Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Saab 9-3 SportCombi 2008 : essai routier

Saab 9-3 SportCombi 2008 : essai routier

Par ,

L'introduction de la Saab SportCombi marque presque un retour aux sources pour les puristes du fabricant suédois. Bien que ce ne soit pas une « berline » à cinq portes, il n'en demeure pas moins qu'elle représente le premier effort de la marque pour réintroduire le hayon, dans un format familial. C'est donc avec impatience que cette voiture était attendue.

Pour 2008, on a droit à un autre retour aux sources avec une réaffirmation du style Saab.

Retour aux sources
Pour 2008, on a droit à un autre retour aux sources avec une réaffirmation du style Saab. Les blocs optiques reprennent donc les yeux bridés qui ont marqué l'histoire de l'entreprise. Le coup de crayon est des plus réussis et ne fait plus que simplement rafraîchir la voiture. On ne peut maintenant plus la confondre avec une quelconque européenne.

C'est donc une belle réussite même si, dans l'ensemble, la voiture semble un peu déséquilibrée par l'importance de la partie arrière et du hayon. Saab reprend le concept des lentilles claires pour les feux de recul. Cet attribut est l'un des nombreux éléments qui permettent de distinguer la SportCombi de n'importe quelle autre familiale sur le marché. L'intérieur est également tout ce qu'il y a de plus suédois et maintient l'affiliation de la marque à l'aéronautique. La finition à bord est maintenant de loin supérieure à tout ce que Saab a pu nous proposer aux fils des ans.

Garder la voiture simple
C'est en vertu de cette logique que les ingénieurs ont construit la SportCombi. En effet, ce n'est pas dans cette voiture que vous trouverez tous les gadgets dernier cri. Il n'en demeure pas moins qu'elle est associée à un certain prestige, et qu'un peu plus d'équipement aurait eu sa place. Bien que la planche de bord soit surchargée, le style général demeure intéressant, et les commandes sont facilement accessibles.

Étant en termes propres une familiale, nous sommes en droit de nous attendre à un espace intérieur hors du commun. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Le dégagement et l'espace à l'avant sont généreux. Par contre, malgré l'accès facile aux places arrière, le dégagement est plutôt limité. Il en va de même de l'espace de chargement arrière; toutefois, la banquette arrière offre la possibilité de rabattre les sièges en configuration 60/40, et une trappe à skis est présente, ce qui facilite le chargement des objets longs.

Le style général du tableau de bord demeure intéressant, et les commandes sont facilement accessibles.