Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Porsche Cayenne Turbo S 2009 : essai routier

Porsche Cayenne Turbo S 2009 : essai routier

Un utilitaire sport ridiculement rapide Par ,

L’une des premières choses qu’on nous enseigne dans les écoles de pilotage est que le fait de garder la tête reculée et les yeux relevés est la clé du succès pour une conduite performante. Certains oublient vite ce détail; pourtant, il nous aide à devenir plus rapide et plus en sécurité sur la route.

Le Porsche Cayenne Turbo S 2009 nous le rappelle à chaque fois qu’on enfonce l’accélérateur. Le roi de la gamme Cayenne de Porsche est tellement fougueux et rapide qu’il nous oblige à surveiller la piste juste au bout de notre nez. La sécurité avant tout, comme on dit.

Le roi de la gamme Cayenne de Porsche est tellement fougueux et rapide qu’il nous oblige à surveiller la piste juste au bout de notre nez.

La formule
Le Cayenne Turbo S possède une suspension et des freins dignes d’une voiture de course ainsi qu’une cavalerie plus imposante qu’une salle de montre remplie de smart fortwo. À cela s’ajoutent un système à quatre roues motrices avec gamme basse, des différentiels bloquants et un système d’amortissement variable à cinq positions, sans parler d’une boîte automatique Tiptronic à six rapports.

Chaussé de pneus appropriés, ce redoutable Porsche peut attaquer n’importe quel sentier où l’amène son propriétaire. Ceci étant dit, comme il s’agit du «supercar» des véhicules utilitaires sport, la performance hors route n’est pas vraiment ce qui compte.

Presque silencieux, mais très dangereux (pour votre permis)
Sous le capot se trouve un V8 biturbo de 4,8 litres développant une puissance absurde de 550 chevaux. Malgré ces chiffres qui laissent bouche bée, le moteur se montre aussi silencieux que solide. Au démarrage, il est à peine plus bruyant que la moyenne des VUS. Idem lorsqu’on atteint une vitesse de croisière.

Pour que le Porsche Cayenne Turbo S puisse hausser le ton, il faut appuyer sur le bouton «Sport», se trouver une longue ligne droite déserte et s’assurer qu’aucun policier ne fait du radar.

Écrasez la pédale d’accélérateur et vous sentirez la boîte de vitesses rétrograder d’un ou deux rapports pour livrer une poussée des plus violente. L’aiguille balaie les intervalles de 30 km/h sur l’indicateur de vitesse comme une mitraillette fait décoller des canettes d’aluminium lors d’un exercice de tir. C’est tout ce que je peux vous dire, car il est impossible pour moi de décrire parfaitement toute la force de frappe du Cayenne Turbo S en pleine accélération sans utiliser des mots proscrits ou des blasphèmes.

Sous le capot se trouve un V8 biturbo de 4,8 litres développant une puissance absurde de 550 chevaux.