Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lexus LX470 2006

Lexus LX470 2006

101 400 $, voyons donc ! Par ,

101 400 $, voyons donc !

Photo - Antoine Joubert
Sous cette forme, le LX 470 est avec nous depuis maintenant huit ans. Il a beau afficher fièrement son étiquette de porte-étendard de la marque, son succès est pourtant mitigé depuis son introduction. Et ce n'est parce que le produit n'est pas bon, loin de là. Mais lorsqu'on exige plus de 100 000 $ pour un simple Toyota Land Cruiser en tenue de gala, il ne faut pas s'attendre à voir la clientèle se ruer aux portes des salles de montre. Cette année, Lexus nous propose un LX 470 légèrement retouché. On a pris soin de lui donner un peu plus de puissance, mais aussi de modifier quelques détails esthétiques. Est-ce que ces changements vont réussir à faire grimper les chiffres de ventes ? Probablement pas. Et lorsqu'on sait qu'il ne s'est vendu que cinq unités au Québec l'an dernier, on constate que sa position au sein de la gamme est symbolique.

Design

Photo - Antoine Joubert
Le LX 470 respire effectivement la qualité à des miles à la ronde, mais lorsqu'on le regarde, on demeure sur notre appétit. Et les acheteurs de ce type de véhicule, que sont principalement les stars du hip-hop et les joueurs de basket-ball professionnels, désirent avant tout un look branché. Il est donc convenu de dire que les lignes de ce mastodonte sont ratées. Ça ne goûte rien, et ce, malgré la présence de plusieurs éléments décoratifs. Pour preuve, le véhicule passe totalement inaperçu, même si ses dimensions sont comparables à celles d'un Cadillac Escalade. Cette année, les designers ont toutefois eu la décence de le doter d'une grille de calandre plus expressive, où le chrome est davantage frappant. On a aussi modifié le design des jantes et redessiné les feux arrière, dont l'éclairage est désormais à DEL.

Habitacle

En prenant place à bord, on se demande réellement ce qui justifie en supplément de plus de 25 000 $ par rapport au plus équipé des GX 470. La présentation intérieure est pratiquement similaire et le niveau d'équipement est tout à fait comparable. Mais en faisant abstraction de ce léger détail, il faut admettre que l'habitacle regorge de belles boiseries, de cuirs somptueux et de matériaux de première qualité. À ce niveau, ce Lexus ridiculise n'importe quel Escalade ou Navigator de ce monde.

Photo - Toyota Canada
Une fois à bord, le conducteur se trouve aux commandes d'un véhicule qui ne peut renier ses origines. Dans la plus pure tradition de Lexus, on retrouve une planche de bord aménagée le plus simplement du monde, et cela, malgré la présence de nombreux boutons et commandes. Les cadrans indicateurs à éclairage électroluminescent sont similaires à ceux de tout autre produit de la marque, tout comme le volant, qui équipe environ 75 % de l'ensemble des produits Lexus et Toyota. Vous ne trouverez ici aucune fantaisie à la BMW ou à la Mercedes. Il convient donc de dire que l'ergonomie est parfaite, au même titre que la position de conduite.

Les sièges avant offrent évidemment un confort feutré, pouvant être qualifié de royal. De surcroît, ils proposent toute la panoplie des réglages électriques, y compris les systèmes de mémoire de position. En plus de l'immense accoudoir central, en dessous duquel se trouve un important compartiment de rangement, on retrouve un accoudoir rabattable pour chacun des sièges avant. La banquette de rangée centrale, également très confortable, n'offre cependant que d'espace pour deux adultes. Un troisième peut bien sûr s'y glisser, mais il se sentira très à l'étroit. Quant à la banquette arrière, son accès difficile et son faible dégagement pour les jambes limite l'utilisation au plus qu'à des jeunes adolescents.