Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz GLK350 2010 : premières impressions

Mercedes-Benz GLK350 2010 : premières impressions

Par ,

Style
Le nouveau GLK350 est un véhicule trompeur. Seul, il semble aussi large que la série ML de Mercedes. Garez le ML à côté du GLK et vous verrez comment il trompe l'oeil. Le GLK est plus étroit, plus court et plus bas, mais il revêt une robe qui le cache très bien. Vu de l'arrière, le GLK s'effile légèrement entre le bord inférieur de la vitre et la ligne de toit. Du côté, quelques lignes sculptées semblent allonger et remonter le véhicule. D'étincelantes jantes de 18 pouces chaussées de pneus taille basse envahissent suffisamment les passages de roues pour satisfaire les amateurs de « bling-bling », mais c'est là la seule touche scintillante du GLK.

Du côté, quelques lignes sculptées semblent allonger et remonter le véhicule.

À l'avant, le carénage de couleur assortie divise la calandre en deux sections. La calandre supérieure arbore deux barres (trois en Europe) et la grande étoile emblématique de la marque. Derrière la barre supérieure, un conduit envoie le flux d'air à la prise d'air double de type schnorkel. C'est une configuration efficace qui contribue au son très agréable qu'émet le GLK lorsqu'on enfonce fermement la pédale.

Impressions de conduite
Une autre chose très agréable se produit lorsqu'on sollicite le GLK : il répond avec beaucoup d'enthousiasme. Il décolle rapidement, mais en douceur, d'un feu rouge. L'accélération à vitesse de croisière sur une brettelle d'entrée d'autoroute était deux fois plus excitante que dans un VUS régulier. Le GLK peut atteindre la vitesse de croisière, intégrer la circulation et s'engager dans la voie de gauche avant même d'arriver au bout d'une voie d'accélération type. Tester ses capacités de dépassement 80-120 km/h s'est avéré tout aussi emballant, les voies de dépassement étant courtes et la circulation, rapide.

Le freinage est tout aussi important. Grâce aux quatre freins à disque et à tous les dispositifs d'assistance électroniques, je n'ai jamais ressenti d'inquiétude. La pédale de frein se dosait facilement, assurant une force de freinage optimale, et si on a besoin d'un petit quelque chose de plus, les systèmes ABS et de contrôle de la stabilité sont aux aguets.

La tenue de route du GLK est exceptionnelle. À la tombée du jour et dans un brouillard léger, on ne peut deviner les courbes d'une autoroute inconnue. Les phares n'aident pas, puisque le brouillard renvoie constamment leur éclat. Il n'y a rien d'autre à faire que de tourner le volant et espérer qu'on adopte la bonne trajectoire. J'ai mal jugé quelques courbes, mais la suspension a fait son travail et je m'en suis tiré sain et sauf.

Une autre chose très agréable se produit lorsqu'on sollicite le GLK : il répond avec beaucoup d'enthousiasme.