Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Scion tC 2011 : essai routier

Scion tC 2011 : essai routier

La petite qui se disait sportive Par ,

Quand Toyota a finalement annoncé que sa marque vedette, Scion, franchirait la frontière vers le nord, les pupilles des amateurs de petites voitures se sont rapidement dilatées. Après tout, les Scion ont une réputation de voiture cool, de petits bolides que l’on peut aménager à sa guise. Et la tC est probablement la plus stimulante de ce côté, avec son allure anticipée de bête féroce.

Puis il y a eu un bémol, les fans constatant que les Scion s’en venaient chez nous parce qu’elles trouvaient difficilement preneurs au Sud. Ce qui a semé le doute dans l’esprit de plusieurs, incluant le mien. Puis voilà que nous avons enfin l’occasion de l’essayer, la méchante tC, sur nos routes du Québec. Une expérience, disons-le, moins transcendante qu’on ne l’aurait souhaitée.

Bien sûr les couleurs proposées ne plaisent pas nécessairement à tout le monde, n’empêche que son style unique captive. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Du caractère à revendre
Si la tC déçoit un peu, ce n’est certainement pas faute d’avoir essayé. Sa silhouette trapue, massive et totalement distinctive, lui permet pourtant de captiver les regards. Bien sûr les couleurs proposées ne plaisent pas nécessairement à tout le monde (on l’offre notamment dans un gris souris peu attrayant), n’empêche que son style unique captive.

Et avouons-le, un petit coupé de cet acabit attire toujours l'attention d’un certain nombre d’amateurs, et Scion compte là-dessus pour augmenter sa clientèle.

Dans l’habitacle, la tC se donne véritablement une personnalité sport. En fait, elle est presque la plus sportive des Toyota avec son volant agressif, et son affichage clair et précis. En revanche, la qualité et l’abondance des plastiques bon marché, et les milliers de craquements provenant de toute part tout au long de l’essai, m’ont un peu déstabilisé.

Un bon mot pour la position de conduite, remarquablement bien adaptée pour quelqu’un de ma taille quoique difficile à trouver pour les gens plus petits, et pour le support offert par les sièges. Ce qui, de par la nature même du véhicule, reste une excellente nouvelle.

Mentionnons quand même que les passagers arrière devront faire preuve de beaucoup de complaisance, ayant leurs genoux soudainement beaucoup trop près de leur visage.

Dans l’habitacle, la tC se donne véritablement une personnalité sport. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)