Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lexus RC F 2015 : essai routier

Lexus RC F 2015 : essai routier

Une menace pour la M4 et la RS 5? Par ,

Comme ce fut le cas avec la RC 350 AWD F Sport que ma collègue Miranda a évaluée et que j’ai aussi eu l’occasion d’essayer, j’applaudis haut et fort les designers de la toute nouvelle Lexus RC F 2015. Cette voiture est belle au point de causer des bouchons de circulation. Basse, longue et large, elle arbore un visage très expressif de même qu’un physique qui évoque la puissance et le prestige. 

Malheureusement, les ingénieurs de la compagnie ont tout gâché : au lieu d’avoir un produit exceptionnel, on se retrouve avec quelque chose de dilué. Chacune des multiples personnalités de la RC F se heurte aux autres et, bien que le prix se compare à celui des gros canons du segment des coupés sport, je ne comprenais pas sa raison d’être jusqu’à ce qu’un conducteur de 65 ans dans sa Volvo S80 vieille de 5 ans me fasse réaliser à qui ce bolide s’adresse. 

Je n’ai pas eu la chance de conduire la supervoiture LFA de Lexus, mais je ne peux pas croire qu’elle ait beaucoup de points en commun avec la nouvelle RC F. La première a nécessité 10 ans de développement, alors que la seconde n’est qu’une série d’accessoires et d’éléments déjà existants qu’on greffe à une belle silhouette. Si l’ancien animateur de l’émission Top Gear, Jeremy Clarkson, raffolait de la LFA, je parie qu’il enverrait la RC F à la casse parce qu’elle ose porter l’emblème « F » sur ses flancs. 

Le corps d’une top modèle
Le look de ce coupé parle de lui-même. Un soir, en garant la voiture devant la clinique d’un vétérinaire pour acheter de la nourriture à mon chat, je me suis mis à admirer son reflet dans la vitre. La calandre en sablier demande encore un peu d’adaptation, mais contrairement à d’autres personnes, j’aime les feux de jour qui rappellent le logo de Nike et j’adore les grosses ailes musclées à l’arrière. 

J’avais ma dose d’orange après avoir terminé l’essai d’une éclatante Lamborghini Huracán peinte en Arancio Borealis, mais je dois avouer que l’Éclat solaire met bien en valeur les courbes voluptueuses de la RC F. Les jantes de 19 pouces me plaisent également, quoique des roues HRE de 20 pouces consolideraient la place de cette Lexus dans les calendriers de voitures. 

Si la vraie beauté se trouve à l’intérieur…
L’habitacle ne me plait pas vraiment. Dans la Lexus IS, la disposition du tableau de bord va à merveille, mais dans la RC F, le tout manque de sportivité et de sensualité. En revanche, les sièges sont aussi agréables à regarder qu’efficaces à soutenir le corps. La position de conduite est bien définie.

Je l’ai dit et je le répète : la nouvelle interface Remote Touch de Lexus vaut de la merde. Je tolérais à peine l’ancien système qu’on contrôlait avec une espèce de souris, mais le fameux pavé tactile que la compagnie a ajouté est insupportable. Il demande beaucoup trop d’attention et cause ainsi plus de distraction que la plupart des systèmes concurrents. D’un autre côté, la chaîne sonore Mark Levinson mérite des éloges; elle rompt joliment avec l’ambiance très silencieuse de la RC F à l’arrêt. J’aime aussi les cadrans dynamiques qui varient selon le mode de conduite sélectionné. 

Une schizophrène
C’est ici que s’amorce une crise existentielle. Comme toute bonne voiture de luxe, la Lexus RC F 2015 nous isole royalement du monde extérieur. Or, la sérénité de l’habitacle se voit perturbée par un roulement qu’on peut qualifier de sportif. La suspension entièrement indépendante possède des ressorts et des amortisseurs fermes qui favorisent une agilité maximale dans les courbes et une grande stabilité à haute vitesse, mais c’est trop. Dès que l’asphalte devient moins lisse que les fesses d’un bébé, le confort de la RC F fait défaut. Il est vrai qu’on peut presque entendre une mouche voler, mais c’est souvent en se faisant brasser la cage.

Une autre facette de la personnalité multiple de cette voiture sport japonaise est le bruit du moteur. En deçà de 4 000 tours/minute, on jurerait qu’il s’agit d’une berline LS, ce qui est une bonne chose. Au-delà de ce régime, par contre, le V8 de 5,0 litres se réveille et produit un son retentissant.

Rapide, la RC F
Ledit V8 développe 467 chevaux à 7 100 tours/minute et 389 livres-pied de couple à 4 800 tours/minute. Il pousse la Lexus RC F de 0 à 100 km/h en 4,5 secondes et jusqu’à une vitesse de pointe de 269 km/h. En comparaison, la BMW M4 avec boîte à double embrayage M atteint 100 km/h en 4,1 secondes, aidée par le couple à bas régime de son moteur turbo.

Quand on la laisse faire le travail, la boîte automatique à 8 rapports opère rapidement et sans préoccupation, peu importe le mode choisi. En ce qui me concerne, quand j’ai l’occasion d’essayer une voiture sport, j’opte toujours pour les sélecteurs manuels au volant. Ici, malheureusement, les changements de rapport sont plus lents et moins fluides. C’est le cas en mode Normal, Sport ou Sport+. À sa défense, la boîte réagit mieux quand on met plus de pression. Dommage que je n’aie pas eu le temps de rouler en piste, car je suis sûr que la RC F aurait pu m’en apprendre davantage.

Qu’en est-il du différentiel arrière Torsen à glissement limité et à répartition du couple? Dans les bretelles d’autoroute, son apport est tout à fait négligeable. Par ailleurs, la direction s’avère beaucoup trop assistée, si bien qu’on ne sent à peu près rien de ce qui passe avec le train avant. Au moins, le volant est rapide et précis. Les gros freins Brembo, eux, offrent une belle sensation au niveau de la pédale et ne manquent pas de puissance.

Le problème du prix
Malgré toute sa beauté et sa rapidité, la Lexus RC F 2015 n’échappe pas à quelques problèmes, comme vous venez de voir. Le pire selon moi reste le prix : 81 650 $. Ouch! Pour vous donner une idée, voici quelques-unes de ses adversaires : 

  • BMW M4, 425 chevaux, 75 000 $
  • Audi RS 5, 450 chevaux, 84 000 $
  • Mercedes-AMG C 63 Coupé, 507 chevaux, 76 600 $
  • Chevrolet Corvette, 460 chevaux, 63 395 $ 

L’exemplaire que j’ai testé coûtait 89 050 $, incluant l’ensemble Performance qui vaut presque tout son supplément de 7 400 $ (différentiel à répartition du couple, toit en fibre de carbone, aileron arrière actif en fibre de carbone, jantes en alliage forgé de 19 pouces). C’est une somme colossale pour une Lexus qui n’a pas encore fait ses preuves et qui se frotte aux modèles ci-haut. 

J’ai 39 ans. Je suis un passionné d’automobile et je recherche d’abord et avant tout une conduite plaisante. La majorité des gens veulent une voiture qui rendra les autres jaloux. Une voiture sport de Lexus (à l’exception de la LFA) ne fera pas l’affaire. Une M4 ou une RS 5, toujours.

La RC F doit trouver sa raison d’être.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Lexus RC 2015
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Lexus RC F 2015
Lexus RC F 2015
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :S.D'Amour
2015 Lexus RC F pictures