Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda CX-5 2013 : premières impressions

Mazda CX-5 2013 : premières impressions

Un VUS à sensations fortes Par ,

MONTEREY, Californie – Je vous présente le CX-5, le nouveau VUS compact de Mazda et le premier véhicule à récolter tous les fruits de ses technologies SKYACTIV vertes. On parle d’un cocktail de moteurs ultra efficaces, de boîtes de vitesses à frottement et à poids réduits et d’échappements à débit fluide, auxquels on mêle des carrosseries et des châssis étonnamment légers.

Le CX-5 vient remplacer le bien-aimé, mais plutôt vieillot Mazda Tribute, le frère jumeau du Ford Escape. Or, Mazda insiste sur le fait que le tout nouveau CX-5 n’a absolument rien à voir avec Ford et ne ressemble en rien à ses produits actuels.

Mazda CX-5 2013 vue 3/4 avant
Le CX-5 vient remplacer le bien-aimé, mais plutôt vieillot Mazda Tribute, le frère jumeau du Ford Escape. (Photo: Mazda)

Le Mazda CX-5 2013 a certainement de la gueule. Son petit côté sportif n’est peut-être pas aussi prononcé que celui du CX-7, mais sa hauteur se traduit par un modèle super spacieux pour un véhicule de cette taille. Il s’agit en effet d’un des meilleurs habitacles du segment, et, fidèle à la tradition de Mazda, il met réellement l’accent sur le conducteur.

Certains diront qu’il y a déjà assez de VUS minuscules sur le marché, et, à bien des égards, je leur donnerais raison. Mais ce dernier-né de Mazda propose quelque chose d’un peu différent, ajoutant une pointe d’agilité abordable dans une catégorie autrement banale.

Évidemment, si vous pouvez vous le permettre, il y a un ou deux produits européens qui respirent la vivacité, mais les modèles d’entrée de gamme, eux, n’inspirent rien du tout.

Manifestement, Mazda voit les choses différemment. Elle insuffle une dose de vroum-vroum dans chacun de ses modèles (du moins, depuis que le Tribute a tiré sa révérence!), alors quand elle a imaginé le CX-5, elle a naturellement voulu en faire un modèle plus leste que ceux de la concurrence.

Je n’ai pu m’empêcher de le constater quand Mazda a annoncé l’itinéraire pour le lancement du CX-5. Nous traverserions bien sûr l’obligatoire campagne californienne, avec ses routes en lacet et ses magnifiques paysages. Mais le clou du spectacle? Un arrêt au Mazda Raceway à Laguna Seca! Le constructeur s’est associé au célèbre circuit il y a longtemps, et quoi de plus naturel que d’utiliser les installations pour mettre en valeur un nouveau produit? Seulement, un VUS sur une piste de course, pas sûr…

Il faut croire que Mazda savait ce qu’elle faisait, car le circuit s’est avéré la tribune parfaite pour le CX-5.

Laguna Seca est reconnu comme un circuit routier difficile. On y trouve, après tout, les redoutables virages 8/8a dits « Cork Screw », qui ont pris plus d’un pilote les culottes baissées! En étant très conscient, j’ai pris le volant du VUS avec une certaine prudence. On ne qualifierait jamais le CX-5 de haute performance (le 2,0-litres de 155 ch privilégie plutôt la faible consommation), et pourtant, sa spectaculaire maniabilité compense amplement cette lacune.

Mazda CX-5 2013 vue 3/4 avant
On ne qualifierait jamais le CX-5 de haute performance, et pourtant, sa spectaculaire maniabilité compense amplement cette lacune. (Photo: Mazda)