Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mitsubishi Lancer Ralliart 2006

Mitsubishi Lancer Ralliart 2006

Par ,

Mitsubishi Lancer Ralliart 2006 (Photo: Justin Pritchard, Auto123.com)
Je me rappelle que plusieurs personnes (moi inclus) sont tombées en amour il n'y a pas si longtemps avec les voitures compactes japonaises, plus précisément en raison de leur conduite agréable, de leurs multiples talents et de leurs moteurs économes. Mais pourquoi? Après tout, il y a bien d'autres bolides plus alléchants sur le marché que des Honda, Toyota ou Mitsubishi à traction avant.

La réponse tient à mon avis en un mot: abordables. Pour une somme d'argent très raisonnable, il est possible de se procurer une voiture efficace, confortable et bien construite, qui est aussi amusante à conduire, belle à regarder et peu coûteuse à remplir d'essence. Et puisqu'il s'agit de Japonaises, leur fiabilité et leur durabilité à long terme ne sont pas un problème, ce qui a de quoi faire sourire sans arrêt. Elles procurent à leurs propriétaires des heures de plaisir et d'excitation, mais surtout, une liberté de déplacement à bas prix. Pour certains, de tels bénéfices valent autant que ceux d'une Viper, d'une Lamborghini ou d'une Porsche.

La Mitsubishi Lancer Ralliart 2006 est remplie d'équipements et de gadgets. On retrouve au menu un léger ensemble pour accentuer la carrosserie (incluant jupes, feux à lentilles claires et aileron arrière) et la
Mitsubishi Lancer Ralliart 2006 (Photo: Justin Pritchard, Auto123.com)
différencier de sa brillante mais moins sexy jumelle, en l'occurrence la Lancer de base. Lesdits ajouts esthétiques sont intégrés intelligemment, sans franchir la ligne entre sport et ridicule. Autrement dit, le design de la Ralliart n'est pas outrancier; aucun angle de vue ne permet de dire que cette voiture est trop extravagante. Elle n'est qu'un rappel éloquent de la raison pour laquelle nous avons succombé au charme des berlines compactes nippones. Il faut souligner la présence d'un toit ouvrant et d'une antenne Alfa sur le toit, cette dernière contrôlant la radio de la chaîne stéréo optionnelle de mon modèle d'essai. Un changeur de six CD au tableau de bord et un caisson d'extrêmes graves intégré font également partie de l'équation. Il y a même des roues de 16 pouces, mais les gens de Mitsubishi ont préféré chausser mon modèle de pneus d'hiver Nexen sur des jantes en acier. Après tout, c'est leur véhicule.

Le derrière de la voiture est condensé, la grande lunette arrière surplombant un coffre relativement court. Les vitres latérales sont hautes, tout comme le pare-brise. Cette Lancer n'essaie pas de dissimuler sa personnalité de berline en adoptant une ceinture de caisse élevée et des vitres étroites. En ce qui me concerne, je trouve le design bien pensé et distinctif à plusieurs égards. On sent ce charme propre à Mitsubishi.

Dès qu'on pénètre à l'intérieur, on remarque que les sièges sont conçus pour offrir un support optimal, avec des appuis latéraux qui maintiennent le corps solidement en place. Ils sont recouverts d'un doux tissu aux accents rouges et noirs. Les ajustements sont nombreux pour le conducteur, ce qui permet de trouver rapidement la position de conduite idéale. (La visibilité sur la route est d'ailleurs rehaussée par un bas tableau de bord et une impressionnante surface vitrée avec de minimes angles morts.) J'ai roulé pendant plus de 12 heures sur l'autoroute, et je crois pouvoir affirmer sans me tromper que ces sièges sont les meilleurs dans cette fourchette de prix. Ils seraient d'un précieux recours pour vous conduire confortablement jusqu'au travail à tous les jours, pendant les longs embouteillages. Aucune sortie ne serait complète sans un toit ouvrant et un puissant système de son - et ce n'est pas ici que la Ralliart déçoit.