Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda5 GT 2006

Mazda5 GT 2006

Mission : fonctionnalité. Arme : plaisir inné Par ,

Mission : fonctionnalité. Arme : plaisir inné

Est-ce que Mazda risque gros en lançant sa mini-fourgonnette compacte Mazda5 en Amérique du Nord? Après tout, pendant que sa jumelle
Est-ce que la Mazda5 se vendra assez bien pour qu'on la qualifie de réussite? (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
connaît du succès en Europe, où la tendance est aux modèles compacts, les fabricants nord-américains continuent de produire de plus grosses «mini»-fourgonnettes, et non l'inverse.

L'intention du constructeur japonais n'est pas de remplacer sa mini-fourgonnette intermédiaire MPV par ce nouveau modèle compact, mais bien de se positionner dans un segment de marché qui n'a pas encore été attaqué par personne. Et avec un prix de 19 995 $, la version de base (GL) devrait intéresser un groupe sélect d'acheteurs qui désirent un moyen de transport pratique mais qui ne sont pas prêts à se lancer dans les grandes dépenses.

Cependant, est-ce que la Mazda5 se vendra assez bien pour qu'on la qualifie de réussite? Si un bon nombre de gens font fi de la convention et décident d'en faire l'essai, je ne doute pas qu'elle saura attirer plusieurs d'entre eux. Pourquoi suis-je aussi confiant? Eh bien, la nouvelle 5 affiche tous les attributs qui ont permis à la 3 et à la 6 de conquérir efficacement la clientèle de Mazda, sans parler du même enthousiasme pratique qui fait de la RX-8 l'une des voitures sport les plus créatives de l'histoire.
 
La longueur et la hauteur additionnelles par rapport à la Mazda3 rendent possible l'ajout d'une troisième rangée de sièges, ce qui permet d'accueillir en tout six adultes confortablement. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
Au cas où vous ne l'auriez pas déjà constaté, je suis un peu excité par cette nouvelle arrivante. J'ai toujours aimé les mini-fourgonnettes, leur fonctionnalité, leur commodité, etc. Bref, la vie est bien meilleure quand on a la chance d'en posséder une. D'accord, il y a plein de véhicules multisegments qui peuvent asseoir sept passagers assez confortablement (même si ceux à l'arrière doivent être des enfants dans 95 % des cas), en plus d'offrir la maniabilité d'une voiture et le physique d'un VUS tout-aller, mais aucun ne peut égaler l'extrême versatilité d'une mini-fourgonnette bien conçue. La Mazda MPV est un bon exemple de la qualité atteinte par les véhicules de ce segment au cours des dernières années. Toutefois, même si elle est légèrement plus petite que ses rivales, la MPV demeure un véhicule imposant, difficile à stationner dans les espaces restreints et beaucoup plus assoiffé de carburant qu'une voiture économique. C'est pourquoi j'aime tant la nouvelle Mazda5.
 
L'espace pour les épaules m'a paru adéquat malgré la largeur relativement compacte de la 5. (Photo: Mazda Canada)
Elle est compacte, de la même largeur que la Mazda3 (à qui elle emprunte la plate-forme) et seulement 15 centimètres plus long - on ne peut évidemment comparer la hauteur. Cette longueur et cette hauteur additionnelles rendent possible l'ajout d'une troisième rangée de sièges, ce qui permet d'accueillir en tout six adultes (confortablement) et leurs bagages. Je m'en suis assuré moi-même en accédant à la troisième rangée sans être obligé de m'improviser contorsionniste. Même si je n'étais pas aussi à l'aise que dans un siège de première classe sur un vol de JAL, la «micro-fourgonnette» de Mazda m'offrait amplement d'espace pour les genoux et la tête, en plus de me permettre de placer mes pieds sous le banc de la deuxième rangée. Bien sûr, je ne mesure que 5'8'', mais certains de mes collègues qui sont plus grands que moi ont été surpris de voir à quel point ils pouvaient «tolérer» de s'asseoir dans de tels confins.