Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

smart fortwo cabriolet édition limitée 3 2009 : essai routier

smart fortwo cabriolet édition limitée 3 2009 : essai routier

Un pensez-y bien! Par ,

En 2009, la puce biplace de smart célèbre son cinquième anniversaire au Canada. Cinq années de monopole sur un créneau qui risque de se développer. En effet, bientôt Toyota devrait lancer la iQ triplace (vraisemblablement portant l’écusson Scion), alors que Mitsubishi envisage de commercialiser la « i » à moteur à essence, en plus de sa version électrique.

La smart fortwo passion est le cabriolet le plus abordable sur le marché canadien... après la Jeep Wrangler!

En attendant que ces autres puces à moteur ne posent leurs pneus sur le sol canadien, le succès de la smart au Canada se maintient. Depuis 2004, tous les exemplaires importés ont trouvé preneur, malgré des factures substantielles.

Le modèle le moins coûteux, le coupé surnommé « Pure », affiche tout de même un prix de base de 14 990 $. Cela représente un écart de 1 370 $ par rapport à la Yaris la plus humble de la gamme (13 620 $).

Il faut admettre que cette petite Toyota dispose d’une carrosserie à hayon plus logeable que celle de la puce alsacienne. Elle peut entasser jusqu’à cinq personnes (pas trop grosses, svp!), ses performances (accélérations et reprises) sont supérieures et elle ne consomme qu’un litre d'essence de plus aux 100 kilomètres.

L’exclusivité plaît!
Alors, à quoi tient cet engouement pour la smart? C’est simple : des Yaris, il en pleut! À la fin d’octobre, cette année, Toyota en avait écoulé un peu plus de 20 000 au pays, selon les chiffres de l’hebdomadaire américain « Automotive News ». Et des smart? Mercedes-Benz en avait vendu dix fois moins.

Cette exclusivité relative contribue largement au succès de la smart. Bien qu’il y en ait peu sur nos routes, dès qu’on aperçoit une smart, sa bouille unique la dégage du flot de trafic. Les Yaris, elles, on ne les remarque plus.

Or, si le « coupé » smart fait jaser, imaginez combien le cabriolet fait sourciller les gens. Encore plus exclusif, ce modèle procure les mêmes avantages avec, en prime, la possibilité de profiter des chauds rayons de Galarneau!

Cette « prime » n’est pas donnée, toutefois. Le cabriolet réclame un prix plus costaud : 21 250 $. Et vous n’avez pas encore commencé à la personnaliser. C’est 655 $ de plus que la Jeep Wrangler Sport de base, qui a un roulement aussi rude, mais deux places de plus et une capacité hors route inégalée.

L’aménagement intérieur est seyant et original.