Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

smart fortwo passion 2016 : essai routier

smart fortwo passion 2016 : essai routier

Plus spacieuse, plus belle et plus amusante Par ,

La smart fortwo 2016 entièrement redessinée est plus large de 100 millimètres et donc beaucoup plus spacieuse à l’intérieur (mais pas autant que la future forfour à 5 portes). Elle offre aussi un habitacle amélioré, une meilleure motorisation et bien d’autres qualités.

Saura-t-elle captiver les acheteurs de voitures écolo au Canada aussi bien que l’originale il y a une douzaine d’années? Nous le verrons en temps et lieu, mais je dois avouer après ce premier essai routier de la nouvelle fortwo que smart va dans la bonne direction.

Encore petite, mais plus performante 
J’ai essayé une version appelée passion, qui se positionne entre celle de base (pure) et la haut de gamme (prime). Peu importe le choix que vous faites, vous mettrez la main sur le véhicule le plus compact qui peut rouler légalement sur la voie publique au Canada. Longue de 2,69 mètres comme sa devancière, la smart fortwo 2016 peut même se garer perpendiculairement à la chaussée ― là où la loi le permet, évidemment. 

Le modèle canadien (7,5 L/100 km en ville et 6,1 L/100 km sur l’autoroute) n’est pas aussi frugal que l’ancien (6,8 et 6,2, respectivement), ce qui est un peu étrange, car les cotes de consommation se sont légèrement améliorées du côté des États-Unis. Quoi qu’il en soit, les conducteurs de la fortwo 2016 seront surement satisfaits du nouveau moteur à 3 cylindres de 898 cc, plus petit mais aussi plus énergique, qui développe 89 chevaux (+19) et 100 livres-pied de couple (+32). 

Pesant seulement 900 kilos, la nouvelle smart fortwo s’avère assez rapide au décollage, presque autant qu’une voiture électrique et certainement plus vite que l’ancienne génération. Son temps d’accélération officiel de 0 à 100 km/h est de 10,4 secondes avec la boîte manuelle à 5 rapports et de 10,7 secondes avec la boîte à double embrayage twinamic à 6 rapports (que j’ai essayée). La vitesse de pointe s’élève à 155 km/h, donc pas de problème sur nos autoroutes.

Une boîte plus fluide qui taira les critiques 
La boîte twinamic est le même genre qu’utilisent les fabricants de voitures sportives pour exploiter tout le potentiel de leurs fougueuses mécaniques. Les amateurs de conduite l’apprécient beaucoup malgré des changements de rapport plus abrupts qu’avec une automatique ordinaire.

L’ancienne boîte offerte par smart a souvent été critiquée pour son manque de fluidité, mais de gros efforts ont été déployés par les ingénieurs et, à défaut d’être onctueuse comme de la crème fouettée, la nouvelle se montre définitivement plus agréable lors des passages. Un mode manuel est encore une fois disponible, tout comme des réglages Éco et Sport. Cette petite machine se permet même de générer une impulsion de l’accélérateur pour mieux faire correspondre le régime du moteur avec le rapport sélectionné lors des rétrogradations! 

Un comportement routier amélioré
La direction à assistance variable de la smart fortwo 2016 procure un feedback raisonnablement bon, en partie grâce à la configuration à moteur arrière et à roues motrices arrière. Elle explique aussi le faible diamètre de braquage de la voiture. J’ai senti que cette dernière avait tendance à pencher dans les virages à haute vitesse, mais ce n’est rien d’inquiétant et la smart gardait quand même bien sa trajectoire.

Sur l’autoroute, elle procure confort et inspire confiance grâce à son roulement étonnamment doux, bien que les forts vents de travers continuent de la déstabiliser un peu malgré la présence d’un système justement développé pour contrer ce phénomène. Le freinage est excellent, les disques avant et les tambours arrière produisant de beaux arrêts progressifs et, en cas d’urgence, une immobilisation tout aussi rapide que contrôlée.

Par contre, si la visibilité est très bonne vers l’avant et sur les côtés, celle vers l’arrière ne m’a pas satisfait. Il faudrait peut-être songer à remplacer le rétroviseur conventionnel par un écran numérique qui affiche l’image captée par une caméra montée à l’arrière, comme certaines marques de luxe (dont Cadillac) le font maintenant. Je ne parle pas ici d’une caméra de recul comme on les connaît, chose qui est déjà proposée en option avec un écran d’infodivertissement de 7 pouces et un système de navigation.

Bien équipée
Alors que la version prime reçoit des phares automatiques, des feux arrière à DEL, des jantes au design exclusif, des essuie-glaces à capteur de pluie, une sellerie de cuir, des sièges chauffants, un toit panoramique et d’autres commodités haut de gamme, mon exemplaire passion était un peu plus terre-à-terre. 

Son équipement comprenait tout de même des feux de jour à DEL, une calandre au fini noir, blanc ou argent lustré, des boîtiers de rétroviseurs peints de la même couleur que la cellule de sécurité tridion (noir, blanc ou argent), des jantes en alliage de 15 pouces, l’option d’un dessus de tableau de bord, de garnitures de portières et d’un revêtement de sièges de couleur noire, grise ou orange, un volant et un pommeau de levier de vitesses garnis de cuir ainsi qu’un réceptacle pour téléphone intelligent qui s’accompagne de l’application Cross Connect de smart pour iOS et certains appareils Android. 

Gros prix
Ce modèle en particulier bénéficiait également de sièges et rétroviseurs chauffants optionnels, d’un cache-bagages, d’une peinture métallisée et de ladite boîte de vitesses twinamic, le tout faisant grimper son prix de 18 800 $ à 21 215 $ avant les frais et les taxes. C’est beaucoup plus dispendieux que la version de base à 17 300 $ et même légèrement plus cher que la version prime débutant à 20 900 $. Remarquez, on peut aussi ajouter des options à cette dernière pour gonfler le prix. 

La smart fortwo passion hérite par surcroît de la version de base des commandes au volant, un affichage TFT multifonction de 3,5 pouces au milieu des cadrans, un climatiseur automatique, Bluetooth, un dossier du siège du passager rabattable à plat, une alarme antivol, l’équipement de sécurité habituel bonifié de coussins gonflables pour les genoux des 2 occupants et plus encore.

L’importance de la sécurité
À ce chapitre, la cellule tridion rend l’habitacle extrêmement rigide. Ni l’IIHS ni la NHTSA aux États-Unis n’ont effectué leurs tests de collisions avec la smart fortwo 2016, mais sachez que le modèle sortant obtenait 5 étoiles pour les impacts latéraux de même que 4 étoiles pour les impacts frontaux et les renversements.

Lors du lancement de la première génération, smart avait donné en exemple une échelle d’aluminium pour mieux nous faire comprendre la rigidité de la fortwo (plus l’échelle est longue, plus elle se tord facilement). Dans ce cas-ci, la voiture jouit d’une structure hyper solide majoritairement constituée d’acier à haute résistance.

Bien exploiter l’intérieur
La partie inférieure du hayon divisé s’ouvre vers le bas et peut supporter un poids de 220 kilos (485 livres), tandis que la vitre articulée en haut permet un accès rapide au coffre. Quand les 2 sièges sont occupés, le volume utilitaire n’est que de 190 litres; toutefois, en repliant le siège du passager à plat, on peut charger jusqu’à 350 litres, ce qui est suffisant pour partir en voyage le weekend.

L’habitacle en soi mélange des plastiques durs avec des surfaces plus tendres. Tout le tableau de bord est recouvert d’un beau tissu épais avec des coutures contrastantes, tandis que les sièges et les garnitures de portières arborent un tissu plus fin. Le décor est sportif, accentué par des insertions au fini noir lustré et d’autres en aluminium, et les commandes sont bien conçues. Si vous recherchez du vrai luxe, cependant, vous serez déçu.

Dernière chose : j’adore l’interface du climatiseur, qui me fait penser à une vieille radio. Une glissière originale fait ressortir l’affichage de la température quand on veut l’ajuster, une petite touche rétro qui fonctionne joliment bien.
 
La smart fortwo en vaut-elle le coup? 
Il y a plusieurs raisons d’aimer la smart fortwo 2016 et je pense vraiment qu’elle se vendrait beaucoup plus si la compagnie pouvait l’importer pour quelques milliers de dollars de moins. Après tout, on peut acheter une très bonne sous-compacte à 5 portes et à 5 places pour moins de 10 000 $ au Canada, sans parler de la dizaine d’autres alternatives de qualité qui se vendent elles aussi moins cher. 

Un des avantages de la marque smart est de pouvoir faire l’achat et l’entretien chez un concessionnaire Mercedes, ce qui ajoute du cachet, mais jusqu’à maintenant, ça ne suffit pas pour attirer un grand nombre d’acheteurs. D’un autre côté, l’exclusivité a sa valeur.

J’ai certainement aimé conduire ― et adoré stationner ― la nouvelle smart fortwo. J’aime aussi la direction stylistique et technologique qu’elle prend pour devenir une concurrente beaucoup plus sérieuse, quoique ses rivales ne cessent de s’améliorer en même temps. 
 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
smart fortwo 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    smart fortwo 2016
    smart fortwo 2016
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Photos :K.Tuggay
    Photos de la Smart ForTwo Coupe Passion 2016