Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mitsubishi Outlander XLS TI 2007 : essai

Mitsubishi Outlander XLS TI 2007 : essai

Par ,

De gros efforts

Le constructeur nippon Mitsubishi n'est plus un simple nouveau joueur; il est désormais bien établi sur le marché. Au moment où vous lisez ces lignes, 62 concessionnaires sont actifs à la grandeur du pays. D'ici avril 2008, 13 nouveaux détaillants se seront ajoutés et, un an plus tard, Mitsubishi s'attend à ce que son réseau compte plus de 90 concessionnaires à travers le Canada.

Mitsubishi a gagné beaucoup de maturité depuis son arrivée au Canada à l'automne 2002.

La situation financière du fabricant est plus rose qu'elle ne l'était il y a deux ou trois ans. Toutefois, pour assurer sa santé à long terme, il doit offrir un bon noyau de véhicules que les consommateurs voudront absolument acheter. Après le lancement de la brûlante nouvelle Eclipse (maintenant plus discrète), Mitsubishi y va d'un double assaut: l'Outlander 2007 et la Lancer 2008. Si ces deux modèles ne connaissent pas un succès monstre, les choses iront bien mal chez le Japonais.

Dynamique ou dynamite?
Le nouvel Outlander délaisse son look banal, voire douteux, et adopte une nouvelle silhouette agressive qui lui permettra de se démarquer véritablement de la masse. Ce VUS compact possède un style attrayant et un caractère déterminé, surtout grâce à ses ailes prononcées et à son museau éloquent. La ceinture de caisse inclinée est joliment surmontée de vitres latérales étroites entrecoupées de montants arrière bien définis.

Plusieurs indices nous convainquent que ce véhicule cible une jeune clientèle branchée. Les feux arrière combinés à DEL, les roues optionnelles de 18 pouces et le double embout d'échappement chromé figurent habituellement sur la liste des caractéristiques prisées des moins de 40 ans. D'ailleurs, strictement en termes de charme visuel, je crois que seul le nouveau Saturn VUE 2008 est aussi attirant.

On se régale... encore
À l'intérieur de l'Outlander, la thématique originale se poursuit. La version XLS mise à l'essai comprenait tous les gadgets et accessoires auxquels on est en droit de s'attendre, sans oublier bien sûr une sellerie en cuir. On retrouve un tableau de bord simple et fonctionnel pouvant recevoir en option un système de navigation à écran tactile. Une chaîne audio Rockford-Fosgate Punch de 650 watts, incluant neuf haut-parleurs dont un caisson des graves de 10 pouces, est également disponible. Je peux vous confirmer que ce système de son est très puissant mais qu'il manque de clarté et de richesse.

Pour le reste, les occupants sont bien traités. Les sièges avant sont enveloppants et la banquette centrale est adéquate. Quant aux places de la troisième rangée, elles sont tout à fait risibles. Les compartiments de rangement sont en nombre suffisant et, pour les gros items, l'aire de chargement arrière est grande et accommodante. Les surfaces en plastique sont belles et très bien assemblées en général, excepté les portières de mauvais goût.

Le nouveau look est original et flatteur.