livrant des accélérations de 0 à 100 km/h en 7,1 secondes.

La suspension de la ES 350 s’avère confortable et relaxante. Aucun désagrément ici : les trajets de plusieurs heures dans cette voiture ne vous fatiguent pas du tout, comme si vous vous étiez rendus au centre commercial du coin. Le bruit de la route, ou n’importe quel bruit à part les enfants en fait, se fait à peine entendre. Cependant, j’aimerais bien que la direction se montre un peu plus communicative.
 
Lexus ES 350 2011 moteur
Le V6 de 3,5L dans la ES 350, produisant 268 chevaux, est un moteur très souple. (Photo: Michel Deslauriers/Auto123.com)