Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz GLC Coupé 2017 : plus racé que familial

Mercedes-Benz GLC Coupé 2017 : plus racé que familial

Ce GLC sacrifie (un peu) le côté utilitaire pour le look Par ,

Calgary, Alberta — Un constructeur automobile est constamment à la recherche de la perle rare, celle qui va lui permettre d’engranger des profits pendant que les autres joueurs cherchent à répliquer à ce nouveau créneau inventé de toutes pièces. Pensons notamment à l’impact du Nissan JUKE lancé en 2011, celui-ci ayant parti le bal des multisegments de petite taille. 

Plus haut dans la hiérarchie automobile, le BMW X6 a lui aussi servi de précurseur à ce segment plus restreint des VUS de type coupé. La marque Acura se demande encore comment elle a pu manquer son coup avec son ZDX, lancé peu de temps après. Aujourd’hui, le X6 a non seulement été remodelé, mais il a également donné naissance à un petit frère, le BMW X4, et l’exercice ne s’arrêtera pas là. 

En fait, la multiplication des coupés utilitaires s’est propagée chez Mercedes-Benz, dont le GLE Coupé se veut un dérivé plus « sportif » du GLE. Cette année, la marque à l’étoile d’argent ajoute une version plus racée à sa gamme GLC. 

Déjà disponible chez les concessionnaires, le Mercedes-Benz GLC Coupé 2017 vient seconder le modèle plus conventionnel et, à l’instar de ce dernier, il propose 2 saveurs distinctes : GLC 300 4MATIC et GLC 43 4MATIC. Rassurez-vous, l’aile canadienne du constructeur a confirmé la venue des éditions GLC 63 concoctées par les sorciers d’AMG à l’hiver 2018. Il s’agira d’ailleurs des premiers VUS de la catégorie à faire appel à un V8 biturbo. 

Mercedes-Benz Canada avait convié quelques membres de la presse automobile pour découvrir les attraits de ce nouveau véhicule. Voici ce qui en est ressorti…

Deux mécaniques… pour l’instant!
Au moment d’écrire ces lignes, les consommateurs peuvent uniquement mettre la main sur l’une ou l’autre des livrées du nouveau coupé utilitaire. En entrée de gamme, le GLC 300 4MATIC Coupé 2017 est mû par un 4-cylindres turbocompressé de 2,0 litres, déjà utilisé à toutes les sauces chez Mercedes-Benz. 

Comme son nom l’indique, le rouage intégral 4MATIC fait partie de l’équation, tandis qu’une boîte automatique à 9 rapports complète l’offre. Bien entendu, celle-ci s’accompagne de palettes montées derrière le volant. Avec une puissance de 241 chevaux et un couple de 273 livres-pied, le GLC 300 4MATIC Coupé n’a aucune misère à suivre la cadence, que ce soit en milieu urbain ou sur l’autoroute. 

Pour une expérience sensorielle supérieure, le Mercedes-AMG GLC 43 4MATIC Coupé est tout indiqué. Il a non seulement droit au V6 biturbo de 3,0 litres qui livre une puissance de 362 chevaux et un couple de 284 livres-pied (via la même boîte de vitesses), mais son rouage 4MATIC se montre plus sportif. En effet, la répartition du couple entre les essieux n’est pas la même d’un modèle à l’autre : dans le GLC 300, le train arrière peut recevoir jusqu’à 55 % du couple, tandis que dans le GLC 43, cette proportion passe à 69 %. 

Bien que ledit V6 ne soit pas assemblé à la main à l’usine d’Affalterbach comme les V8 et les 4-cylindres, il est tout de même programmé par la division de performance. Et ce n’est pas tout puisque les freins à disques sont plus gros sur ce modèle épicé. Idem pour la direction et la suspension améliorées. 

Au volant d’un coupé sport
Le Mercedes-Benz GLC Coupé 2017 est à la fois une voiture sport et un VUS, selon les représentants de la compagnie. Sur ce point, il est difficile de les contredire. L’aspect utilitaire est discutable, l’espace à la 2e rangée étant compté, tandis que le coffre perd quelques litres au profit de cette belle silhouette, mais en revanche, le côté sportif est bien présent chaque fois qu’on enfonce la pédale. 

Évidemment, la sonorité du 6-cylindres vend tout de suite la mèche sur les capacités du GLC 43 Coupé. Le 0-100 km/h annoncé ne nécessite que 4,9 secondes (!), ce qui explique les accélérations à l’emporte-pièce que nous avons pu effectuer sur les routes de l’arrière-pays albertain. Le modèle à 4 cylindres atteint quant à lui les 100 km/h en 6,5 secondes, une statistique assez révélatrice du potentiel de ce VUS coupé. 

Dans l’une ou l’autre des versions, la boîte automatique s’est avérée transparente lorsque les modes Normal et Eco étaient engagés et beaucoup plus directe en mode Sport ou Sport+. 
Sans surprise, c’est le GLC 43 Coupé qui remporte la palme de l’adrénaline, celui-ci étant un charme à piloter en conduite sportive, mais le GLC 300 Coupé n’a absolument rien à se reprocher, surtout avec une consommation moyenne officielle de 9,8 L/100 km.

Familial, le GLC Coupé?
À cette question, je me dois de répondre par la négative. Malgré ses 4 portières et son aire de chargement à peine plus petite que celle du GLC normal, le GLC Coupé a plus de points en commun avec un coupé sport qu’une voiture spacieuse prête à avaler tout l’équipement qu’une famille peut trimbaler au quotidien. 

C’est donc un compromis par rapport à son équivalent à toit horizontal, du moins au niveau utilitaire. Cela dit, comme il est joli et que sa finition est à l’image des autres produits de la marque, le GLC Coupé devrait bien se vendre chez nous. Mercedes-Benz s’attend à ce qu’il représente 20 % des ventes totales de GLC.

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Mercedes-Benz GLC Coupé 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V.Aubé
Photos de la Mercedes-Benz GLC Coupé 2017