Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Lincoln Corsair PHEV 2022 : qui achète ça ?

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO
Lincoln Corsair PHEV 2022, en chargement
Photo : Lincoln
Lincoln Corsair PHEV 2022, en chargement

Auto123 met à l’essai le Lincoln Corsair PHEV 2022.

Les modèles hybrides rechargeables sont de plus en plus nombreux sur le marché, si bien que le consommateur se trouve devant un éventail intéressant.

En temps normal, il va y aller pour le modèle qui lui convient le plus, que ce soit une question de prix, de style, d’équipement, d’image, de conduite, etc. Sauf qu’avec la crise actuelle et la non-disponibilité de certains produits pour des périodes qui vont de 12 à 24 mois, les critères qui étaient importants hier prennent vite le bord aujourd’hui.

La question principale devient : « est-ce que je peux l’avoir bientôt ? » Elle se pose dans le cas de la version hybride rechargeable du Lincoln Corsair ? Car autrement, qui s’intéresse vraiment à cette dernière, outre un « fan fini » de la marque Lincoln ?

Car, si c’est uniquement un modèle offrant une autonomie électrique qui l’intéresse, l’acheteur peut se diriger vers la déclinaison PHEV du Ford Escape ou souhaiter un Toyota RAV4 Prime (attente interminable) ou un Mitsubishi Outlander PHEV. Ces derniers sont moins dispendieux que le Corsair.

Cependant, si le Lincoln est livrable plus rapidement…

Cette réflexion est peut-être tirée par les cheveux, mais dans l’industrie actuelle, elle mérite qu’on s’y intéresse.

Il reste que Lincoln propose un VUS compact offrant une autonomie électrique. Outre ce « détail », voyons si le reste de ce qu’il sert est intéressant en regard du prix demandé. Au passage, on va répondre à la question soulevée dans le titre de cet essai.

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Lincoln Corsair PHEV 2022, avant
Lincoln Corsair PHEV 2022, avant

L’image Lincoln
Pour connaître du succès, et un succès qui traverse le temps, l’image d’une marque doit être forte. C’est vrai pour les modèles de masse comme pour ceux de luxe. Longtemps, Lincoln a eu une bonne image, mais au tournant du millénaire, elle a commencé à se perdre. La rivale, Cadillac, a été plus agressive pour refaire la sienne.

Lincoln a souvent erré. La compagnie a tenté plein de choses, mais pas avec succès, y compris l’adoption d’un « nouveau » nom (La Lincoln Motor Company) ; ça se passait il y a une dizaine d’années.

Ça n’a jamais levé, au point où des rumeurs sur la disparition de la division ont circulé. Fondé ou non, ce genre de cancan ne voit jamais le jour lorsque les choses vont bien.

Depuis quelques années, avec les plus récentes générations de modèles, l’image a été refaite. La marque semble maintenant assumer son caractère américain et joue la carte du grand luxe comme jamais. On pourrait presque parler d’une version américanisée de Lexus.

La division commence à en récolter les fruits, d’ailleurs. En 2019, elle enregistrait une quatrième croissance de ses ventes en six ans. L’année de pandémie (2020) l’a vu reculer très légèrement, mais pas avant d’accroître ses parts de marchés.

Lincoln Corsair PHEV 2022, profil
Photo : Lincoln
Lincoln Corsair PHEV 2022, profil

Le Corsair
Le Corsair, maintenant. En gros, deux configurations sont offertes ; une proposant des moteurs à essence (deux blocs 4-cylindres turbo de 2,0 et 2,3 litres sont livrables), une autre de type hybride. Celle-ci se compose d’un 4-cylindres de 2,5 litres et d’un moteur électrique. La puissance totale est de 266 chevaux. Surtout, l’autonomie électrique de la partie. Cependant, on parle de seulement 45 kilomètres. C’est 15 de moins que le cousin chez Ford, l’Escape.

Les deux premiers modèles sont plus « abordables » à quelque 45 000 $ et 48 000 $, mais il faut débourser 10 000 $ de plus pour le modèle hybride rechargeable, qu’on identifie comme la version Grand Touring.

Bien entendu, on vous livre un tout inclus avec ce modèle. Toutefois, on note certains absents de taille avec cette version Grand Touring, dont le volant chauffant, la recharge sans fil pour appareils cellulaires et le hayon à ouverture mains libres. Il faut en fait ajouter des dollars pour en profiter. Des faux pas difficiles à pardonner.

On comprend pour l’option des sièges à 24 réglages. Le volant chauffant, non. Laissez ce genre d’aberration à Mercedes-Benz.

Lincoln Corsair PHEV 2022, intérieur
Photo : D.Rufiange
Lincoln Corsair PHEV 2022, intérieur

Continuez à la page suivante