Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lexus ES 350 2013 : essai routier

Lexus ES 350 2013 : essai routier

La ES redessinée n'exige rien de vous Par ,

La Lexus ES 350 2013 est aussi réconfortante que votre vieux fauteuil en cuir : elle caresse votre corps, une nuée odorante et familière s'échappant sous votre poids, la froideur initiale du cuir qui devient souple et docile en se réchauffant. Ces éléments apaisants se retrouvent tous dans cette luxueuse berline.

Détendez-vous
La Lexus ES 350 2013 a ses propres fauteuils en cuir réconfortants, comme dans super réconfortants. Sauf que dans ce cas-ci ils sont chauffés, climatisés, et leur puissante odeur de cuir se loge dans vos vêtements. Ajoutez vos mélodies préférées à ces fauteuils via les écouteurs haut de gamme (ou par l'entremise de la chaîne audio Mark Levinson), et vous découvrirez l'ultime isolation zen.

Mark Levinson
Le partenariat initial Lexus/Levinson avait pour but d'exploiter le plein potentiel des chaînes audio automobiles, sans égard aux coûts. La chaîne audio de la Lexus ES 350 2013 est dangereusement puissante, idéale pour ceux qui veulent se détendre en se massant musicalement les neurones. Vous entendrez des détails et des notes jusqu'alors insoupçonnées, comme lorsque vous mettez vos casques d'écoute à la maison.

Mais l'expérience de conduite de la ES ne se limite pas qu’à des fauteuils moelleux et une chaîne audio.

« Laissez-moi m'en occuper »
Le démarrage du moteur se fait par une simple pression sur un bouton. Les phares, essuie-glaces, la température de l'habitacle, les feux de route, et même le régulateur de vitesse, sont tous gérés par des capteurs et autoréglables. La direction ne requiert aucun effort. Une fois la nuit tombée, les phares au Xenon (HID) réduisent toute tension visuelle. La fonction mémoire des sièges élimine la contrainte nécessaire au réglage continuel de votre fauteuil… la liste est interminable.

Autrement dit, la Lexus ES 350 2013 ne demande qu'à s'occuper de vous.

Positionnez le levier de vitesses à « DRIVE », corrigez votre trajectoire de temps à autre et le véhicule se charge de tout. Vous prenez position et conduisez, tout en relaxant, seul dans votre tête, ou en causant un brin avec vos passagers.

La majorité des accessoires qui permettent cette heureuse détente se retrouvent également dans l'Optima de Kia. Voilà pourquoi cette berline Lexus à traction avant a été redessinée pour être à la hauteur de son image, qui incarne le confort et la détente, et va bien au-delà de ses simples accessoires.

La table est mise
L'habitacle renouvelé est somptueux, tridimensionnel (comme tous les habitacles chez Lexus), et impeccablement assemblé. Les commandes et boutons-poussoirs sont solides, l'éclairage est sobre et élégant, comme dans une suite d'hôtel de luxe.

Les systèmes de divertissement et de navigation peuvent être commandés vocalement ou à l'aide du dispositif multifonctionnel Remote Touch, qui vous permet de contrôler une centaine de fonctions avec votre seul index.

La Lexus ES 350 2013 est moins distrayante au regard que la série 5 de BMW, a une allure plus « techno » que la série E de Mercedes-Benz, et dégage un air de luxe plus convaincant que la TL d'Acura. Même la garniture du plafond semble tissée à l’aide d’un mélange d'ailes de papillons et de duvet de peau de bébé phoque. Un de mes passagers m'a demandé « Seigneur, as-tu TOUCHÉ ce tissu ?! » Bien sûr.

Vitesse de croisière
Sur une route plane, on a l’impression de rouler sur un nuage. Elle est souple, pardonne facilement, mais ne donne pas la perception d'être aux commandes d'une guimauve. Les seuls éléments qui nous rappellent que nous ne sommes pas totalement isolés de notre environnement sont le doux ronronnement des pneus et les bourrasques de vent occasionnelles -- mais quelques routes plus accidentées viennent tout de même secouer notre rêve.

La Lexus ES 350 2013 est puissante. Son V6 de 3,5L et 270 ch tracte le train avant avec un faible effet de couple ressenti par une petite raideur du volant qui dérange à peine.

Le moteur produit un son viril lorsque sollicité à fond, mais demeure civilisé à l'approche de sa limite. Il est facile de doubler les retardataires, surtout en mode « SPORT, » qui change les paramètres pour mieux répondre quand nous appuyons sur l'accélérateur.

La consommation moyenne pour les 1 800 kilomètres d'essais a été très respectable, 8,5 L/100km, incluant des randonnées « sportives » à grande allure.

Un bolide « relaxe »
Mon seul bémol est le manque de sensation au volant en ligne droite, ce qui a pour effet que la Lexus ES 350 2013 semble flotter au lieu de coller à la chaussée. Ce n'est pas une sportive, ce qui ne devrait pas refroidir les ardeurs du consommateur type de cette berline. C'est peut-être le véhicule le plus dépourvu de sensations et de stimulus que j'ai eu à conduire— et ceux qui cherchent l'ultime expérience de détente au volant doivent absolument l’essayer. Le prix de vente d'une Lexus ES 350 2013 bien équipée est de 52 000 $.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Lexus ES 2013
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Lexus ES 350 2013
    Lexus ES 350 2013
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article