Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Porsche 911 Turbo 2010 : essai routier

Porsche 911 Turbo 2010 : essai routier

La triste délaissée Par ,

Parce que l’année 2011 arrive à grands pas, et avec elle la venue d’une Porsche 911 Turbo S plus spectaculaire, la simple (?) 911 Turbo attire moins l’attention. Pourtant, cette grande négligée possède plus que sa part de mérites, et à moins de faire carrière sur un circuit, la nuance se veut tellement infime qu’elle ne vaut pas la peine d’être mentionnée.

Car la 911 turbo, malgré les quelques chevaux de moins, demeure à l’image de la mythique sportive allemande, tant en matière de performances que de conduite. Avec sa mentalité de guerrière, elle se montre prête à affronter tous les chronomètres de la terre.

La 911 turbo demeure à l’image de la mythique sportive allemande, tant en matière de performances que de conduite. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Il y a environ un an, ce modèle a bénéficié d’améliorations notoires pour la rendre encore plus attrayante.

Techniquement plus évolué
La grande nouveauté qui a affecté la Porsche Turbo se situe d’abord dans le moteur. On a transformé totalement le bloc moteur, en se servant de technologies uniques développées par Porsche. En modifiant ainsi la conception, on a diminué le nombre de pièces utilisées allégeant le total de près de 10 kilos.

On a aussi ajouté l’injection directe, ce qui rend le refroidissement plus facile en raison de la vaporisation et permet de hausser le taux de compression sans problème, et d’augmenter la cylindrée qui atteint désormais 3,8 litres.

Même le système ultrasophistiqué de lubrification propre à Porsche a subi des changements, préservant son réservoir externe et comptant à présent sur six pompes pour assurer une circulation plus fluide.

Je pourrais énumérer toutes les améliorations apportées, ce qui nécessiterait peut-être une dizaine de pages ainsi qu’un dictionnaire spécialisé! Et puis dans certains cas, seuls les ingénieurs arrivent à reconnaître et apprécier les bienfaits. Je dirai donc simplement que le moteur de la 911 turbo gravit dorénavant à 500 chevaux, une hausse de 20 sur l’ancienne génération, une proportion que l’on a aussi conservée dans le couple qui grimpe maintenant à 479 livres-pieds.

Des nombres impressionnants pour une voiture dont le poids ne cesse de diminuer.

Le moteur de la 911 turbo gravit dorénavant à 500 chevaux, une hausse de 20 sur l’ancienne génération. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)