Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz Classe E 2010 : premières impressions

Mercedes-Benz Classe E 2010 : premières impressions

Par ,

Madrid, Espagne - Confortablement assis au volant de la toute nouvelle Classe E de Mercedes-Benz, en roulant dans la froide campagne madrilène, je réfléchis : difficile de trouver une voiture de luxe plus adéquate, plus équilibrée et plus à la fine pointe de la technologie.

La nouvelle Classe E vient de créer un nouvel échelon qui fixe de nouveaux standards en matière de plaisir de conduite.

Il y a bien quelques japonaises, du côté de Lexus, notamment, ou des allemandes, dont la rivale Audi, qui proposent quelque chose de similaire et, avouons-le, d'assez réussi, mais il manque ce petit je ne sais quoi qui fait de la nouvelle Classe E un phare dans sa catégorie.

Non pas que la voiture soit parfaite, mais avouons qu'elle a suffisamment de qualités et fort peu de défauts réellement apparents, pour mériter une appréciation presque sans reproche.

Abondance, quand tu nous tiens
D'entrée de jeu, il faut savoir que la nouvelle Classe E est l'une des voitures les plus outillées en matière de sécurité et d'assistance électronique. Impossible ou presque de prendre la voiture en défaut, peu importe la qualité de la conduite sportive et dynamique. Même un ancien pilote de rallye, présent avec nous au lancement, s'y est frotté et s'est avoué vaincu : difficile à faire décrocher, elle est quasi impossible à maintenir en décrochage en raison de la contribution, efficace mais effacée, des systèmes de contrôle de la stabilité ou d'antipatinage.

Et encore, ce n'est rien puisque les voitures essayées lors de ce premier essai ne comptaient pas sur le système de transmission intégrale 4Matic qui s'intégrera dans toutes les versions offertes au Canada.

Il faut cependant noter une certaine lourdeur dans la direction à plus basse vitesse malgré la présence du système Direct Steer, une tendance éprouvée notamment lors d'une randonnée dans une zone fortement résidentielle de Madrid, ce qui obligeait à insister un peu plus pour bien aborder les virages les plus serrés. Malgré tout, les sensations de conduite sont bien présentes, peu importe la vitesse.

Il faut cependant noter une certaine lourdeur dans la direction à plus basse vitesse.