Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazdaspeed6 2006 : essai

Mazdaspeed6 2006 : essai

Par ,

Ne croyez pas ce qu'on dit; la vie d'un journaliste automobile ne se résume pas qu'à des essais de bolides de performance dans des endroits exotiques. Oui, il nous arrive d'être gâtés par les plus grands ou les plus prestigieux manufacturiers, mais la majorité du temps, nous sommes assis dans des véhicules ordinaires, en train de rouler sur des routes
(Photo: Kevin ''Crash'' Corrigan)
moins qu'ordinaires. C'est en pensant à ça que je suis arrivé aux bureaux de Mazda pour prendre possession de mon plus récent modèle d'essai, une autre de ces voitures à vocation familiale provenant du Japon. Je me suis ainsi retrouvé en compagnie d'une jolie Mazda6 avec moteur à quatre cylindres. Au moins, je ferai des économies sur la consommation, me suis-je dit.

Normalement, je me fais remettre les clés, mais cette fois, j'ai plutôt reçu ma propre carte de crédit Mazda - du moins, c'est ce à quoi elle ressemblait. Il n'y avait aucune bande magnétique au revers ni de chiffres sur le dessus. J'ai donc appuyé sur tout ce qui avait l'air d'un bouton, m'attendant à voir une clé apparaître, mais rien ne s'est produit. Je me suis alors dirigé en direction de la voiture en me demandant: sommes-nous vraiment en train de devenir une société sans clé?

Quoi qu'il en soit, en approchant du véhicule, j'ai été agréablement impressionné. Mazda a un don unique pour donner à tous ses modèles un look sport; même cette conservatrice berline à quatre portes arborait des roues en alliage de 18 pouces et un bel aileron arrière. Les jeunes amateurs de tuning parmi vous n'ont probablement rien à s'exciter avec ça, mais pour un «moins jeune» comme moi qui ne suit pas toujours les dernières tendances, cette voiture ne pouvait nuire à ma crédibilité auprès des as de la transformation.

(Photo: Kevin ''Crash'' Corrigan)
L'intérieur de ma Mazda6 poursuivait dans la même veine: des sièges en cuir noir, un volant gainé de cuir à trois branches et un tableau de bord digne d'un roadster biplace. J'ai tourné la clé et démarré la voiture (en fait, non, j'ai tourné un petit bouton à l'endroit où j'aurais dû insérer la clé). La boîte de vitesses comporte six rapports, ce qui est impressionnant; il aurait été difficile de faire mieux avec un moteur à quatre cylindres de 2,3 litres. Après avoir tourné deux ou trois coins de rue, je me suis retrouvé sur l'autoroute. J'ai donc enfoncé la pédale d'accélérateur pour me donner un coussin confortable avec tout le trafic qu'il y avait.

Whoaaa... ce n'est pas juste une Mazda6, c'est une Mazdaspeed6! Quelle différence! Dire que cette voiture est un loup déguisé en mouton ne lui rendrait pas justice. Imaginez plutôt que le loup en question vient juste d'inhaler un kilo de poudre blanche et vous commencerez à comprendre ce que je veux dire.

Étant donné que je demeure en banlieue, j'ai tout de suite cheminé vers certaines routes serpentines que je connais bien, question de savoir sans tarder ce que la Mazdaspeed6 a dans le ventre. Pour faire une autre analogie, je dirais que la voiture s'est comportée comme un vrai poisson dans l'eau. Je m'explique.