Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz E350 BlueTEC 2011 : essai routier

Mercedes-Benz E350 BlueTEC 2011 : essai routier

Par ,

Cherchez-vous à dépenser moins en carburant sans sacrifier la performance et le raffinement? Les hybrides constituent une solution, seulement désirez-vous investir des sommes supplémentaires pour cette technologie, ne sachant pas comment elle performera des années plus tard? La réponse pue au nez.

Euh, je parle bien sûr du diesel.

La E350 BlueTEC est une grande routière confortable et raffinée comprenant cet écusson de marque de luxe. (Photo: Philippe Champoux/Auto123.com)

On peut débattre que les motorisations turbodiesel d’aujourd’hui sont technologiquement avancées aussi, comme celle dans cette berline E350 BlueTEC. Utilisant un additif sans odeur et non-toxique appelé AdBlue, giclé dans le flux de l’échappement et réduisant l’oxyde nitreux, le système augmente la complexité et le coût de production, mais pas autant qu’une motorisation hybride essence/électrique.

Puisque la raison derrière la décision d’opter pour un moteur diesel se résume à un chiffre très important, ne perdons pas de temps ici : notre moyenne de consommation de carburant monte à 7,9 L/100 km. Une moyenne digne d’une Toyota Corolla, bien que nous conduisions une berline intermédiaire Mercedes.

Bon, qu’en est-il de ce fameux AdBlue? Fonctionne-t-il de la même façon que le nettoyant de bol de toilette 2000 Flushes, procurant une belle eau bleue et sans bactéries? Pas vraiment. L’additif AdBlue est stocké dans son propre réservoir et géré par le concessionnaire durant les arrêts périodiques d’entretien. Le propriétaire de la voiture n’a même pas besoin d’y toucher.

Sous le capot se retrouve un V6 de 3,0 litres à 24 soupapes, développant 210 chevaux à 3 400 tr/min ainsi qu’un couple de 400 livres-pied disponible entre 1 600 et 2 400 tr/min. Il est jumelé à une boîte automatique à 7 rapports avec sélecteurs au volant. Ce n’est pas un moteur criant à régime élevé, et c’est mieux ainsi. Le moteur turbodiesel révolutionne rarement au-delà de 2 000 tr/min, et à 100 km/h, le compte-tours indique 1 600 tr/min, alors il reste silencieux : on perçoit à peine le claquement typique des diesels et vos passagers ne devineront probablement jamais que vous brûlez de l’huile.

Vous brûlerez quand même du caoutchouc : le 0-100 km/h prend 7,5 secondes, à peine une seconde de plus que la E350 4MATIC avec son moteur à essence de 268 chevaux. Le quart de mille se boucle en 15,3 secondes à 150 km/h, par rapport à 14,6 secondes pour la E350 à essence. En passant, la version BlueTEC est une propulsion.

Notre moyenne de consommation est de 7,9 L/100 km. (Photo: Philippe Champoux/Auto123.com)