Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mitsubishi Eclipse Spyder GT-P 2011 : essai routier

Mitsubishi Eclipse Spyder GT-P 2011 : essai routier

Émasculation Par ,

Je ne peux m’empêcher de comparer l’Eclipse d’aujourd’hui au modèle de la première génération. L’Eclipse de 1990 était légère, pas chère, rapide et se distinguait facilement de la horde de coupés sport abordables offerts à cette époque.

L’Eclipse doit faire face à une concurrence telle que les Chevrolet Camaro, Dodge Challenger, Ford Mustang et Hyundai Genesis Coupé. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Depuis ce temps, les rivales de la Mitsubishi sont toutes disparues : Honda Prelude, Acura Integra, Mazda MX-6, Volkswagen Corrado, Toyota Celica, Ford Probe, Dodge/Chrysler Daytona, Nissan 240SX, Subaru XT et Isuzu Impulse.

L’Eclipse a probablement survécu parce que sa clientèle a changé, parce que la voiture s’est transformée en voiture de tourisme, ciblant une foule de gens plus âgés, et aux femmes. Peut-on considérer cela comme une sorte de victoire pour Mitsubishi?

Peut-être. Mais maintenant, l’Eclipse doit faire face à une concurrence telle que les Chevrolet Camaro, Dodge Challenger, Ford Mustang et Hyundai Genesis Coupé. Ce sont toutes des voitures sportives à propulsion. La Mitsubishi, cependant, fait tourner ses roues avant.

Et dans la guerre des chevaux, l’Eclipse possède moins de munitions que presque chaque rivale énumérée ci-haut. Pourtant, le V6 de 3,8 litres à 24 soupapes développe 265 chevaux et un couple de 252 livres-pied, donc rien de gênant. Jumelé à une boîte manuelle à 6 rapports, la Spyder GT-P boucle le 0-100 km/h en 6,8 secondes et le quart de mille en 14,6 secondes à 160 km/h. C’est ce qu’on appelle rapide.

Le gros problème avec l’Eclipse à moteur V6, demeure l’effet de couple. Les décollages à plein régime provoquent des vibrations dans le volant, alors que la voiture peine à garder une trajectoire linéaire. Le système antipatinage est un peu trop permissif, parce qu’à chaque fois qu’on tourne un coin de rue avec un peu trop d’enthousiasme, on se fait récompenser avec des pneus qui crient. Franchement embarrassant.

La voiture profiterait d’un antipatinage plus sophistiqué qui intervient davantage lorsque le volant est tourné d’un certain degré. Tout cela gâche la tenue de route de la voiture à ses limites, malgré que la suspension ait été abaissée de 15 mm pour 2011. Néanmoins, tout cela semble sévère, or si on conduit normalement, ce n’est pas un problème.

La GT-P atteint les 100 km/h en 6,8 secondes, grâce à son V6 de 265 chevaux. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)