Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de la Porsche 911 Carrera 1986 : la définition du plaisir de conduire

Les modèles avancés aujourd’hui par Porsche jouissent d’une grande popularité à travers le monde. La raison est simple ; ils livrent des expériences de conduite hors du commun. Tout amateur de pilotage automobile rêve un jour d’en posséder un. Cependant, il faut se rappeler que ça n’a pas toujours été le cas pour les créations de la firme de Stuttgart. Avant l’arrivée de la Boxster et du véhicule utilitaire Cayenne, la 911 était celle qui tenait le fort. Toutefois, au début des années 80, des modèles comme la 928 et la 944 ont permis à Porsche de ratisser plus large.

Cependant, pour les puristes, c’est l’ensorceleuse 911 qui demeurait la référence. Près de 40 ans plus tard, elle n’est plus seule, mais elle est toujours vénérée.

L’originalité
Le modèle qui vous est présenté cette semaine se dévoile dans toute son originalité. Voilà qui est rare, car de nombreuses éditions de cette période ont profité d’une restauration complète. Dans l’univers de la voiture ancienne, même si les véhicules (bien) restaurés valent leur pesant d’or, rien ne peut égaler un modèle d’origine magnifiquement conservé. Le fait que le bolide photographié porte aujourd’hui les mêmes flingues qu'en juin 1986, mois où il a été assemblé, ajoute quelque chose de vraiment spécial.

Mais rien qui s’approche de l’expérience au volant. Avant de vous en dire plus là dessus, un petit retour en arrière toutefois, question de redécouvrir le modèle

Photo : D.Rufiange

La 911
La Porsche 911 est probablement l’une des voitures les plus mythiques de l’histoire de l’automobile. Introduite en 1964, cette évolution du légendaire modèle 356 est toujours le porte-étendard de la marque. Aujourd'hui, les modèles 911 qui sont vendus chez nous sont les fiers représentants de la huitième génération du produit.

En 1986, nous nagions dans la deuxième évolution de la 911 qui s’est étendue de 1975 à 1989. Dans le jargon du milieu, on fait référence à cette création comme étant la 930. C’est avec cette cuvée qu’est apparue la première 911 à moteur turbo, notamment.

Cependant, la Porsche 911 Carrera est équipée d’un moteur atmosphérique à 6 cylindres de 3,2 litres. Ce dernier livrait, en 1986, 228 chevaux et 209 livres-pieds de couple. Ce n’était pas piqué des vers à l’époque. Et considérez ceci ; le poids de la 911 d’alors n’était que de 1210 kilos. Le rapport poids/puissance était excellent. En termes plus familiers, la voiture mettait environ 6 secondes pour atteindre les 100 kilomètres-heure.

Photo : D.Rufiange

Pas donnée
Il fallait toutefois avoir un portefeuille bien garni pour se procurer une 911 en 1986. Les choses n’ont pas changé… En dollars de l’époque, l’acheteur était soulagé de plusieurs dizaines de milliers de dollars selon la version et l’équipement qu’il choisissait. À titre comparatif, un modèle turbo se vendait 48 000 $ aux États-Unis en 1986.

En contrepartie, la note exigée pour la 911 a toujours garanti à son propriétaire un certain caractère exclusif. De toute évidence, à un tel prix, elle se faisait plus rare sur la route. Plusieurs ne pouvaient que rêver d’en posséder une.

Cependant, pour ceux qui n’avaient pas les moyens de rouler en 911 en 1986, il n’est jamais trop tard pour bien faire. La valeur d’une 911 Carrera 1986 sur le marché du véhicule d’occasion varie entre 50 000 $ et 70 000 $. C’est cher, mais ce n’est pas inaccessible. Surtout, cette valeur est appelée à croître. Voilà peut-être la chose la plus intéressante.

Au volant
Prendre le volant d’une 911 contemporaine demeure une expérience unique. La sensation ressentie aux commandes est enivrante. Ajoutez à cela que le modèle colle à la route comme jamais et vous avez là les ingrédients capables de transformer toute randonnée en moment magique.

Photo : D.Rufiange

Cependant, si j’avais à faire un choix, c’est encore aux commandes d’une ancienne que je voudrais me trouver. Au milieu des années 80, les 911 étaient encore de petite taille et leur poids minime faisait que le niveau de performance offert était franchement intéressant. Surtout, la communion avec la route était franchement impressionnante.

En s’insérant à bord, on découvre un cockpit de voiture de course, rien de moins. Tout est à notre portée de main et la proximité avec tout le nécessaire, soit l’instrumentation, le levier de vitesse et le pédalier, nous place dans une ambiance peu commune. Puis, en faisant démarrer le moteur, le grondement nous achève ; on sait qu’on s’apprête à vivre une expérience unique.

Et tout cela se confirme dès les premiers mètres qu’on parcourt. Un départ rapide à la tombée d’un feu vert, une bretelle d’autoroute qu’on emprunte avec l’accélérateur au plancher en passant les rapports ; tout provoque une réaction de la pilosité. Et c’est sans compter sur la direction qui nous rappelle celle d’un go-kart. Et la sonorité ? On aurait voulu créer une meilleure symphonie qu’on en aurait été incapable. Vraiment, ça frise la perfection.

Photo : D.Rufiange

Et, la tenue de route, même si elle était impressionnante pour l’époque, n’est pas à la hauteur de ce qui nous est proposé aujourd’hui. C’est probablement ce qui fait le charme de cette vieille. On la sent capable de nous mordre et de nous ramener à l’ordre en tout temps. C’est cette sensation qui séduit.

Une sensation dont on ne se lasse jamais.

Conclusion
Souvent, les voitures anciennes portent des noms qui ont disparu du paysage automobile (Meteor, Satellite, Comet, etc.). La Porsche 911 est l’une des exceptions à cette règle.

Le modèle phare du constructeur allemand en est à sa 55e année d’existence et rien ne laisse présager que cette séquence s’arrêtera de sitôt. Cependant, on peut se demander jusqu’à quel point les 911 actuelles deviendront des objets de collection dans 25 ans. Leur complexité mécanique, leur coût d’entretien et le fait qu’elles sont plus nombreuses sur la route pourraient changer la donne, sans compter que d’autres modèles portent aujourd’hui le nom de Porsche comme la Boxster ou la Cayman.

Reste de vrais classiques comme cette édition 1986. On pourra toujours se rabattre sur elles.

Photo : D.Rufiange

Fiche technique

Modèle : Porsche
Version : 911 Carrera
Année : 1986
Poids : 1210 kg
Prix en 1986 : entre 30 000 et 50 000 $
Moteur : Boxer 6 cylindres de 3,2 litres
Transmission : manuelle à 5 rapports
Puissance chevaux/couple : 228 ch et 209 lb-pi (autres sources : 200 ch et 190 lb-pi.)
Performance 0-100 km/h : 6.1 secondes
Vitesse maximale : 245 km/h
Modèles similaires en 1986 : Ferrari 328 GTS, Lotus Excel, Lamborghini Jalpa P350 GTS, Nissan 300 ZX

Photo : D.Rufiange

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Porsche 911 Carrera 1986
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Rufiange
Photos de la Porsche 911 Carrera 1986