Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Porsche Boxster Spyder 2011 : essai routier

Porsche Boxster Spyder 2011 : essai routier

Un poids plume qui frappe fort! Par ,

Finalement, ceux qui nous vantent les mérites d'une diète ont peut-être raison. En tout cas, quand on recherche une voiture agile, athlétique et économe d'essence, la légèreté est de mise.

Évidemment, tout comme un être humain normal ne peut dire complètement adieu aux mets hyper caloriques tels que la pizza, les pâtes et le chocolat, un véhicule ordinaire ne peut pas vraiment se départir de son climatiseur, de son régulateur de vitesse et de sa chaîne audio.

Ajoutez un embrayage ferme et une direction aussi communicative que rapide et vous obtenez un roadster qui rendra accro tout mordu de conduite sportive. (Photo: Justin Pritchard/Auto123.com)

Or, la nouvelle Porsche Boxster Spyder 2011 n'est pas un véhicule ordinaire. Pour ce modèle haute performance, les ingénieurs du constructeur allemand ont brillamment fait perdre à la Boxster, pourtant très légère, une bonne partie de ses kilos. Ils nous présentent donc ici le plus petit poids plume dans la gamme de Stuttgart.

On coupe!
Les portières en aluminium, les jantes en alliage léger et le couvercle arrière révisé contribuent ensemble à réduire le poids, ce qui se traduit par une Boxster encore plus rapide et moins énergivore. Un réservoir d'essence plus compact, des feux antibrouillard avant rétrécis et une batterie spéciale au poids inférieur ont aussi été installés, tandis que l'aileron à déploiement automatique a été abandonné au profit d'un aileron fixe.

À l'intérieur, les poignées de portes ont été remplacées par des sangles en tissu, les compartiments de rangement ont été réduits au strict minimum et l'équipement de série ne comprend ni climatiseur, ni radio, ni porte-gobelets – uniquement des ingrédients axés vers la conduite sportive.

Les sièges de course ajustables en une seule direction se composent de fibre de carbone. Je les ai trouvés confortables et enveloppants... après avoir adopté la bonne contorsion pour y accéder!

Étroite et radicale
En effet, comme toute voiture conçue pour la piste, la Porsche Boxster Spyder 2011 ne permet pas d'entrer ou de sortir gracieusement en raison de son cockpit très étroit. On regrette aussi le manque de rangement à portée de main, la visibilité arrière limitée, le roulement dur et tout le bruit causé par le vent et les pneus.

Dans ce dernier cas, l'un des coupables s'avère le toit léger unique de la Spyder, venu remplacer la lourde capote motorisée. Maintenant, il faut installer et désinstaller soi-même un toit souple d'aspect primitif à l'aide d'une technique précise. J'avais l'impression de monter une tente!

Comme toute voiture conçue pour la piste, la Porsche Boxster Spyder 2011 ne permet pas d'entrer ou de sortir gracieusement en raison de son cockpit très étroit. (Photo: Justin Pritchard/Auto123.com)